Data Loading...

BBI 491 SP Flipbook PDF

BBI 491 SP


117 Views
109 Downloads
FLIP PDF 27.81MB

DOWNLOAD FLIP

REPORT DMCA

BOU

LOG N LA M E-BILLA NC IEUX GÉR OURT, G ÉE D E FR RANDE V ANC E P. ILLE 19

B OULOGNE-BILLANCOURT INFORMATION Magazine municipal Janvier 2021 - n°491

e é n n a Belle 2021 ÉDUCATION

9

Apprendre à cuisiner et bien manger avec l’École comestible

ENVIRONNEMENT

23

Avec le Low-Tech Lab, notre ville à la pointe du développement durable

AGENDA

Vos rendez-vous culturels

28

26

BBI 491

Boulogne-Billancourt Information est édité par la mairie de Boulogne-Billancourt : 26, avenue André-Morizet 92100 Boulogne-Billancourt. boulognebillancourt.com – Tél. : 01 55 18 53 00 – Directeur de la publication : Pierre-Christophe Baguet – ­Rédaction-administration : 01 55 18 53 00. [email protected]­fr – Directeur de la communication : Bertrand-Régis Louvet – Rédacteur en chef : Christophe Driancourt – Rédacteur en chef adjoint : ­Jean-Sébastien Favard – Rédaction : Christiane Degrain, Sabine Dusch, Julie Fagard. Ont collaboré à ce numéro : Françoise Bédoussac, Stéphane Koechlin, Arnaud Ramsay. Photographies : Bahi Abdelmalek, Alain de Baudus, Arnaud Olszak, Sandra Saragoussi. Couverture : Alain de Baudus. Conception et réalisation : Euro2C, 122, rue de Provence – 75008 Paris. Médias&Publicité : Jérôme Piron, 6, rue des Bretons – 93218 Saint-Denis-La-Plaine CEDEX - Tél. : 06 78 47 07 55 ou 01 49 46 29 46. Impression : Siep. Dépôt légal : Janvier 2021 – Tirage : 72800

© Arnaud olszak

32 LA MAIRIE 05 ÉDITORIAL Les délibérations du conseil 07 PORTRAIT municipal du 17 décembre 08 ACTUALITÉS 35 DANS NOS QUARTIERS 18 ÉVÉNEMENT 43 GRAND ANGLE Podiums des municipalités : notre ville est la mieux gérée de France

20 ENTREPRENDRE Comme à la maison : de nouveaux services

23 NOTRE VILLE Les berges de Seine nettoyées Deux dispositifs de protection contre les violences intrafamiliales

Le studio de Frank Horvat Basket-ball : entretien avec Alain Weisz

52 MÉMOIRE VIVE 53 CARNET 54 BLOC-NOTES

Retrouvez la ville de Boulogne-Billancourt sur :

exemplaires – ISSN 07 67 85 26. Imprimé sur papier PEFC.

VACANCES D’HIVER 2021 (Du vendredi 12 février au soir au lundi 1er mars au matin) Placé à côté d’un article, ce picto indique un développement du sujet sur boulognebillancourt.com

TOUJOURS PLUS D’INFO EN UN SEUL CLIC ! Ce cryptogramme permet aux possesseurs de smartphones, avec l’aide d’une application gratuite, d’accéder directement au site de la Ville, en prenant la photo du flash code.

• École municipale des sports et/ou stages artistiques Inscriptions en ligne : eaf.boulognebillancourt. com Du lundi 25 janvier à 8 h au lundi 1er février à 12 h. Annulations en ligne jusqu’au lundi 1er février 2021 à 12 h.

•Centres de loisirs et Déclic Ado 11-15 ans Inscriptions en ligne : eaf.boulognebillancourt. com Du lundi 25 janvier à 8 h au lundi 8 février à 12 h. Inscriptions en mairie : À partir du lundi 25 janvier à 8 h 30. Annulations en ligne jusqu’au lundi 8 février à 12 h. En mairie jusqu’au lundi 8 février à 12 h.

ACTIVITÉS PÉRISCOLAIRES 2020-2021

(Restauration scolaire, étude/atelier, animation du soir)

• 3e session de modification des plannings En ligne : eaf.boulognebillancourt.com Du lundi 8 février au dimanche 21 février. En mairie : Du lundi 8 février au samedi 20 février.

CAMPAGNE D’INSCRIPTION EN PETITE SECTION DE MATERNELLE Prenez rendez-vous à l’espace accueil des familles. Inscriptions du lundi 4 janvier au samedi 20 février.

Toutes ces dates peuvent être soumises à modification.

Boulogne-Billancourt Information n Janvier 2021

3

SOMMAIRE

9

© Arnaud olszak

© Sandra Saragoussi

24

2020 nous aura tous collectivement et intimement bousculés et meurtris. Mais la façon dont nous avons ensemble affronté ces épreuves nous donne des raisons d’espérer. « L’homme se découvre lorsqu’il se mesure à un obstacle », rappelle Saint-Exupéry. Comme Boulonnais, nous pouvons être fiers d’avoir surmonté ces mois si difficiles. Nous avons agi et bâti ensemble un formidable élan de générosité.

Le Maire Je tiens également à remercier tous les agents de la Ville et de GPSO, comme les élus, qui n’ont de Boulogne-Billancourt pas ménagé leur peine pour mettre en place notre plan de relance économique en faveur des commerçants et notre plan d’aide aux professionnels de la culture. Je tiens aussi à vous remercier et vous féliciter pour la collecte exceptionnelle de la banque alimentaire avec ce record battu de 53,2 tonnes. En ce mois de décembre, Boulogne-Billancourt a également de nombreuses raisons de se féliciter et de se réjouir : • La préfecture de région et le CRHH ont reconnu les efforts et la bonne foi de la Ville en matière de logements sociaux en limitant la pénalité. • Le tribunal administratif a validé les résultats des élections municipales, tristement contestés par une opposante. • L’État a validé par arrêté l’ambition environnementale de l’île Séguin et du Trapèze, après un vote unanime en préfecture du conseil départemental de l’environnement. • La CAF a augmenté sa participation au financement de notre politique ambitieuse pour les crèches et la jeunesse. • Par ailleurs, notre Ville a été distinguée avec deux labels : celui de « Ville prudente », pour ses aménagements, son éducation routière et la sensibilisation des citoyens ; et celui de « Ville amie des animaux », décerné par la Région Île-de-France. • Et enfin, pour la troisième année consécutive, nous sommes désignés « grande ville la mieux gérée de France ». Cette distinction vient couronner une gestion rigoureuse, aux taux d’impôts les plus bas, et une dette consolidée en baisse continue depuis onze ans. Malgré 156 millions prélevés par l’État au titre de péréquations inéquitables ! Très chers Boulonnais, à l’aube de cette nouvelle année pleine d’espérance et de joie retrouvée, je vous présente mes meilleurs vœux de paix et de bonheur. Je souhaite à notre France le redressement, dans l’unité.

Pierre-Christophe Baguet

Boulogne-Billancourt Information n Janvier 2021

5

ÉDITO

Je veux redire toute ma reconnaissance à tous les professionnels de santé, aux associations et aux bénévoles, aux restaurateurs et aux commerçants qui n’ont pas économisé leurs efforts pour prendre soin des personnes les plus vulnérables. Je remercie chacun d’entre vous qui, par vos dons, les avez soutenus.

 J’apprends tout le temps, c’est le plaisir d’être journaliste » Sophie Aurenche

LA PÉDAGOGIE AU CŒUR DU MÉTIER L’arrivée d’une petite fille – 7 ans aujourd’hui – a sans doute contribué à un changement de rythme ; l’écolière est sportive comme maman, adepte de l’ACBB section athlétisme. Encore que… La Covid a aussi eu son mot à dire. « Ma spécialité santé m’a rattrapée. Ils avaient besoin d’une chronique pour la matinale. C’était le 15 mars, pour un mois. J’y suis encore ! », sourit-elle. Toujours en direct, dès 5 h. Le point quotidien sur la pandémie requiert qu’elle soit sur tous les fronts. Dans une période où foisonnent les informations fausses ou

© Sandra Saragoussi

Sophie Aurenche Les bonheurs de Sophie

Journaliste à RTL, Sophie Aurenche est sans cesse sur le pont depuis plusieurs mois, pour expliquer et transmettre. Après des journées bien remplies, cette sportive plonge avec bonheur dans les bassins avec l’ACBB ou part en balade en famille à la découverte de la ville.

Q

«

uand j’étais petite, je voulais devenir championne de natation. Ou bien journaliste radio. » Sophie Aurenche n’est pas devenue sportive de haut niveau, mais nage une fois par semaine avec l’ACBB Natation. En revanche, elle est journaliste à la radio, pas n’importe laquelle, l’une des voix bien connues de RTL. « Active », ditelle. Enthousiaste par nature et de par son métier, peut-on ajouter.Après un parcours sans fautes, Science Po, le CFJ (Centre de formation des journalistes), elle rejoint pour son premier poste la rédaction d’Europe1. Le graal pour cette dernière d’une fratrie de quatre, fille d’universitaires, branchée en permanence sur la station de la rue François-1er. « À 25 ans, j’étais là où j’avais toujours voulu être. » Elle y fait ses classes, devient « par hasard » journaliste spécialisée santé. Débauchée par RTL, elle anime

déformées, la voix de Sophie fait référence grâce à ses chroniques précises et documentées. « L’œil sur les statistiques, j’appelle les spécialistes, je fais de la pédagogie, j’explique, aussi simplement que possible. C’est le cœur de mon métier. Pour ça, la radio est irremplaçable. » Son expertise « Covid » tous azimuts la conduit souvent sur le plateau de « C dans l’air » sur France 5, toujours pour décrypter. « J’apprends tout le temps, c’est le plaisir d’être journaliste. Mais ce temps-là est particulier, nous sommes au cœur d’un moment historique. » Il y a quand même des moments où Sophie se pose. Par exemple lorsque, certains après-midis, elle rallie une librairie du 15e, L’Écailler. « C’est une aventure inattendue. En 2005, des amis journalistes voulaient racheter une librairie, importante pour la vie du quartier. J’ai été sollicitée, j’ai participé. » Depuis, elle passe régulièrement donner un coup de main. Il n’y a pas d’argent à gagner, juste des gens et des livres. Et le plaisir du contact. Il y a d’autres moments suspendus, quand elle part avec son compagnon en balade dans Boulogne-Billancourt, qu’elle habite depuis dix ans, « le nez en l’air », pour en découvrir les pépites architecturales Art déco. Encore « une chance et un bonheur » qu’elle savoure. Ch. D.

Boulogne-Billancourt Information n Janvier 2021

7

PORTRAIT

aussi pendant quelques années « Savoir plus santé » sur France 2. Une vie quotidienne sur les chapeaux de roues : écrire ses chroniques radio, préparer les tournages, les plateaux. Elle en rit encore : « J’aime les journées bien remplies. » Quand l’émission télé s’arrête, en 2009, elle embraye, assurant l’actu de la matinale de RTL : réveil à 2 h 30, pour présenter tous les journaux. Une vie décalée. Sophie aime cette bousculade prolifique de l’information, quand ça va vite, le travail d’équipe, le direct. Si la radio a été l’un de ses premiers rêves, elle s’est arrangée pour s’en trouver d’autres et les réaliser : elle couvre quatre Tours de France sur la moto RTL, et s’offre les J.O. de Londres avec une émission quotidienne à 8 h 30. Encore un réveil matinal à 5 h 30 ! « Passionnant. Je n’ai pas alors l’impression de travailler. En vingt ans, j’ai fait 10 métiers différents. » C’est avec le même sourire qu’elle raconte avoir couvert le mariage de Kate et William et celui d’Albert et Charlène, « en robe longue obligatoire et escarpins s’il vous plaît ». Pas si évident quand il faut parfois se plier en quatre pour œuvrer…

Des illuminations élégantes et écologiques pour les fêtes de fin d’année

n Place des Écoles.

© Alain de Baudus

© Alain de Baudus

ACTUALITÉS

8

l’occasion des fêtes de fin d’année, la ville se pare de guirlandes et de décors festifs, à basse consommation d’énergie afin de préserver l’environnement. Depuis le 26 novembre et jusqu’au 11 janvier 2021, Boulogne-Billancourt s’illumine grâce à 330 motifs, 21 traversées, 25 km linéaires de guirlandes et frises, et 120 sapins érigés aux quatre coins de la ville. En matière d’éclairage public, les objectifs visent à diminuer la consommation d’énergie tout en améliorant l’éclairement de la voirie et à réduire la pollution lumineuse. Ces principes s’appliquent aussi aux illuminations de Noël qui, à l’approche des fêtes de fin d’année, suscitent toujours l’admiration des habitants. GPSO a recours de façon systématique à la technologie des leds. Ces ampoules à très basse consommation d’énergie (environ quatre fois inférieure à celle d’ampoules classiques) contribuent à la préservation de l’environnement.

© Alain de Baudus

À

© Alain de Baudus

n Grand-Place.

© Alain de Baudus

© Alain de Baudus

n Place Bernard-Palissy.

n De passage dans les rues de la ville, le père Noël a salué les petits et les grands n Déambulations lumineuses, place des Ailes.

Janvier 2021 n Boulogne-Billancourt Information

Boulonnais au cours d’une belle parade surprise. Diffusé en photos sur les réseaux sociaux municipaux, cet événement festif et les illuminations féeriques ont touché près de 70 000 internautes, soit plus d’un Boulonnais sur deux.

Un chef étoilé à l’école du Numérique avec l’association L’école comestible © Sandra Saragoussi

Mardi 15 décembre : une table couverte de légumes et de fruits trône au centre d’une salle de classe de l’école primaire du Numérique. Ce matin, les enfants de grande section participent à l’un des ateliers cuisine, mis en place avec l’association L’école comestible. Ils découvrent, cuisinent, épluchent, découpent, goûtent...

9

epuis novembre dernier, l’école du Numérique vit au rythme de l’éducation alimentaire. « Tous les lundis et mardis, trois classes prennent part à un atelier cuisine. Une façon pour les élèves d’optimiser le rapport qu’ils ont à la terre, à la nourriture et aux produits, précise Khalid Amali, directeur de l’établissement. Des bénévoles de l’association L’école comestible, accompagnés de chefs cuisiniers, de jardiniers, de parents, initient les écoliers aux plaisirs du manger sain. De la maternelle au CM2, soit 457 élèves. » Ce jour, les petits ont beaucoup de chance, ils apprennent en compagnie de Romain Meder, chef du prestigieux Plazza Athénée, trois étoiles au guide Michelin. « Je suis sensible à la gastronomie dans le milieu scolaire et transmettre le goût originel des végétaux me fait plaisir », précise le chef. Venu pour l’occasion avec un maraîcher des jardins de Versailles, doté d’un panier fort bien pourvu de divers produits dont… les méconnues poires de terre.

ACTUALITÉS

D

n L’équipe de l’association L’école comestible, en présence de Romain Meder, chef du Plazza Athénée, de Khalid Amali, directeur de l’école du Numérique, et des adjoints au maire Emmanuelle Cornet-Ricquebourg et Thomas Clément.

© Sandra Saragoussi

© Sandra Saragoussi

CHANGER LE MONDE PAR LA MANIÈRE DONT ON MANGE, DÈS L’ENFANCE Au programme ce mardi 15 décembre, quatre tables, quatre recettes à préparer : navets et radis, les fanes pliées ; courges et mayonnaise au miel ; soupe de betteraves et pommes ; topinambours et poires de terre croquantes, vinaigrette de pommes. Tous s’y mettent, attentifs aux conseils donnés par leurs aînés, dont la cheffe boulonnaise Manon Negretti. C’est une véritable immersion au cœur de la nature et des plantes transformées petit à petit en plat de résistance !

« Nous sommes convaincus que l’on peut changer le monde par la manière dont on mange, et que tout commence dès l’enfance, explique Caroline Labro, fondatrice de L’école comestible. Notre objectif est de faire rentrer gratuitement l’éducation alimentaire dans les classes avec découverte des goûts, cultures au potager, transformation des aliments. Ici, c’est notre école pilote. Grâce à Khalid Amali, nous concevons un parcours complet. » Très investie dans ce projet, l’école boulonnaise souhaite pérenniser ces ateliers au moins pendant huit ans. S. D. Boulogne-Billancourt Information n Janvier 2021

Offrez une seconde vie à vos sapins de Noël

PARC ROTHSCHILD

T-R ER TILLEU

LS

DU C

ÈS

RUE

LA REINE

DE PA

RIS

GRAND-PLACE

IZE

T

ÈS

PONT D’ISSY AFF 120x176 Collecte Sapin.indd 1

0 800 10 10 21 02/12/2020 09:21

02/12/2020 08:38

UR

RRE

Flyer collecte sapin.indd 1

ID

U

PO

IN

T-D

U-

JO

AV. PIE

RUE DE MEUDON RUE DE MEUDON

UA Q

IN

GU SE

ÎLE E L’ SD UR CO

RS

HIE

S-G

LE

GE

RT

PO

R

PLACE JULES-GUESDE

PS

NA

OR

OU

N

TEM

IO AT

ÎLE SEGUIN

GE

NC

ON

DU

seineouest.fr

EN

AI

ILLA

ME

UE

BOULOGNE-BILLANCOURT CHAVILLE ISSY-LES-MOULINEAUX MARNES-LA-COQUETTE MEUDON SÈVRES VANVES VILLE-D’AVRAY

RU

QU

EB

ER

L-B

ET

CD

CE

ÈS

PAR

T-D

IN

ÉS

S-K

UR

JO

U-

GS-PR

VE

AR

LE

EM

NA

EY

RU

IO AT

D

PL.G.-BESSE

RU

EN

E RU

RU

ES

VR

-SÈ

-DE NT

-PO

UX

IE UV

BLIQUE

S LON

AUR

N-J

PARC DES GLACIÈRES

LA RÉPU

RUE DE

JEA

IE

UV

ED

RU

RES BD

-P UX

ULT

SA

RU

R

V -SÈ

E T-D

ON

M

PONT DE SÈVRES

RS HIE

AUR N-J

JEA

RC

L-L

ÉN

M UE

AS

L-D

E RC

A

PLACE MARCELSEMBAT

E ECL

ÉRA

UG

D AV.

O

BD DE

M

AIL D-V

R UA

ÉD AV.

M

T UL-BER

T COUR

VUE

ELLE

LLY

-JUIN

Flashez-moi pour trouver l’enclos le plus proche de chez vous

NT

LA

RUE PA

BILLAN

EAU

RUE DE

DE SI

DE B

O

ALL

VRES

E-G

DE SÈ

SE-L

ON

RUE

LPH

RUE

RUE

AI A

QU

AL

M AV. DU

BD

LLIENI

RUE GA

LLIENI

RUE GA

M

ET RU

OR

IER

-M

LA REINE

EN



RUE D’AGUESS

RUE DE BELLEVUE

RUE DE SILLY

ND

TOR

RUE DE SÈVRES

AV .A

-HU GO

ROUTE DE

-GR

AUR N-J JEA

T COUR

BILLAN

RUE

M

PLACE DENFERTROCHEREAU

AU HÂTE

UM AN

BD

RUE DE

ROUTE DE

DES

AV. ROB ERTSCH

RUE

AV. VIC

E

IS

RUE DE PAR

ROND-POINT RHIN-ET-DANUBE

NT

U GUESSEA RUE D’A

CES

N

EA

.J AV

AU RE HE

OC

ABONDAN

A -B

ME



E-C

IST

PT

M

PONT DE SAINT-CLOUD

F EN ED RU

.C AV

LLE

AU

-G

DE

H.-

RUE DES

QUATR E-SEPT EMBR

RUE

E

ERSIÈR

TRAV

OR

PONT DE BILLANCOURT

SE

© VD-Boulogne 92

Marché Escudier : merci aux Boulonnais qui se lèvent tôt !

Téléthon : Alexandre Duthoit récolte 6 000 euros en ramant 42,195 km © Alain de Baudus

ACTUALITÉS

RECYCLEZ-MOI ! Collecte des sapins de Noël du 26 décembre 2020 au 24 janvier 2021

QUA I DU

10

Jusqu’au 24 janvier 2021, 39 enclos sont installés à BoulogneBillancourt pour recueillir vos sapins et les transformer en compost ou en bois de chauffage. Pensez à débarrasser les arbres de toute décoration. Les sapins synthétiques ou floqués ne sont pas admis, car ils ne pourront pas être compostés. Retrouvez l’enclos le plus proche de chez vous sur boulognebillancourt.com

Les Boulonnais ont entendu le conseil de la Ville et des commerçants des marchés : pour éviter les pics de fréquentation, il vaut mieux venir tôt. Pour les récompenser et encourager ceux qui en ont tenu compte, la Ville, en partenariat avec TF1, a offert le magazine culinaire Marmiton, le dimanche 13 décembre, aux 250 premiers clients du marché Escudier, en présence de Thomas Clément, adjoint au maire chargé des Commerces et des Marchés alimentaires.

Janvier 2021 n Boulogne-Billancourt Information

« Ensemble contre la maladie. Je rame, vous donnez ! » À l’occasion du Téléthon, Alexandre Duthoit, rameur handi-sport de la section aviron Boulogne 92, s’est lancé dans un « ramathon » le samedi 5 décembre à la base nautique de l’île de Monsieur. Il a non seulement permis de récolter plus de 6 000 euros mais également d’établir la première marque mondiale du marathon (42,195 km) à l’ergomètre dans la catégorie PR2 40-49 ans avec ce chrono de 3 h 36’ 23. « Cette année, beaucoup d’animations du Téléthon seront annulées en raison de la crise sanitaire. J’ai donc décidé d’accompagner mon amie Sabah, atteinte d’une amyotrophie spinale infantile, dans la collecte de dons pour soutenir la recherche et lutter contre les maladies rares », expliquait le champion.

© Bahi

Contrat Enfance jeunesse : la CAF soutient l’ambition de la Ville Le maire et Caroline Gugenheim, directrice de la Caisse d’allocations familiales (CAF) des Hauts-deSeine, ont signé le contrat Enfance jeunesse 2019-2022 le mercredi 16 décembre à la Maison Walewska. Ce dispositif de soutien financier porté par la CAF, constitue un contrat d’objectifs prévisionnels permettant le développement des services aux familles. Il s’élève à plus de 9 millions d’euros. À cette occasion, Caroline Gugenheim a salué les investissements de la Ville et a précisé que Boulogne-Billancourt affiche le meilleur taux d’offre de places en crèches du département.

C

réé en 2006 pour encourager le développement et l’optimisation des services aux familles dans les domaines petite enfance, enfance et jeunesse, le contrat n Signature du contrat Enfance jeunesse le mercredi 16 décembre à la Maison Walewska entre le maire et Enfance jeunesse formalise le partenariat Caroline Gugenheim, directrice de la CAF des Hauts-de-Seine, en présence de Fabrice Dorin, président du financier entre la CAF et la collectivité. conseil d’administration de la CAF des Hauts-de-Seine, et des adjoints au maire Marie-Laure Godin, Pascal Louap et Élisabeth de Maistre. Le dernier contrat Enfance jeunesse avec Boulogne-Billancourt portait sur 2015-2019. Ce nouveau contrat couvre du Numérique afin de répondre aux ambitions liées au numérique la période 2019-2022 et confirme l’engagement de la CAF en faveur de (création de locaux adaptés à l’évolution de la technologie, mise en la Ville en reconduisant l’ensemble des actions déjà inscrites. Il s’élève œuvre des projets, association des parents à l’usage du numérique). La à 9 millions d’euros et prend en compte, sur le volet petite enfance, la CAF a amélioré ses dispositifs de soutien pour remplacer le contrat crèche Gallieni-Bellevue et une augmentation des subventions sur cer- Enfance jeunesse. Il sera remplacé par la convention territoriale de taines opérations. Concernant la jeunesse, la CAF soutient le séjour-for- gestion qui aura un cadre contractuel avec des modalités de finanmation Bafa et le nouvel accueil de loisirs sans hébergement de l’école cement rénovées.

ACTUALITÉS

11

© Bahi

© Bahi

LE SOURIRE DE NOËL DE L’INSTITUT DES HAUTS-DE-SEINE

Du 1er au 24 décembre, les équipes de l’Institut des Hauts-deSeine ont distribué les hottes Sourire de Noël aux personnes âgées vivant en Ehpad et aux enfants en situation de handicap et hospitalisés dans les instituts spécialisés des 36 communes des Hauts-de-Seine. À Boulogne-Billancourt, le 4 décembre, Armelle Juliard-Gendarme, adjointe au maire et conseillère

départementale, a participé à la distribution des sourires, notamment à la résidence Sainte-Agnès et au centre médicopsychologique de la Croix-Rouge. La hotte, composée d’une peluche, d’une tasse ergonomique, de friandises et d’un livret avec jeux, articles, poèmes, a permis d’apporter du réconfort et de briser la solitude.

Boulogne-Billancourt Information n Janvier 2021

© Bahi

© DR

Hommage à Valéry Giscard d’Estaing e mercredi 9 décembre à l’hôtel de ville, le maire, les élus du conseil municipal et les agents municipaux ont rendu un hommage à Valéry Giscard d’Estaing, décédé le 2 décembre dernier à l’âge de 94 ans. L’ex-président de la République, né en 1926 à Coblence, en Allemagne, a très tôt été élu aux plus hautes responsabilités, et il est resté pour toute une génération une autorité morale et intellectuelle. Diplômé de l’École polytechnique et de l’Ena, il devient inspecteur des Finances, puis, en 1954, directeur de cabinet adjoint du président du conseil Edgar Faure. Élu député en 1956, il entre trois ans plus tard au gouvernement de Michel Debré comme secrétaire d’État, puis ministre des Finances. Il a alors 32 ans. En 1974, voulant « regarder la France au fond des yeux », il est candidat à l’élection présidentielle et accède à 48 ans à l’Élysée. Malgré les deux chocs pétroliers et la fin des Trente Glorieuses, son septennat a été un tournant pour la société française avec,

notamment, l’abaissement de la majorité à 18 ans, la création d’un ministère à la Condition féminine, la dépénalisation de l’interruption volontaire de grossesse et l’inscription du viol au rang de crime. Maire de Chamalières (1967-1974), président de la Région Auvergne (1986-2004), le président Giscard d’Estaing fut aussi « un grand décentralisateur », proposant, dès 1975, de « rendre l’initiative aux communes » et créant une loi, en 1979, qui a institué la DGF (dotation globale de fonctionnement), un an avant la création du principe même de l’autonomie fiscale des collectivités locales, en 1980. Profondément européen, il renforça le couple franco-allemand avec le chancelier Helmut Schmidt, créa le Conseil européen, et défendit l’élection au suffrage universel du Parlement européen. En 2004, il fut élu à l’Académie française au fauteuil de Léopold Sédar-Senghor. Comme Boulonnais, nous nous souvenons notamment de sa visite en 1996, où il donna une conférence sur

l’Europe. Nous retenons aussi l’attachement de la famille Giscard d’Estaing à BoulogneBillancourt, le soutien d’Anne-Aymone à l’association Enfance majuscule, au service du droit des enfants, et à Jacinte, Boulonnaise décédée en 2018.

© Bahi

L

Durant tout le mois de décembre, un livre d’or était mis à la disposition des Boulonnais au rez-de-jardin de l’hôtel de ville pour qu’ils puissent y écrire un hommage personnel à l’ancien président.

Cérémonie en l’honneur du maréchal Leclerc

© Bahi

Une cérémonie a été organisée le samedi 28 novembre pour commémorer le 73e anniversaire de la mort du maréchal Philippe Leclerc. Elle s’est tenue en présence d’Olivier Carage, conseiller municipal délégué aux Anciens combattants, devant la stèle dédiée au maréchal Leclerc, à proximité du Pont-de-Sèvres. Une délégation restreinte d’anciens combattants était également présente pour rendre hommage à cette grande figure de l’histoire française et principal artisan de la libération de la France en 1944.

Cérémonie du 5 décembre

© Arnaud Olszak

ACTUALITÉS

12

Janvier 2021 n Boulogne-Billancourt Information

Une cérémonie de commémoration s’est déroulée le samedi 5 décembre pour la Journée nationale du souvenir et de recueillement à la mémoire des victimes civiles et militaires de la guerre d’Algérie et des combats en Tunisie et au Maroc. Olivier Carage, conseiller municipal délégué aux Anciens combattants, a présidé cette cérémonie organisée au cimetière Pierre-Grenier, à laquelle des représentants du Comité d’entente des associations d’anciens combattants ont participé, dont Claude Leroy, président.

© Bahi

La Ville offre ses colis de Noël aux seniors et personnes fragilisées

n Salle polyvalente.

D

n Espace Bernard-Palissy.

© Bahi

© Bahi

© Bahi

Jean-Claude-Richard.

n Foyer du Point-du-Jour.

© Bahi

n Résidence Le Corbusier.

n Centre d’initiation au travail et aux loisirs

© Bahi

© Bahi

n Institut médico-éducatif Solfège.

© Bahi

u 15 au 17 décembre, la Ville a organisé une distribution de colis garnis de douceurs aux personnes inscrites auprès des services du centre communal d’action sociale (CCAS). Ces cadeaux leur sont habituellement remis lors du spectacle annuel proposé par la Ville. Ce dernier n’ayant pu se tenir compte tenu des mesures sanitaires, il a été proposé à chacun de n Espace Landowski. venir les récupérer à l’espace Bernard-Palissy, à l’espace Landowski ou à la salle polyvalente, en fonction de son domicile, auprès d’élues dont Jeanne Defranoux, Marie-Josée Rouzic-Ribes et Agathe Rinaudo. Les adhérents des clubs seniors, eux aussi privés du spectacle des vœux, ont bénéficié d’un colis offert par la Ville. Des chocolats ont également été remis aux résidents et au personnel des Ehpad les 20  et 21 décembre, en présence de Marie-Laure Godin. Enfin, les personnes handicapées résidant dans les établissements médicosociaux ont également n Centre de gérontologie Les Abondances. reçu des chocolats offerts par la Ville.

ACTUALITÉS

© Bahi

© Bahi

13

Sainte-Agnès.

© Bahi

© Bahi

n Résidence

n Résidence Les Pins.

n Résidence Saint-Benoît.

Boulogne-Billancourt Information n Janvier 2021

Une Semaine du handicap adaptée et en ligne pour tous Organisée du lundi 30 novembre au dimanche 5 décembre, la Semaine boulonnaise du handicap a été adaptée à la situation sanitaire pour proposer aux Boulonnais des animations, des témoignages et des expositions en ligne.

© Bahi

UN COURS POUR S’INITIER À LA LANGUE DES SIGNES Un cours d’initiation à la langue des signes française a été donné en direct le jeudi 3 décembre par un professeur atteint de surdité sur boulognebillancourt. com. « Bonjour, comment ça va ?, s’il vous plaît, le soleil… » Pendant une heure, une soixantaine d’internautes ont pu apprendre à signer plusieurs dizaines de mots et d’expressions afin de se familiariser et comprendre la signification des gestes de la langue des signes.

EXPOSITION VIRTUELLE DES CRÉATIONS DES RÉSIDENTS DU FOYER DU POINT-DU-JOUR Une conteuse des bibliothèques municipales se rend une fois par mois au foyer du Point-duJour, géré par les Papillons blancs des Rives de Seine. Les résidents peuvent alors aborder avec elle les thématiques qui leur tiennent à cœur et mettre en forme leurs représentations des contes sur différents supports au cours d’ateliers d’arts plastiques. Cette médiation « Contes et Arts plastiques » permet de maintenir la mémoire, les échanges, de développer l’imagination et ainsi créer une évasion nécessaire pour le bien-être des résidents. Les photos des œuvres exposées à la bibliothèque du Point-du-Jour ont été mises en ligne sur le site de la Ville.

© Bahi

ACTUALITÉS

14

Lancement du Prix Initiative handicap La Ville de Boulogne-Billancourt lance l’édition 2021 du Prix initiative handicap. Doté de 10 000 euros répartis entre un ou plusieurs candidats, cet appel à projets vise à soutenir les projets ayant une valeur d’exemplarité en matière de handicap. Les bénéficiaires du Prix initiative handicap peuvent être les Boulonnais de 18 ans et plus, les associations boulonnaises et les entreprises boulonnaises. Ils doivent également remplir plusieurs critères de sélection dont celui d’avoir une valeur d’exemplarité en matière de handicap (à caractère sanitaire, social, culturel, sportif, artistique, interculturel, ou humanitaire) et présenter un intérêt communal. Le dossier de demande de subvention et le règlement intérieur du Prix initiative handicap sont disponibles sur boulognebillancourt.com. Les candidatures doivent être déposées avant le 5 mars 2021. Contact : [email protected]

Témoignages À l’occasion de cette Semaine du handicap, les Boulonnais Théo et Lysiane, tous deux en situation de handicap, ont apporté leurs témoignages sur boulognebillancourt.com. En voici des extraits.

La vidéo du spectacle Attrape-rêves de l’association Handidanse, qui propose des cours de danse adaptés à tous, enfants ou adultes en situation de handicap, a été mise en ligne et est disponible pour tous.

© DR

« Je vis depuis vingt ans à Boulogne-Billancourt. J’ai un trouble du spectre autistique. J’ai des difficultés à comprendre ce qui n’est pas dit explicitement et je dialogue moins facilement que mes pairs. Je dis toujours ce que je pense, je ne mens jamais et tout ce que l’on me dit, je le traite au premier degré. J’ai beaucoup de mal avec l’abstraction et l’humour, sauf si on me l’explique. J’ai suivi une scolarisation normale à l’école primaire Billancourt, puis au collège Jacqueline-Auriol. En 2018, j’ai obtenu un CAP agent polyvalent de restauration et, en juin 2020, un CAP pâtissier à l’école hôtelière Médéric. Aujourd’hui, je recherche un emploi. Le handicap autistique n’est pas une maladie, cela ne s’attrape pas. Il faut éduquer les parents pour qu’ils expliquent le handicap à leurs enfants et faire évoluer les

Janvier 2021 n Boulogne-Billancourt Information

© DR

© DR

SPECTACLE « ATTRAPE-RÊVES » DE L’ASSOCIATION HANDIDANSE EN VIDÉO

Lysiane Meunier, 58 ans, travailleuse en Esat et résidente au foyer Le Point-du-Jour UNAPEI 92

Théo Bel-Lurbe, 20 ans, diplômé d’un CAP pâtissier

EXPOSITION VIRTUELLE « TES YEUX SUR MES OREILLES » L’association Droit pluriel a présenté l’exposition Tes yeux sur mes oreilles en partenariat avec la Ville et la Fondation pour l’audition sur les grilles du jardin Farman, du lundi 21 septembre au dimanche 11 octobre derniers. Les photos de l’exposition ont été mises en ligne à l’occasion de la Semaine du handicap.

perceptions et les pratiques. L’autisme, avec un bon accompagnement, s’atténue. »

« J’ai un handicap, mais je sais faire beaucoup de choses : prendre ma douche, m’habiller, repasser, faire la cuisine, prendre le bus. Je suis dans un foyer d’hébergement car mes parents sont décédés et je travaille en Esat à l’atelier couture. Je fais des sacs à gâteaux, des torchons, des masques, des paniers. Avant, j’étais dans un autre Esat, où je remplissais des bouteilles de parfum et des boîtes de maquillage. J’avais beaucoup de transport, c’était trop long et trop loin pour moi. Maintenant, tout va bien dans ma vie. Je suis moins stressée, moins fatiguée. C’est important qu’il y ait moins de fatigue pour les transports, le trajet, le travail de la journée, et du calme. »

© DR

Covid-19 Faites-vous dépister gratuitement à Boulogne-Billancourt

S

elon le souhait de l’Agence régionale de santé (ARS), la Ville a ouvert un centre de dépistage de la Covid-19 en collaboration avec Bioclinic et Biogroup. Ce centre accueille les Boulonnais depuis le mardi 1er décembre dans l’ancienne crèche Les Guérets, située 250, boulevard Jean-Jaurès, mise à disposition par la Ville. Chacun peut choisir de s’y rendre pour bénéficier de tests PCR. Ouverture du lundi au vendredi de 9 h à 12 h et de 14 h à 17 h, et le samedi de 9 h à 13 h. Avec résultats des tests entre 24 h et 48 h plus tard. Grâce à cette opération, six des huit laboratoires d’analyses médicales de la ville sont désormais rattachés au nouveau centre de dépistage du boulevard Jean-Jaurès. Cette coopération permet d’augmenter sensiblement le nombre de tests PCR pratiqués à Boulogne-Billancourt, tout en conservant un délai de retour des résultats très court. Pierre-Christophe Baguet et Claude Rocher, adjoint au maire chargé de la Santé, ont visité le centre le jeudi 3 décembre en compagnie de Laurence Siboni, du groupe Bioclinic.

LA VILLE OFFRE 3 500 MASQUES TRANSPARENTS À TOUS LES PROFESSIONNELS DE L’ENFANCE

© Bahi

Soucieuse de la sécurité sanitaire et du développement personnel des petits Boulonnais, la Ville de Boulogne-Billancourt a organisé, jeudi 10 et vendredi 11 décembre, une distribution de masques dits ouverts ou transparents à destination de tous les enseignants et professionnels exerçant dans les écoles publiques et privées du premier degré, dans les centres de loisirs de la ville ainsi que dans les structures de la petite enfance. Chaque adulte se trouvant en contact direct avec les enfants dans le cadre de son métier a reçu, dans sa structure, deux masques transparents offerts par la Ville.

© Bahi

© Bahi

ACTUALITÉS

15

© Bahi

Un bus de dépistage du coronavirus a été mis en place par le conseil régional d’Île-de-France sur la place BernardPalissy le vendredi 11 décembre. Cette opération a été organisée à l’initiative de Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France, en lien avec l’Agence régionale de santé Île-deFrance, la Croix-Rouge française et l’ordre de Malte. Durant la journée, plusieurs dizaines de Boulonnais ont eu un accès facilité, gratuit et sans rendez-vous aux tests RT-PCR (nasopharyngé) et obtenu leurs résultats entre 48 h et 72 h plus tard.

© Bahi

Un bus de dépistage place Bernard-Palissy le 11 décembre

Boulogne-Billancourt Information n Janvier 2021

Les écoliers de la Ville se passionnent Depuis Boulogne-Billancourt, familles, écoles et supporters dialoguent en direct avec le skipper boulonnais et suivent de près ses aventures sportives grâce aux visioconférences retransmises en direct sur la page Facebook de la Ville.

© DR

LES CLASSES BOULONNAISES DANS LA COURSE Après ce point météorologique, le plateau s’agite joyeusement. Les CE2 de l’école Robert-Doisneau ont fait le déplacement, pour interroger en direct leur héros. Ambitions, craintes, moral du sportif ou animaux marins rencontrés, les questions fusent pour le plus grand plaisir du skipper. « Merci d’être venus, ça me fait chaud au cœur, glisse-t-il, touché, entre deux explications. À défaut du souffle de la dépression, celui d’être soutenu me porte et Janvier 2021 n Boulogne-Billancourt Information

© Bahi

S

amedi 12 décembre, 34e jour de course pour Stéphane Le Diraison et déjà 17 000 kilomètres parcourus, soit la distance entre les Sables-d’Olonne et Sydney. Dans les redoutables mers du Sud, où air froid et air chaud créent une succession d’anticyclones, de dépressions et de vagues immenses, Time For Oceans se maintient à la 17e place. Depuis l’écran de bord, chaudement vêtu, le skipper s’adresse aux Boulonnais pour un rapide bilan de ses derniers jours de navigation. « Je fais du contournement d’anticyclones, dans la brume… Il fait froid, il pleut à peu près tout le temps, le vent varie beaucoup en force et en direction », explique-t-il. Au PC course de la salle des Fougères, Olivier Carage, conseiller municipal aux Grands Événements, cède la parole à Denis Horeau. L’ancien directeur de course du Vendée Globe interroge le marin sur sa stratégie au sortir de cette éreintante série d’anticyclones. « Je fais tout pour me décaler vers l’est, pour ne pas me retrouver sans vent, car une dorsale anticyclonique s’annonce, indique Stéphane. C’est seulement quand j’aurai dépassé Kerguelen que je devrais rencontrer ma première dépression des mers australes... Au moins, elles permettent d’aller vite et tout droit ! »

me motive quand le moral est bas : je me dis que je dois faire le maximum dans cette aventure que je partage avec tous ! » Comme à RobertDoisneau, les élèves boulonnais s’impliquent au quotidien pour suivre le Vendée Globe de Stéphane Le Diraison. Dans les salles de cours, planisphères et dalles numériques leur permettent de vivre la course à distance. Pour chaque classe, deux journalistes en herbe font du reporting et développent les liens d’interdisciplinarité. Offerts par la Ville, le kit pédagogique Kids For Oceans et le livre Le Vendée Globe de Mam, de Charlotte Mery (voir encadré) trouvent leur place en géographie et en français. Sciences, anglais et développement durable sont également au programme, sans oublier la course virtuelle sur Virtual Regatta ! Une équipe par classe s’est lancée à l’aventure aux côtés d’un million de joueurs, amateurs ou spécialistes. Bon vent à eux !

Questions-réponses avec les CE2 Êtes-vous plus un aventurier ou un compétiteur ? » (Antoine)

« Je suis un compétiteur dans l’âme, et c’est avant tout une course de l’extrême où il faut donner le meilleur de soimême... Mais l’aventure humaine prend le pas sur la compétition ! » Avez-vous peur quand vous mettez le pilote automatique ? » (Jérémie)

« Avant de partir, je faisais un peu le malin, mais je vais te faire une confidence : j’ai un peu peur tout le temps depuis le début de la course. De me faire rattraper par les anti-cyclones, de taper dans les vagues dès qu’il y a du vent… »

Julie Fagard

n Yann-Arthus Bertrand, parrain du bateau Time For Oceans, s’est rendu à la salle des Fougères le samedi 19 décembre et a apporté son soutien à Stéphane Le Diraison.

© DR

ACTUALITÉS

16

pour la course de Stéphane Le Diraison

© Bahi

« Le Vendée Globe de Mam », un livre illustré distribué dans les écoles

n En classe, les élèves de l’école Thiers suivent et encouragent Stéphane Le Diraison.

de l’école Robert-Doisneau Avez-vous retrouvé le moral après le passage difficile de mercredi* ? » (Gabriel)

Avez-vous croisé des animaux marins ? » (Louis)

« Dans un tour du monde, c’est un vrai défi de trouver sa motivation tout le temps ! Mercredi, affronter ces situations météo incroyables me semblait au-dessus de mes forces, me retrouver après un vent force 8 au centre d’une dépression tropicale, avec des creux de 4 mètres, sans vent du tout... J’ai réussi à m’en extirper en avançant vers l’est, et en étant solidaire avec mes concurrents Alan Roura et Arnaud Boissières. »

« Oui, des dauphins au début, puis j’ai pu observer (de loin, heureusement) un troupeau de baleines au large du Cap-Vert, sans oublier les poissons volants dans les mers tropicales. J’ai aussi croisé une tortue géante de presque 1 m de large vers SainteHélène. Maintenant, dans la brume, je suis accompagné par des albatros majestueux qui ont l’air de jouer avec le vent et effleurent l’eau de leurs ailes... »

© DR (capture d’écran)

* Mercredi 9 décembre, Stéphane Le Diraison affrontait des conditions particulièrement éprouvantes, face à des vagues de 5 mètres par 4 nœuds de vent.

Boulogne-Billancourt Information n Janvier 2021

17

ACTUALITÉS

Parmi les livres officiels de la mythique course au large, Le Vendée Globe de Mam, de Charlotte Mery, a été distribué dans les 20 écoles boulonnaises qui suivent l’aventure de Stéphane Le Diraison sur les océans du monde. Ludique et pédagogique, ce bel album illustré vient renforcer l’offre de la Ville aux scolaires autour du Vendée Globe. Ancienne sportive de haut niveau en voile olympique, Charlotte Mery a, tout comme Stéphane Le Diraison, traversé l’Atlantique en solitaire, sans assistance, lors de la Mini-Transat. Son expérience de navigatrice et de maman lui permet de raconter avec justesse et tendresse ce tour du monde à la voile, à travers les mots de Lucas, 10 ans, qui voit sa maman navigatrice affronter les océans en solitaire. Présenté sous la forme d’un journal illustré, le récit propose une immersion dans cette grande aventure au large. Tout au long de la course, Lucas raconte le quotidien d’un skipper sur son bateau, tout en évoquant les fondamentaux de la navigation à la voile. Un support scolaire Se repérer sur le globe, aborder les sciences autrement, comprendre les vents et les courants... Distribué aux écoles boulonnaises volontaires, le livre permet aux enseignants, tout au long du Vendée Globe, d’aborder de multiples thématiques autour de la course au large et aux élèves d’appréhender le quotidien de Stéphane Le Diraison à bord de Time For Oceans. Le Vendée Globe de Mam, en collaboration avec le Vendée Globe. De Charlotte Mery et Hubert PoirotBourdain, 112 p.



Notre ville aux palmarès pour ses services à la population,

Une gestion saine reconnue pour la troisième année consécutive, avec la première place du Podium des municipalités, une distinction régionale sur le bien-être des animaux, des services toujours plus importants tournés vers les familles, un label pour sa sécurité routière, un record de générosité et un avenir prometteur pour l’île Seguin... La fin d’année 2020 aura été ponctuée de nombreuses bonnes nouvelles pour BoulogneBillancourt.

Le label régional « Ville amie des animaux » vise à reconnaître les communes franciliennes comme acteurs du bien-être des animaux de compagnie, de leur place dans l’espace public ainsi que de leur rôle auprès des personnes fragilisées. Pour ses actions et ses projets engagés à Boulogne-Billancourt en lien avec les associations afin de rendre son territoire accueillant pour les animaux, Valérie Pécresse, présidente de la Région, a décidé d’attribuer « 3 pattes » à notre commune, soit la plus haute distinction.

© Alain de Baudus

Ville amie des animaux

Boulogne-Billancourt reçoit le label Ville prudente

L’association Prévention routière valorise les initiatives des collectivités territoriales qui luttent activement contre l’insécurité routière. Elle a décidé de lancer le label Ville prudente, dont l’objectif est de mettre en avant les communes les plus exemplaires, qui répondent à des critères précis en termes d’aménagement du territoire, d’éducation routière et de sensibilisation des citoyens. Ces trois points ont donc fait l’objet d’un examen satisfaisant de la part de l’association et permis à Boulogne-Billancourt de se voir décerner le label. Un panneau symbolisant ce label de Ville prudente sera installé à l’entrée de la ville au cours du premier trimestre 2021.

Grande ville la plus généreuse

© Arnaud Olszak

Les Boulonnais sont très généreux et ils l’ont encore prouvé lors de la Banque alimentaire organisée du 27 au 29 novembre. Ils ont donné plus de 53 tonnes de denrées alimentaires et de produits bébés, battant le record de la collecte depuis sa création en 1987 à Boulogne-Billancourt. Dans le contexte difficile de la crise sanitaire où les associations caritatives de France constatent une forte hausse de la demande d’aide alimentaire, les Boulonnais ont fait preuve d’empathie, d’altruisme et donc bien répondu présent.

Janvier 2021 n Boulogne-Billancourt Information

© Arnaud Olszak

ÉVÉNEMENT

18

Petite enfance : la meilleure offre de places en crèche du département

Objectif essentiel pour la Ville, l’accès des familles à un mode de garde des 0-3 ans est en constante amélioration. La Ville augmente chaque année le nombre de ses places en crèches, en modernisant ou en créant de nouvelles structures d’accueil. Déjà désignée ville exemplaire des familles par Le Parisien en 2018, Boulogne-Billancourt présente, selon la CAF des Hauts-de-Seine, le meilleur taux d’équipement du département. Elle propose en effet plus de 2 600 places en accueil collectif, soit plus de 1 000 créées en douze ans, totalise 21 structures municipales en régie et 11 en délégation de service public. 67 % des demandes de places en crèche sont satisfaites pour l’accueil des bébés, contre 26 % en 2008 ! Enfin, on compte 385 agents municipaux, 2 relais d’assistantes maternelles (RAM), une structure passerelle pour les enfants non francophones et un lieu d’accueil enfants-parents. Le budget alloué à la petite enfance s’élève à 23 millions d’euros.

L’État valide l’ambition environnementale de l’île Seguin et du quartier du Trapèze L’État vient à nouveau de récompenser les efforts engagés par la Ville pour tous les enjeux environnementaux pris en compte dans l’aménagement de la ZAC Seguin-Rives-de-Seine déjà primé en 2013, avec le label Écoquartier du Trapèze. En effet, la préfecture des Hauts-de-Seine a délivré, le 17 décembre, l’arrêté loi sur l’eau permettant de poursuivre et d’achever les travaux du Trapèze et de l’île Seguin. Cet arrêté avait été présenté le 10 novembre par la préfecture aux membres du conseil départemental de l’environnement et des risques sanitaires et technologiques (Coderst) regroupant les personnalités compétentes mais aussi des associations environnementales. Ils ont validé à l’unanimité l’ambition environnementale du nouveau quartier. Cet arrêté loi sur l’eau approuve la bonne prise en compte des enjeux spécifiques de la Seine par l’aménageur, notamment pour les modalités de prévention des inondations. De même, les services de la préfecture ont validé tous les principes de biodiversité déjà mis en place et à venir dans la ZAC Seguin-Rives-de-Seine, ainsi que les modes constructifs pour la terminer. Avec le soutien apporté par l’État, l’aménagement de l’île Seguin et du Trapèze pourrait s’achever avant la fin 2024 !

sa bonne gestion, ses finances, sa générosité et sa qualité de vie

Pour la 3e année consécutive, Boulogne-Billancourt, grande ville la mieux gérée de France Pour la troisième année consécutive, Boulogne-Billancourt figure sur la première marche des Podiums des municipalités. Ce classement récompense la Ville pour sa gestion, la meilleure des 38 villes françaises de plus de 100 000 habitants, selon l’étude annuelle établie par l’Observatoire de dirigeants de l’industrie et des services (Odis).

D

éjà première en 2018, en 2019, et sur le podium dès 2017, BoulogneBillancourt consolide cette année sa place sur la plus haute marche des Podiums des municipalités, un classement annuel établi par l’Observatoire de dirigeants de l’industrie et des services (Odis). Cette première place signifie que la Ville possède la meilleure gestion financière des 38 villes françaises de plus de 100 000 habitants. Elle devance Toulon et Aix-en-Provence. Ce prix constitue un excellent indicateur. La méthode de comparaison, unique en France, prend en compte la gestion, qui évalue la qualité et l’efficacité de la gestion municipale, la gouvernance, qui mesure l’adhésion des administrés à la politique du maire, et le service financier restitué, qui compare la part des recettes affectées aux services aux administrés. Les résultats sont issus des données comptables de la Direction générale des finances publiques sur une moyenne de 4 ans (2016-2019). Ils sont donc mathématiquement indiscutables. Un super-indice intitulé « Attirance », la moyenne pondérée des

trois premiers, détermine les villes aux gestions les plus performantes. En obtenant les médailles d’or dans les catégories « Attirance » et « Service financier restitué », ainsi que la médaille d’argent en « Gouvernance », la Ville réalise une nouvelle fois une performance exceptionnelle. Ces prix soulignent tous les efforts structurels réalisés depuis 11 ans, sans augmentation des impôts, pour investir toujours plus de moyens financiers dans des secteurs fondamentaux tels que l’éducation, le sport, la famille, la culture, l’environnement et la solidarité, tout en diminuant ses charges de gestion et sa dette.

MÉDAILLE D’OR

MÉDAILLE D’OR

ENCORE PLUS DE TRANSPARENCE La Ville est pionnière pour s’engager dans la démarche PODIUM GÉNÉRAL AT TIRANCE de la fiabilisation des comptes, du compte financier unique et du passage BOULOGNE-BILLANCOURT 118.34 au référentiel budgétaire et comptable dit « M57 ». TOULON AIX-ENCe nouveau référentiel, qui est déployé au 1er janvier 111.40 PROVENCE 2021, est le plus avancé en 111.21 termes de qualité comptable. En 2020, il n’y a que six grandes villes engagées avec Boulogne-Billancourt dans l’expérimentation en vue de la certification (Caen, Montpellier, Orléans, Paris et Reims).

Boulogne-Billancourt Information n Janvier 2021

ÉVÉNEMENT

19

CES ENTREPRISES BOULONNAISES EMBAUCHENT Reezocar

© Bahi

ENTREPRENDRE

20

Happyporteur, le livreur écolo 100 % boulonnais Alexis Montcel, 27 ans, est à la tête d’Happyporteur, une start-up de livraison écologique à Boulogne-Billancourt. Toujours à trois roues et proche de vous !

L’

avenir passe par la proximité. Alexis Montcel l’a bien compris en créant Happyporteur, un service de livraison en vélo à assistance électrique destiné aux restaurateurs, aux commerçants et aux entreprises de BoulogneBillancourt. Diplômé de Vatel, doté d’un double master réalisé entre l’EM Lyon et l’Institut Paul-Bocuse, le Boulonnais a l’esprit créatif. « J’ai été livreur pendant mes études. J’ai aussi travaillé chez Pierre et Vacances, la SNCF, Eurostar et British Airways… » Expert en revenue management depuis quatre ans, il a eu cette idée pendant le confinement. « En commandant une pizza dans un restaurant, j’ai réalisé qu’il ne livrait pas. Alors, j’ai pensé à une entreprise qui aiderait, en premier lieu, les commerces de ma ville. » Sa philosophie ? Soutenir le commerce local dans un esprit de qualité et de respect de l’environnement. Sans oublier l’éthique, puisque tous ses salariés disposent d’un vrai statut professionnel. À peine né, Happyporteur compte déjà quatre salariés et de nombreux partenaires boulonnais : Le Phare, Shiki, Tambouille, Queues de cerises, Les Chocolats Yves Thuriès,

Janvier 2021 n Boulogne-Billancourt Information

la fromagerie Escudier, la boucherie Emma, la Cave Saint-Clair, Fanande, Chez Max et Nico, les Trois Petits…

DES TRICYCLES ÉLECTRIQUES POUR UNE LIVRAISON DE PROXIMITÉ Mettre le commerce à portée de tous, satisfaire le client et le vendeur, c’est le pari d’Alexis. Avec quatre tricycles électriques, la flotte d’Happy-porteur sillonne les rues boulonnaises. « Le commerçant est au cœur d’Happyporteur, commente le jeune homme. Il peut réserver un livreur à n’importe quel moment ou pendant un nombre d’heures fixe. Il bénéficie aussi d’un prix ultra compétitif qui comprend seulement les frais de livraison, sans aucune commission sur le montant de la commande. » De son côté, le client accède facilement à ses fournisseurs préférés, fleuriste, primeur, caviste, boucher, boulanger... Alexis met son expertise au service d’une consommation durable et conviviale. « Les Boulonnais sont heureux de savoir que dans le contexte actuel, ils peuvent néanmoins commander auprès de leurs commerçants favoris et ne pas avantager les géants du numérique », précise-t-il. Hyperactif depuis son plus jeune âge, Alexis met en selle une réalisation 100 % boulonnaise et donc 100 % française. Sabine Dusch happyporteur.fr Appli Happyporteur disponible sur Play Store et App Store.

Installée à Boulogne-Billancourt depuis sa création en 2014, Reezocar facilite et sécurise l’achat à distance et le financement d’un véhicule neuf ou d’occasion partout en Europe. En 2020, la start-up a doublé ses effectifs. Elle comptait 60 collaborateurs en janvier 2020, et en a aujourd’hui plus de 140 au sein de ses différentes équipes. Celle qui génère plus de 2 millions de visiteurs par mois sur son site reezocar. com et figure parmi les plateformes leaders du marché automobile a décidé de mettre l’accent sur l’intégration de nouveaux talents au sein de sa structure : développeurs, responsables administratif et financier, product manager, commerciaux, gestionnaires, comptables, acheteurs, business analyst. Reezocar entend continuer à recruter avec un impératif de rigueur : conserver et développer sa culture d’entreprise, essentielle au yeux de ses dirigeants, Laurent Potel et Vincent Deboeuf. Actuellement, 60 postes en CDI et en stage sont à pourvoir dans tous les domaines : IT, finance, vente, marketing et RH. Pour postuler : [email protected]

MWM

La start-up boulonnaise MWM, éditeur d’applis musicales, a relevé un vrai défi en recrutant près de 52 personnes à Boulogne-Billancourt, principalement durant la période de confinement. La plupart ont été accueillies à distance avant de rejoindre physiquement le siège, quelques mois plus tard. « Nous étions 60 quand nous avons quitté nos bureaux. Après le confinement, notre effectif a presque doublé ! Il a fallu revoir intégralement nos process et nous réorganiser, mais nous avons relevé le défi avec succès. Tout s’est bien passé, et nous continuons donc d’accélérer nos recrutements », se félicite le PDG Jean-Baptiste Hironde. À ce jour, les recrutements ont porté le nombre de salariés à 111, et une trentaine de profils doivent encore être recrutés dans différents corps de métiers : développeur mobile, game concept designer, data science, développeur Unity… musicworldmedia.com

Comme à la maison développe ses services pour les employés à horaires discontinus et les particuliers employeurs

ENTREPRENDRE

21

1.

© JSF

DES PERMANENCES POUR LES PARTICULIERS EMPLOYEURS

Particulier Emploi, un groupement d’intérêt collectif, dont l’action est de promouvoir l’emploi à domicile, assure des permanences mensuelles au sein de Comme à la maison, en partenariat avec la Fepem (Fédération des particuliers employeurs de France). « Il s’agit d’accompagner les particuliers employeurs et leurs salariés dans

leurs démarches pour réussir leur collaboration, explique Pauline Molitor, animatrice régionale. Je donne des conseils et des renseignements concernant les contrats, les congés, le temps de travail, les exonérations, les salaires, la prévoyance, la retraite, l’assurance maladie. Tout le cadre juridique sur l’emploi des particuliers. » Prochaines permanences (sans rendez-vous) : Mercredi 13 janvier de 14 h 30 à 17 h. Jeudi 11 février de 14 h 30 à 17 h. Mercredi 10 mars de 14 h 30 à 17 h.

sociétés boulonnaises d’emplois à domicile. Inscriptions par mail ou téléphone. Se munir d’un CV. Comme à la maison 245, boulevard Jean-Jaurès. Horaires : du lundi au vendredi - 10 h à 18 h sans interruption. Tél : 01 79 41 21 29. E-mail : [email protected]

2.

DE NOUVEAUX ATELIERS POUR LES ADHÉRENTS Sophrologie : deux fois par mois. Respiration, relaxation pour trouver calme, bien-être, confiance en soi. Massages du dos et manucure sont également proposés une fois par mois. Informatique : deux fois par mois. Initiation et formation aux outils informatiques. Français langue étrangère : sur recommandation des employeurs, Comme à la maison propose, dès le premier trimestre 2021, des cours de français langue étrangère. Groupe de paroles : pour échanger et se soutenir, trouver des solutions ensemble.

3.

TROIS JOURS DE JOB DATING DU MARDI 19 AU JEUDI 21 JANVIER En partenariat avec Cap 92, la plateforme départementale des acteurs du service à la personne, Comme à la maison propose trois journées dédiées à des job datings auprès des

© Arnaud Olszak

C

omme à la maison s’adresse aux salariés intervenant sur la commune de Boulogne-Billancourt, ou dont l’entreprise y est implantée, et ayant des horaires discontinus (coupures entre les missions). L’espace apporte une solution innovante aux problématiques d’éloignement domicile-travail et de fragmentation du temps de travail. Les temps de pause ou d’inter-mission sont mis à profit pour se ressourcer, s’informer et se former. En adhérant, les employeurs permettent à leurs salariés de bénéficier de l’ensemble des services de Comme à la maison, toute l’année et de façon illimitée !

© Bahi

Inaugurée en octobre 2019, Comme à la maison, première maison d’accueil pour les salariés à horaires discontinus en France, compte aujourd’hui près de 500  inscrits. Ouvert à tous les métiers de services, aide à la personne, restauration, hôtellerie, distribution, propreté, médico-social, le lieu offre un espace de repos et de formation à ses adhérents.

Boulogne-Billancourt Information n Janvier 2021

Aujourd’hui votre trésor, demain un record? Expertises gracieuses et confidentielles de tous vos objets d’art

22

NOTRE VILLE

à BOULOGNE les jeudis 21 janvier 2021 & 11 février 2021 Chez Voz’Galerie 41 rue de l’Est 92100 Boulogne-Billancourt

Merci de prendre rendez-vous Arnaud TOURTOULOU & Ivane THIEULLENT [email protected] - 06 07 14 07 70

BACCARAT Vases dans une monture en bronze Adjugé: 900€

pub boulogne decembre 2020.indd 1

04/12/20 12:32

54 0800 0

*

321

Notre ambition « être bien chez soi » Maintien à domicile

Seniors

Handicap

Entretien du domicile

Agence de Boulogne-Billancourt 01 84 01 11 31 19, rue des Quatre Cheminées • 92100 Boulogne-Billancourt [email protected] • www.onela.com Janvier 2021 n Boulogne-Billancourt Information

*Gratuit depuis un poste fixe

Low-Tech Lab : « Je sens que   Boulogne-Billancourt a un gros potentiel » Corentin de Chatelperron navigue actuellement en Amérique du Sud à la rencontre de projets durables et innovants. Le créateur du Low Tech Lab Grand Paris Boulogne-Billancourt espère désormais ouvrir ce laboratoire de nouvelles pratiques en mars, si les mesures sanitaires liées à la Covid-19 le permettent.

23

NOTRE VILLE

BBI : La Covid-19 décale l’ouverture du Low Tech Lab Grand Paris Boulogne-Billancourt. Comment le vivez-vous ? Corentin de Chatelperron : Cela crée une

© Low-Tech Lab

frustration pour la vingtaine de bénévoles déjà engagés en mode projet. Les locaux de l’ancienne école du Forum sont fermés pour des raisons sanitaires mais je suis optimiste par nature. Je sens que Boulogne-Billancourt a un gros potentiel comme terrain d’expérimentation. Il existe une volonté de développer des projets positifs pour tous. Je remercie vraiment Pierre-Christophe Baguet de nous permettre de développer ce projet. C’est une vraie chance. BBI : Selon vous, quand ouvrira le Low Tech Lab Grand Paris Boulogne-Billancourt ?

leurs actions. Même si je vais revenir de notre voyage avec une foule d’idées et de retours d’expérience.

© Low-Tech Lab

rencontré une entreprise sociale Low Tech « Eco Filtro ». Elle produit des filtres en pour fil Ces innovations céramique trer l’eau. Un mélange d’argile et de sciure peuvent changer permet de filtrer les le monde » bactéries et d’obtenir une eau potable. Avec les bénéfices, Eco Filtro offre des filtres aux plus défavorisés. Plus de 60 entreprises développent ce procédé dans 38 pays. Ces innovations peuvent changer le monde. Je multiplie ce type de rencontres. BBI : Quel est votre programme d’ici à l’inauguration de mars ? C. C. : Nous quittons le Mexique pour aller C. C. : Personne n’en sait rien précisément mais

le mois de mars ne me paraît pas improbable. BBI : Quels premiers projets souhaitez-vous voir sortir à Boulogne-Billancourt ? C. C. : Les premiers engagés boulonnais

doivent fédérer une communauté plus importante et il leur reviendra de prioriser

au Nicaragua et au Costa Rica afin de rencontrer d’autres acteurs de la Low Tech. Nous avons beaucoup à apprendre. Puis, le bateau restera au Panama avant de rentrer en France pour deux mois afin d’inaugurer et développer le Low Tech Lab Grand Paris BoulogneBillancourt. Je suis très impatient.

© Low-Tech Lab

BBI : Vous êtes en Amérique du Sud sur votre voilier-atelier Nomade des mers. Qu’y faites-vous ? C. C. : Un exemple, au Mexique nous avons

Notre ville à la pointe de la transition écologique avec le Low-Tech Lab Le Low-Tech Lab, fondé par Corentin de Chatelperron, est un laboratoire de recherches au service de la transition écologique. L’idée est de vivre mieux avec moins. En partenariat avec la Ville, l’association installera son nouveau laboratoire début 2021 dans l’ancienne école du Forum, au cœur du quartier du Pont-deSèvres. Il sera ouvert et servira d’espace d’expérimentation et de réalisation de solutions Low-Tech en milieu urbain. Qu’y fera-t-on ? Développer l’énergie solaire, tester la culture hors sol ou l’hydro-ponie, privilégier le bois, recycler les batteries… La démarche s’inscrit ainsi dans la préservation des ressources naturelles à travers le recyclage d’objets et le réemploi de matériaux. Depuis 2016, Corentin de Chatelperron voyage autour du monde à la recherche de cette nouvelle ingéniosité déployée pour répondre aux besoins quotidiens.

Boulogne-Billancourt Information n Janvier 2021

Banque alimentaire : avec les Boulonnais, fidèles à leur générosité, La collecte de la Banque alimentaire, organisée les 27, 28 et 29 novembre derniers, a atteint plus de 53 tonnes, constituant un nouveau record. Le précédent record date de 2011, avec 50,1 tonnes. Depuis, la collecte n’avait pas dépassé les 50 tonnes, jusqu’à cette année. Merci à tous les donateurs et un grand bravo aux organisateurs et nombreux bénévoles pour le succès de cette belle mobilisation.

n « Très heureux de participer

© DR

© DR

chaque année. » Pierrick, coordinateur en magasin.

 Certains Boulonnais sont très généreux : il n’était pas rare de les voir nous déposer des caddies entiers »

n Claudine : « Je donne toujours lors de cette grande collecte annuelle. J’y ai même été bénévole plusieurs années. Cela me paraît indispensable d’être solidaire. »

n Les coordinateurs de la collecte : Anne-Sophie et Yann Chauvière, Laurence et Franck Wibaux, au centre de tri du gymnase Paul-Bert.

n Croix-Rouge : Les Boulonnais ont été très généreux, ils ont acheté de nombreux paquets de couches et autres produits d’hygiène destinés au premier âge. La plupart (6,1 tonnes) ont été remis à la Croix-Rouge pour l’espace bébéparents.

Janvier 2021 n Boulogne-Billancourt Information

L

es Boulonnais ont une nouvelle fois prouvé leur grande générosité lors de la collecte annuelle de la Banque alimentaire. Du 27 au 29 novembre derniers, ils ont dépassé le record de la collecte en donnant plus de 53 tonnes de denrées alimentaires et de produits pour bébés. Ce bel élan de solidarité a permis de redistribuer immédiatement les dons auprès des associations caritatives boulonnaises : 24,3 tonnes à l’Entraide familiale, 1,8 tonne à la Croix-Rouge, 6,1 tonnes à l’espace bébé-parents de la Croix-Rouge, 1,7 tonne à l’ordre de Malte et 1,2 tonne au foyer Aurore. Enfin, un peu plus de 18 tonnes restantes ont été remises à la Banque alimentaire Île-de-France afin d’approvisionner les associations durant toute l’année. « Nous avons apprécié le soutien de la mairie dans toute la progression de l’organisation de la collecte et nous avons d’ores et déjà annoncé notre motivation pour reprendre la coordination l’année prochaine ! ». Anne-Sophie et Yann Chauvière, ainsi que Laurence et Franck Wibaux, nouveaux coordinateurs de la collecte à Boulogne-Billancourt, ont vécu une édition inédite. Le centre de tri, habituellement déployé à l’hôtel de ville, a été aménagé au gymnase Paul-Bert pour faciliter la mise en place de nouvelles dispositions liées à la crise sanitaire. « Nous avons eu peur de ne pas avoir assez de bénévoles, mais ils se sont manifestés

© Arnaud Olszak

© DR

© Arnaud Olszak

NOTRE VILLE

24

53,2 tonnes de dons, battent le record de la collecte

© DR

NOTRE VILLE

25

n « Une collecte importante pour ceux qui sont dans le besoin. » Amadou, Nathalie et Marie, bénévoles au Carrefour Market de la place Jules-Guesde.

n Centre de tri : cette année, le centre de tri, habituellement déployé à l’hôtel de ville, s’est tenu

© DR

au gymnase Paul-Bert. « Nous remercions la mairie pour son soutien et la participation de ses agents, notamment la logistique. Le tout dans une ambiance de travail efficace et bienveillante. »

© DR

HEUREUX DE DONNER, FIERS DE PARTICIPER Comme les années précédentes, la collecte de la Banque alimentaire s’est révélée un grand moment de partage et de solidarité pour les bénévoles et les donateurs. Dans les magasins, il n’était pas rare de voir certains clients déposer des caddies entiers. « Nous avons vraiment ressenti la mobilisation des Boulonnais, indique Laurence Wibaux. À l’image de ce sans-abri qui est venu déposer un paquet de pâtes pour offrir à son tour du réconfort à ceux qui ont moins que lui. » De leur côté, les écoliers se sont montrés particulièrement mobilisés, avec 8,7 tonnes de dons. La collecte dans les crèches a été elle aussi très fructueuse, avec plus de 1,5 tonne. Au centre de tri, les bénévoles retiendront surtout l’ambiance « gaie et souriante » et le sentiment de vivre trois jours « hors du temps, dans un espace de paix, où les différences s’associent et convergent vers un objectif commun ». Jean-Sébastien Favard

© Arnaud Olszak

massivement, sensibilisés par les chiffres alarmants communiqués sur la pauvreté en France, précise Anne-Sophie Chauvière. Il s’agissait d’une première participation pour beaucoup d’entre eux, et tous ont confié vouloir renouveler l’expérience en 2021. »

n Arnaud, Armelle, Liliane et Amandine : « C’est encore plus motivant aujourd’hui au regard de la crise économique. Nous avons vu l’annonce de recherche de bénévoles dans le BBI. Nous constatons qu’il y a plus de besoins en 2020 mais aussi plus de bénévoles, et c’est rassurant. »

n Ordre de Malte : les colis sont

rendre utiles. » Léna et Supulee, élèves en terminale gestion administration au lycée Étienne-Jules-Marey.

La collecte en chiffres

3 jours de collecte 20 magasins partenaires 1 000 bénévoles 53,287 tonnes

© Arnaud Olszak

réceptionnés, triés et rangés par les bénévoles de l’ordre de Malte et de l’Immaculée-Conception. Les 1 700 kilos récoltés lors de la Banque alimentaire serviront à préparer des paniers repas pour les personnes dans la précarité, à des distributions alimentaires, le mercredi, auprès d’une quarantaine de mamans et, le vendredi, auprès de 180 familles dans le cadre des « Vendredis de l’Immac ».

n « Nous sommes ravies de nous

n Entraide familiale : plus de 24 tonnes de denrées ont été entreposées à l’Entraide familiale, rue de Clamart.

collectées, soit l’équivalent de 100 000 repas

Boulogne-Billancourt Information n Janvier 2021

À bord du Silure, bateau nettoyeur des berges de Seine Toute l’année, deux bateaux du Département redonnent propreté aux eaux et berges de Seine. BBI a embarqué sur le Silure, un catamaran nettoyeur qui officiait les 3 et 4 décembre derniers à la place du Bélénos, actuellement en révision.

© Arnaud Olszak

DES TONNES DE DÉCHETS COLLECTÉS Le Silure fait 19 mètres de long sur 5 de large, dispose de 2 à 4 bennes de 7 m3 et bénéficie d’un attirail performant. « Le tapis roulant, que l’on immerge à une profondeur de 20 à 30 centimètres, permet de happer un maximum de saletés. On peut ramasser des débris à plus d’1 mètre 30 sous l’eau, qui sont directement reversés dans les bennes. Des griffes, comme de grandes fourches, aident à diriger les objets flottants vers le tapis. Pour les plus gros déchets, nous disposons d’une grue hydraulique qui peut remonter aussi bien des réfrigérateurs que des troncs d’arbre ! », décrivent-ils. Véritable « aspirateur » de déchets, le Silure vogue doucement, les bennes se remplissent progressivement. Rien n’échappe à la vigilance de ces « Monsieurs Propre » au pied marin. Il s’approche près des berges, ausculte

© Arnaud Olszak

V

endredi 4 décembre, 9 h. Pont de SaintCloud. Parti dès 7 h 30 du pont de Levallois, son port d’attache, le Silure accoste face au musée-jardin Albert-Kahn. Sa mission du jour consiste à inspecter et nettoyer le fleuve et ses berges côté BoulogneBillancourt jusqu’au pont de Sèvres. Depuis quarante ans, les bateaux-nettoyeurs interviennent sur 66 kilomètres de berges et quatre îles alto-séquanaises. À son bord, un équipage de mariniers aguerris, Rémi, le capitaine, Lionel, capitaine du Sequana, « petit frère » du Bélénos, et Silvio, le second. Un trio issu de familles de bateliers. « Nous sommes sur l’eau du lundi au vendredi afin de ramasser les déchets flottants », indiquent les capitaines.

© Arnaud Olszak

NOTRE VILLE

26

les eaux, généralement plus chargées, situées entre les péniches. À Boulogne-Billancourt, selon un planning prédéfini qui inclut la totalité des villes fluviales des Hauts-de-Seine, les berges sont nettoyées trois jours par trimestre. « Aujourd’hui, nous constatons peut-être un

peu  moins de pollution dans la Seine mais davantage de dépôts sauvages sur les berges. Il y a trop d’incivisme ! », constate le trio. Chaque année, des tonnes de déchets sont ramassés par ces deux embarcations, tous genres confondus, avec quelques incontournables : vélib, caddies, trottinettes, plastique, verre, métaux, scooters, électroménager, cartons… Une fois collectés, ils sont répartis par catégories dans les bennes, d’un côté les déchets verts, de l’autre, les déchets dits industriels. Fin d’après-midi, fin de tournée. Direction le quai de Suresnes afin d’y déposer les bennes pleines qui sont transportées vers un centre de tri et de recyclage. De nouvelles bennes sont récupérées. Le lendemain, l’équipage fluvial repartira vers une autre commune, toujours armé de ce qui fait son identité, « rigueur et pragmatisme, au centimètre près », selon Alain Pallot, en charge du marché des bateaux nettoyeurs au conseil départemental des Hauts-de-Seine. S. D 

LES CHIFFRES DU NETTOYAGE DES BERGES • Action menée par le Département depuis 40 ans, 66 km de berges, 17 communes situées en bord de Seine, 4 îles. • Plus de 7 627 tonnes de déchets verts et industriels déjà ramassées depuis 1996, soit près de 318 tonnes par an. • 100 % des déchets verts transformés en compost. • 73 tonnes de déchets verts et 121 tonnes de déchets industriels triées, valorisées et recyclées en 2019 (bois, verre, cartonnages, ferreux), soit près de 62 % du total des déchets ramassés.

Janvier 2021 n Boulogne-Billancourt Information

Avec le Centre communal d’action sociale et la police nationale, la Ville développe les dispositifs de protection des victimes de violences intrafamiliales Afin de protéger les victimes de violences intrafamiliales, le Centre communal d’action sociale de BoulogneBillancourt a récemment mis en place deux dispositifs en partenariat avec la police nationale.

NOTRE VILLE

27

CCAS, afin de permettre aux victimes de violences intrafamiliales en situation d’urgence ne pouvant retourner à leur domicile et ne pouvant être hébergées par un tiers de loger à l’hôtel, pour quelques nuitées. Ces bons d’hébergement sont remis au commissariat de police, qui peut les donner aux victimes lorsqu’elles viennent signaler les violences. Des bons taxis sont financés par le CCAS pour permettre aux victimes de violences intrafamiliales d’être emmenées en taxi à l’unité médicojudiciaire de Garches pour faire constater les violences subies. Les bons taxis sont remis au commissariat, qui peut les proposer aux victimes si elles ne peuvent se déplacer par leurs propres moyens.

PERMANENCES DU CIDFF Soutenu financièrement par la Ville, le Centre d’information des droits des femmes et des familles (CIDFF) Hauts-de-Seine Sud informe, oriente, accompagne les femmes et les familles, de manière globale, confidentielle et gratuite, donnant une réponse avant tout juridique dans

© Bahi

Des bons d’hébergement sont financés par le

n La signature officielle de la convention entre le CCAS et la police nationale a eu lieu le 24 novembre à l’hôtel de ville, à l’occasion de la Journée pour l’élimination des violences à l’égard des femmes. PierreChristophe Baguet et le commissaire Emmanuel Gauthier ont procédé à la signature en présence de MarieLaure Godin, vice-présidente du conseil départemental et adjointe au maire chargée des Affaires sociales, et de Jeanne Defranoux, adjointe au maire chargée du Droit des femmes et de la Parité.

les domaines de la parentalité, de la vie familiale, sociale et de l’emploi. Pendant le confinement, le CIDFF Hauts-deSeine Sud a mis en place des permanences téléphoniques et/ou par mail au 07 68 41 45 15 et [email protected]

Il est aussi disponible sur rendez-vous à la Maison du droit, les lundis, mardis, jeudis et vendredis de 9 h à 12 h et de 14 h à 17 h. Maison du droit, 35, rue Paul-Bert. 01 55 18 51 00.

L’Association d’aide aux victimes d’infractions pénales dans les Hauts-de-Seine (Adavip 92) tient sa permanence au commissariat pour fournir des informations juridiques et un soutien social. Cette association reçoit toute personne majeure ou mineure, victime d’une infraction pénale, agression, attentat, violence conjugale, agression sexuelle, atteinte aux biens, accident de la circulation. Muriel Brisson, juriste, et Blandine Muracciole, intervenante sociale, reçoivent les personnes qui le souhaitent au commissariat gratuitement et en toute confidentialité. « Les victimes ont besoin d’être entendues, comprises, soutenues, commence Blandine. Notre

objectif est de les aider à mieux supporter des événements traumatisants. Je les écoute et évalue leur situation sociale, psychologique, afin de les orienter au mieux. » Si les violences conjugales représentent un pôle important de leur activité, elles reçoivent aussi les victimes de violences intrafamiliales, de harcèlement, de problèmes de voisinage… De son côté, Muriel Brisson assure un précieux suivi juridique. « Je communique aux victimes l’ensemble des informations sur leurs droits dont elles ont besoin. Elles peuvent venir me voir au cours du déroulement de la procédure pénale. » Un accompagnement indispensable dans les démarches juridiques et administratives, notamment pour l’indemnisation.

© Bahi

L’Adavip 92 soutient et conseille les victimes

Au commissariat de police. 24, avenue André-Morizet. Permanences juridiques (sans rendez-vous). Muriel Brisson : lundi 14 h-17 h et jeudi 9 h 30-12 h 30. Tél. : 01 41 31 64 00. Permanences sociales (sur rendez-vous ). Blandine Muracciole : lundi 12 h-19 h, mardi 10 h-17 h et mercredi 14 h-18 h.Tél. : 06 62 27 25 31.

Boulogne-Billancourt Information n Janvier 2021

INFO Sous réserve de modifications des mesures sanitaires. Programme complet mis à jour sur boulognebillancourt.com et les réseaux sociaux de la ville.

MUSIQUE DIMANCHE 10 JANVIER À 14 H 30 ET 18 H Magic Mozart… Concert spectaculaire ! La Seine Musicale (auditorium). Tarifs : à partir de 10 €.

MARDI 12 JANVIER À 19 H L’après-midi d’un Foehn.

NOTRE VILLE

La Seine Musicale (Petite Seine). Durée : 25 min. Tarifs : à partir de 8 €.

SAMEDI 16 JANVIER À 20 H 30 Les samedis Zygel : Un requiem imaginaire.

La Seine Musicale (auditorium). Tarifs : à partir de 15 €.

DIMANCHE 17 JANVIER À 17 H Maîtrise des Hauts-de-Seine : A Ceremony of Carols.

La Seine Musicale (auditorium). Tarifs : à partir de 15 €.

JEUDI 21 JANVIER À 19 H 30 Yael Naim : Night Songs.

Carré Belle-Feuille (Grand Carré). Tarifs : 34 € ; 28 € ; 13 €.

DIMANCHE 7 FÉVRIER À 16 H 30 Madame Pylinska et le secret de Chopin.

Carré Belle- Feuille (Grand Carré). Durée : 1 h 50. Tarifs : 34 € ; 28 € ; 13 €.

EXPOSITIONS JUSQU’AU VENDREDI 15 JANVIER Lauréats 2020 des Rencontres photographiques des Amis du musée Albert-Kahn.

Jardin Albert-Kahn. Tarifs : 4 € ; 3 € ; gratuit pour les abonnés.

JUSQU’AU DIMANCHE 31 JANVIER Floriane de Lassée et Nicolas Henry, Trait d’union. Voz’ Galerie. Gratuit sur rendez-vous à [email protected] vozimage.com

Exposition, conférence et spectacles… Du vendredi 15 au mardi 19 janvier, partez à la découverte du monde animal, en partenariat avec le Forum universitaire et Drôle de science.

© DR

SAMEDI 16 JANVIER DE 17 H À 18 H Le Carnaval des animaux sudaméricains : un spectacle musical de l’ensemble Almaviva. À partir de 7 ans. Tarif : 11 € ; 7 €.

Carré Belle-Feuille (Grand Carré). Tarifs : 28 € ; 23 € ; 13 €.

À l’amphithéâtre Landowski. Tarifs : 10 € (nonadhérents), gratuit (étudiants et - de 26 ans).

LE MARDI À 14 H 30 12 janvier : Vie et mort des épidémies, par le professeur Patrice Debré. 19 janvier : Archéologie et anthropologie des épidémies, par Philippe Charlier. 26 janvier : Les épidémies et les pandémies au XXe siècle : à la recherche de boucs émissaires, par Anne-Marie Moulin (CNRS). 2 février : Histoire d’une hégémonie en Méditerranée : qui sont les Phéniciens ?, par Françoise Briquel-Chatonnet. LUNDI 18 JANVIER À 20 H 30 :

LE CARRÉ AUX KIDS : PAS SI BÊTES !

Carré Belle-Feuille. Sur inscription à [email protected]

VENDREDI 29 JANVIER À 19 H 30 Alfredo Rodriguez & Pedrito Martinez : Duologue.

CONFÉRENCES DU FUDOP

DIMANCHE 17 JANVIER À 15 h – Alain Schneider, Minute Papillon : chansons et histoires animalières qui enseignent la curiosité dès 2 ans.

À 17 h – Conférence ludique Intelligences animales, par Emmanuelle Pouydebat. Durée : 50 min. En famille à partir de 7 ans. Gratuit sur réservation.

JUSQU’AU VENDREDI 22 JANVIER Exposition La Ruche pédagogique. Projection de documentaires. En famille à partir de 7 ans. JUSQU’AU VENDREDI 12 FÉVRIER Exposition Abeilles, nos amies de toujours. Foyer. Entrée libre.

Durée : 40 mn. Tarif : 11 € ; 7 €.

THÉÂTRE JEUDI 7 JANVIER À 19 H 30 Thomas VDB : Nouveau spectacle.

Théâtre de la Clarté. Tarifs : 25 € ; 22 €. Réservations au 01 46 05 18 40.

SAMEDI 9 JANVIER À 19 H 30 Donel Jack’sman : Ensemble. Théâtre de la Clarté. Tarifs : 22 € ; 20 €. Réservations au 01 46 05 18 40.

VENDREDI 15 JANVIER DE 19 H 30 À 21 H Les Jumeaux : Grands Crus classés. Théâtre de la Clarté. Tarifs : 25 € ; 22 €. Réservations sur billetreduc.com

VENDREDI 22 JANVIER À 19 H 30 Éric et Quentin : En test. Théâtre de la Clarté. Durée : 1 h 10. Tarifs : 25 € ; 22 €. Réservations au 01 46 05 18 40.

Janvier 2021 n Boulogne-Billancourt Information

© Christophe Delliere

28

Vos sorties culturelles

JEUDIS 28 JANVIER ET 4 FÉVRIER À 14 H 30 : L’Afrique renouvelle-t-elle notre vision du monde ? Par le professeur Bertrand Badie. MERCREDI 3 FÉVRIER À 10 H : Leçons du confinement (1). À propos de bibliothèques : dehors et dedans, par Jacqueline Maroy. Carré Belle-Feuille (Carré Club).

VISITES GUIDÉES

Visite guidée des collections. DIMANCHE 17 JANVIER À 14 H 30 : musée Paul Landowski DIMANCHE 24 JANVIER À 14 H 30 : musée Paul Belmondo

Durée : 1 h 30. Tarif : 8 €. Sans réservation.

MARDI 19 JANVIER DE 14 H 30 À 16 H 30 Visite autour d’un thé.

Musée Paul Belmondo. Tarif : 10 €. Sur réservation.

DIMANCHE 31 JANVIER DE 16 H À 16 H 45 L’Art déco, peintures et sculptures. Musée des Années 30. Tarif : 5,50 €.

SAMEDI 6 FÉVRIER DE 12 H À 13 H 30 Déjeuner Chandeleur à la Crêperie Seguin.

Tarifs : 26 € ; 20,80 €. Réservation au 01 41 41 54 54 ou otbb.org

DIMANCHE 7 FÉVRIER DE 14 H À 15 H 30 Cimetière de l’Ouest.

Dans la limite de 20 places disponibles. Tarifs : 12 € ; 9,60 €. Réservation au 01 41 41 54 54 ou otbb.org

ANIMATIONS VENDREDIS 15 ET 29 JANVIER DE 9 H 30 À 11 H 30 Initiation au modelage.

Musée Paul Belmondo. Tarif : 10 €. Sur réservation.

SAMEDI 23 JANVIER À 10 H 30 Les Parlottes du samedi : Charles Perrault. Amphithéâtre Landowski. Sur inscription à la médiathèque.

JEUNE PUBLIC MERCREDI 13 JANVIER DE 14 H 30 À 16 H Les saisons de Belmondo « Hiver, viens modeler une petite tête de chien ». À partir de 6 ans. Musée Paul Belmondo. Tarif : 5,50 €. Sur réservation.

DIMANCHE 17 JANVIER DE 16 H À 17 H 30 Les dimanches des enfants : Enquêtes policières. À partir de 8 ans.

SAMEDI 23 JANVIER DE 14 H À 16 H Sous haute protection ! Les participants imaginent une BD numérique. De 9 à 12 ans.

SAMEDI 6 FÉVRIER À 15 H 30 FUDOP – Petites conférences en famille : la lune. À partir de 7 ans.

DIMANCHE 24 JANVIER DE 14 H À 15 H 30 Visite en famille : Une œuvre, un dessin. À partir de 6 ans.

DIMANCHE 7 FÉVRIER DE 14 H À 15 H 30 Visite en famille : mythes et légendes. À partir de 6 ans.

Musée des Années 30. Tarif : 3,10 €. Sur réservation à [email protected]

Musée des Années 30. Tarif : 5,50 €. Sur réservation.

29

Carré Belle feuille. Tarifs : 11 € ; 9 €. Réservation en ligne à fudop-reservation.com

Musée des Années 30. Gratuit sur réservation.

MERCREDI 3 FÉVRIER À 15 H Rick le Cube : vers un nouveau monde de Sati. Un spectacle inédit qui mélange film d’animation, musiques acoustiques ou électroniques et dispositifs numériques interactifs. À partir de 5 ans. Carré Belle Feuille. Durée : 50 min. Tarifs : 11 € ; 7 €.

LA SCIENCE SE LIVRE EN 2021 DU SAMEDI 23 JANVIER AU SAMEDI 13 FÉVRIER Exposition du CNES : L’Odyssée de Mars. Médiathèque Landowski.

SAMEDI 23 JANVIER À 10 H (4-7 ANS) ET 12 H (8-12 ANS) Ateliers Fourmis.

Médiathèque Point-du-Jour. Sur inscription.

SAMEDI 23 JANVIER ET MERCREDI 3 FÉVRIER DE 14 H À 18 H Ateliers photo microscope : vues de l’univers ou exploration des cellules Les travaux réalisés seront imprimés et exposés en janvier et février 2021. À partir de 11 ans.

Médiathèque Landowski, 2e étage. Par groupe de 4, sur inscription.

MERCREDI 27 JANVIER À 13 H ET 18 H Planétarium - Deux projections (14 h et 16 h 30) et un atelier carte du ciel pour les 6-8 ans et 9-12 ans. Médiathèque Trapèze. Tout public (40 personnes maximum). Sur inscription.

SAMEDI 30 JANVIER À 15 H Ateliers Des inventions lumineuses Pour les 6-8 ans et 9-12 ans. Médiathèque Parchamp. Par groupes de 10, sur inscription.

SAMEDI 30 JANVIER ET SAMEDI 6 FÉVRIER DE 15 H À 17 H Ateliers géométrie fractale. Dès 6 ans.

Pôle Multimédia. Par groupes de 10, sur inscription.

© DR

Albert Camus et le concept de révolte, par la professeure Agnès Spiquel.

En partenariat avec la Team GameWard, le réseau des médiathèques organise un tournoi de l’incontournable jeu de course Trackmania. La compétition sera diffusée, pendant les deux jours, su la chaîne Twitch de GameWard. Récompenses à la clé ! SAMEDI 23 ET DIMANCHE 24 JANVIER DE 14 H À 17 H. À partir de 14 ans. Sur inscription. Programme complet de l’événement et renseignements sur le site et les réseaux sociaux de la Ville.

VENDREDI 5 FÉVRIER À 18 H 30 Conférence d’Étienne Klein, physicien. Amphithéâtre Landowski. Tout public. Sur inscription à la médiathèque Landowski.

SAMEDI 6 FÉVRIER DE 10 H À 11 H (6-8 ANS) ET DE 11 H 15 À 12 H 15 (9-12 ANS) Ateliers Mon voyage dans l’espace. Médiathèque Billancourt. Sur inscription.

SAMEDI 6 FÉVRIER À 15 H Atelier De la poussière, oui mais d’étoile ! Par l’association Les Savants fous. Médiathèque Landowski (espace jeunesse). Sur inscription.

SAMEDI 6 FÉVRIER À 15 H Heure du conte « infiniment petit » et fabrication d’un petit microscope. Médiathèque Trapèze.

MERCREDI 10 FÉVRIER À 16 H 30 Heure du conte spéciale. Médiathèque Landowski.

SAMEDI 13 FÉVRIER À 14 H 30 Court voyage dans l’univers. Conférence du physicien Jean-Pierre Martin. Amphithéâtre Landowski. Sur inscription à la médiathèque Landowski.

Musée des Années 30. Tarif : 5,50 €.

Boulogne-Billancourt Information n Janvier 2021

NOTRE VILLE

du mois de janvier

High Score 2021 : Tournoi TrackMania les 23 et 24 janvier

Modalités pour les inscriptions scolaires de l’année 2021-2022

NOTRE VILLE

30

Inscriptions scolaires Année 2021-2022

v

Espace Accueil des Familles (rez-de-chaussée) 26, avenue André-Morizet 01 55 18 53 00

Janvier 2021 n Boulogne-Billancourt Information

VOUS NE DISPOSEZ PAS D’UNE CONNEXION INTERNET : COMMENT PRENDRE RENDEZ-VOUS ? Contactez les services de la mairie au 01 53 23 53 00 pour prendre rendez-vous par téléphone. Rappel : vous bénéficiez d’un accès internet gratuit à la médiathèque de l’espace Landowski, à la médiathèque Le Trapèze et en wi-fi à l’hôtel de ville.

LE JOUR ET À L’HEURE DE VOTRE RENDEZ-VOUS

Présentez-vous directement à l’espace Accueil des familles au rez-de-chaussée de l’hôtel de ville 26, avenue André-Morizet, muni de votre code reçu lors de la prise de rendez-vous, et renseignez-le sur la borne prévue à cet effet. Vous devez vous munir des pièces suivantes : • livret de famille ou, à défaut, extrait d’acte de naissance de l’enfant. • 2 justificatifs de domicile de moins de 3 mois. • carnet de santé avec les vaccinations suivantes à jour : DTP avec dernier rappel de moins de 5 ans, BCG (vaccination recommandée), ou, s’il y a lieu, certificat de contre-indication de vaccination.

• Pour les enfants nés à partir du 1er janvier 2018 ; 10 vaccinations obligatoires sont demandées • En cas de divorce ou de séparation des parents : copie du jugement dans son intégralité ou attestation sur l’honneur du parent absent autorisant l’inscription scolaire à BoulogneBillancourt avec la copie de sa carte d’identité. • Selon le cas, certificat de radiation de l’école fréquentée auparavant.

CALCUL DU QUOTIENT FAMILIAL Pour bénéficier des tarifs municipaux adaptés à votre situation personnelle, vous devez faire calculer votre quotient familial. Si vous ne vous êtes pas acquittés de cette formalité, vous pourrez le faire lors de ce rendez-vous : munissez-vous de votre avis d’imposition ou avis de situation déclarative à l’impôt sur le revenu (ASDIR) de l’année 2020 au titre des revenus 2019, et, le cas échéant, d’une carte justifiant d’un handicap à 80 % (justificatif de la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées ou de la MDPH). Pour tout renseignement complémentaire : Tél. : 01 55 18 53 00.

300 JOUETS COLLECTÉS à la maternelle Jacques-Deray pour l’Entraide familiale Du 7 au 11 décembre, les élèves de l’école maternelle Jacques-Deray ont participé à une collecte en donnant un ou plusieurs jouets au profit de l’association boulonnaise l’Entraide familiale. Les enseignantes ont également profité de cet événement pour sensibiliser les enfants sur le thème de la solidarité et du partage en leur proposant des activités variées tout au long de la semaine : parcours sportifs autour de la collaboration, lecture de contes, activités manuelles et artistiques. Plus de 300 jouets ont été collectés. Certains enfants ont pu se rendre à l’Entraide familiale afin de comprendre ce que deviennent ces jouets. Ce beau projet solidaire s’inscrit dans la démarche « éco-label » de l’éco-école Jacques-Deray qui vise à aider les élèves à mieux comprendre le monde qui les entoure pour s’y épanouir et y participer en incluant l’ensemble des acteurs de l’école (élèves, enseignants, direction) mais également du territoire (collectivités, associations, parents d’élèves…).

© DR

vous et sélectionner le motif (inscription scolaire en maternelle / inscription scolaire en élémentaire), choisissez un créneau de rendez-vous puis confirmez votre choix. • Vous avez déjà un dossier à l’espace Accueil des familles, mais vous n’avez pas encore de compte personnel sur le portail Famille. Accédez au portail Famille DATES DES INSCRIPTIONS https://eaf.boulognebillancourt. Maternelles : du lundi 4 janvier com. Pour créer dès à présent au samedi 20 février 2021. votre compte personnel (votre numéro de dossier figure sur Élémentaires : du lundi 1er mars chacune de vos factures). au samedi 3 avril 2021. Vous pourrez alors prendre un rendez-vous suivant la procédure QUI EST CONCERNÉ ? présentée ci-dessus. Le portail Sont concernés les enfants nés en vous permettra également de 2018 pour une entrée maternelle, réaliser toutes vos démarches les enfants entrant au CP et les en ligne  : inscriptions aux enfants qui n’ont jamais fréquenté activités municipales, paiement, une école publique boulonnaise. messagerie avec l’espace Accueil Les enfants nés en 2019 seront des familles… inscrits en 2022 pour une rentrée • Vous n’avez pas de dossier scolaire en septembre 2022. à l’espace Accueil des familles. Présentez-vous dès à présent, VOUS DISPOSEZ D’UNE CONNEXION sur rendez-vous, à l’espace INTERNET : COMMENT PRENDRE Accueil des familles, muni RENDEZ-VOUS ? des pièces suivantes : livret • Vous avez déjà un compte de famille ou extrait d’acte de personnel sur le portail Famille. naissance ; justificatif de domicile Connectez-vous sur le portail de moins de trois mois ; en Famille, entrez vos identifiants cas de divorce ou séparation : pour accéder à votre espace copie du jugement dans son personnel, rubrique Actualités, intégralité ; le cas échéant, carte cliquez sur prendre rendezjustifiant d’un handicap à 80 % ; avis d’imposition 2020 ou ASDIR sur revenus 2019 VILLE DE BOULOGNE-BILLANCOURT pour le calcul du quotient familial ; RIB ou RIP si vous souhaitez opter pour le prélèvement automatique. Votre dossier famille sera créé et vous pourrez ensuite activer votre compte personnel sur le portail Famille puis prendre votre INSCRIPTIONS SUR RENDEZ-VOUS UNIQUEMENT rendez-vous en ligne. Les modalités MATERNELLES du lundi 4 janvier au samedi 20 février 2021 d’inscription scolaire lorsque ÉLÉMENTAIRES vous vous du lundi 1er mars au samedi 3 avril 2021 présenterez au Modalités : Prise de rendez-vous sur votre compte portail Famille, rubrique actualités. rendez-vous seront Si vous n’avez pas accès à internet, contactez les services de la Mairie au 01 55 18 53 00 pour une demande de prise de rendez-vous. simplifiées puisque Pièces à présenter : votre dossier • Livret de famille ou extrait d’acte de naissance • Carnet de santé avec vaccinations à jour • 2 justificatifs de domicile individuel aura déjà • Justificatif de revenus pour le calcul du quotient familial été créé.

Les inscriptions scolaires s’effectueront selon la sectorisation. Elles se tiendront à l’espace accueil des familles (rez-de-chaussée de l’hôtel de ville) sur rendezvous pour la troisième année consécutive, afin d’améliorer l’accueil du public.

Collectes : une application pour tout connaître des services à proximité de chez vous Simplifiez-vous la vie avec « Collectes », le nouvel outil et appli numérique de Grand Paris Seine Ouest (GPSO) dédié à la collecte des déchets.

Cet outil est une application qui s’intègre à un site web ou sur un smartphone, s’appuie en grande partie sur les données issues du SIG (système d’information géographique) territorial et regroupe toutes les informations liées aux différentes collectes de façon ergonomique, ludique et aisément compréhensible.

NOTRE VILLE

31

© GPSO

GPSO a mis au point un outil recensant les services de collectes disponibles et les informations associées, selon le lieu de résidence. Facile et rapide d’utilisation, adapté sur smartphone comme sur ordinateur, il vous donne des informations personnalisées sur les dispositifs près de chez vous grâce à la géolocalisation : • le calendrier des collectes des ordures ménagères ou des déchets recyclables ; • les prochaines collectes solidaires des déchets électriques et électroniques dans votre ville ; • les horaires d’ouverture des déchèteries, les modalités d’accès et les éventuelles perturbations ; • l’emplacement des conteneurs à verre ou à textile les plus proches de chez vous ; • l’emplacement des composteurs collectifs dans votre quartier ; • le prochain passage des camions de déchets toxiques.

Sensibilisation aux consignes de tri COMMENT ÇA MARCHE ?

Rendez-vous sur seineouest.fr/widget-dechets, tapez votre adresse dans la barre de recherche, et accédez directement à toutes les informations sur la collecte des déchets selon votre lieu d’habitation. L’outil est accessible depuis un ordinateur, une tablette numérique ou un téléphone portable.

Des éco-animateurs du Syctom viendront à la rencontre des Boulonnais pour les sensibiliser aux consignes de tri du 20  janvier au 9 mars. Un avis de passage sera apposé par les éco-animateurs dans les immeubles concernés. Lundi, mardi, jeudi, vendredi : 15h30-19h. Mercredi : 11h30-19h. Samedi : 10h-11h30.

DÉCHETS ÉLECTRIQUES ET ÉLECTRONIQUES : 12 tonnes collectées à Boulogne-Billancourt en 2020 Depuis 2015, Grand Paris Seine Ouest, en partenariat avec ecosystem et le Syctom, propose aux habitants de BoulogneBillancourt, Issy-les-Moulineaux et Meudon, des points de collecte pour déposer des appareils électriques hors d’usage ou en état de marche. À Boulogne-Billancourt, ces collectes ont lieu un samedi par mois à proximité des marchés Escudier et Billancourt. Réfrigérateur, machine à laver, téléphone, sèche-cheveux, écrans et téléviseurs, carte électronique, disques durs, câbles, tous sont collectés afin de leur offrir une seconde vie. Les appareils sont triés, nettoyés, réparés et revendus à prix solidaires, ou, à défaut, recyclés par Ecosystem, dans le strict respect des normes environnementales. En 2020, Ecosystem s’est adapté au confinement et a proposé une collecte exceptionnelle à domicile samedi 16 mai, à Boulogne-Billancourt, Issy-les-Moulineaux et Meudon, auprès de 80 foyers. La solidarité sur l’année 2020 a été au rendez-vous puisque, au total, plus de 12 tonnes de déchets d’équipements électriques et électroniques ont été récupérées au cours des 10 collectes organisées à Boulogne-Billancourt, réunissant 998 contributeurs.

Boulogne-Billancourt Information n Janvier 2021

Parmi les délibérations du conseil

Modification du plan local d’urbanisme pour deux aménagements majeurs

© Bahi

DÉLIBÉRATIONS

et attendue depuis plus de trente ans par le monde sportif boulonnais, et soutenue par toutes les listes aux élections municipales de 2008 et 2014. Enfin, la modification du PLU concerne également la réalisation de logements sociaux, contribue à préserver et développer la nature en ville, à encourager la mise en place de dispositifs liés à la production d’énergie renouvelable et à développer les réseaux de communication électronique à très haut débit (fibre optique).

Le plan local d’urbanisme de BoulogneBillancourt a été approuvé par l’Établissement public territorial de Grand Paris Seine Ouest le 19 décembre 2018. Après environ deux ans d’application, la Ville a demandé à l’EPT, compétent en matière de PLU, de faire évoluer son document d’urbanisme règlementaire. Les évolutions réglementaires favorisent le développement harmonieux et équilibré de la ville et s’inscrivent de façon cohérente dans la mise en œuvre des orientations du Projet d’aménagement et de développement durables du PLU (PADD). Elles concernent en premier lieu l’amélioration du schéma directeur du site classé Rothschild approuvé en 2011, en interdisant toute construction aux abords du château, dont les 6 000 m² alors validés par la commission nationale supérieure des sites .

Un fonds exceptionnel d’aide de 250 000 euros en faveur des acteurs boulonnais de la culture Annoncée dans le BBI de décembre, un fonds exceptionnel de 250 000 euros a été voté à l’unanimité afin de soutenir les acteurs culturels boulonnais fortement fragilisés par la crise sanitaire. Le fonds municipal spécial créé viendra en aide aux acteurs boulonnais de la culture par différentes actions : exposition, mise à disposition de locaux, ventes d’œuvres d’art, commandes, etc. Un appel à candidatures a été lancé, ouvert aux artistes boulonnais professionnels avec une adresse mail dédiée ([email protected]).

Par ailleurs, la modification du PLU porte sur la construction d’un palais des sports place Bir-Hakeim, prévue initialement sur l’Ile-Seguin

Révision du pacte financier et fiscal © Sandra Saragoussi

LA MAIRIE

32

Le conseil municipal s’est réuni le jeudi 17 décembre à l’hôtel de ville. Après un hommage au président Giscard d’Estaing, le maire a procédé à plusieurs annonces. Le recours en annulation des élections municipales a été rejeté par le tribunal administratif le 10 décembre. La préfecture des Hauts-de-Seine, au vu de la bonne foi et des efforts de la Ville en matière de logements sociaux, a limité la pénalité à 110 % et nié avoir imaginé de prendre la gestion des permis de construire, contrairement aux propos tenus par la ministre du Logement sur une radio. Pour la 3e année consécutive, Boulogne-Billancourt a été désignée grande ville la mieux gérée de France. Notre commune a également obtenu les labels « Ville amie des animaux » et « Ville prudente » . Enfin, un nouveau contrat Enfance jeunesse a été signé avec la CAF pour un montant de 9 millions d’euros.

Janvier 2021 n Boulogne-Billancourt Information

Le conseil municipal a adopté la révision du pacte financier et fiscal créé avec GPSO en 2012. Cette cinquième révision vise à définir le mécanisme des effets financiers de la suppression de la taxe d’habitation à compter du 1er janvier 2021. Le pacte fiscal qui lie les

8 communes et GPSO joue un formidable rôle d’amortisseur financier pour nos villes. En effet, GPSO prend à sa charge 90 % des prélèvements de l’État imposés aux huit communes et qui sont passés de 11 millions d’euros en 2011 à 55,8 millions d’euros en 2020 !

Extension d’exonération de la redevance d’occupation du domaine public

Après une exonération initiale de trois mois correspondant au premier confinement, une nouvelle exonération a été votée, de deux mois de redevance, correspondant à la période du 1er novembre au 31 décembre. Elle est versée, d’une part, aux commerçants sédentaires pour un montant de 144 691 euros et, d’autre part, aux commerçants abonnés des marchés alimentaires pour un montant de 11 435,71 euros. Au total, le soutien de la Ville aux commerçants et artisans et aux commerçants des marchés s’élève à 532 000 euros.

La Ville de nouveau candidate au titre de « Ville amie des enfants » de l’Unicef

« Ville amie des enfants » est un réseau d’échanges de bonnes pratiques au service des enfants et des jeunes. La Ville s’était vu décerner le titre en 2012 et 2014 et souhaite poursuivre son partenariat. Cette candidature s’accompagnera de l’élaboration d’un plan d’action municipal 2020/2026 pour l’enfance et la jeunesse, en plus des engagements liés à ce label, définis par l’Unicef.

municipal du 17 décembre

Les associations boulonnaises interviennent dans de nombreux domaines, souvent en appui des missions de l’administration municipale. Certaines ont été impactées par la crise et doivent être soutenues. L’ensemble des subventions pour 2021 aux 177 associations concernées représente un montant total de 3 428 141 euros. Parmi elles, 149 recevront moins de 23 000 euros pour un montant total de 656 000 euros, soit une augmentation de 2,8 % par rapport à 2020. Les 28 autres associations, qui recevront plus de 23 000 euros, représentent 2,77 millions d’euros, un montant stable par rapport à 2020. La Ville soutient également les associations par des mises à disposition et des avantages en nature (locaux, installations

sportives, cars, matériel logistique), dont le coût pour s’élève à 13,6 millions d’euros. Au total, ce sont donc plus de 17 millions d’euros qui ont été attribués aux associations, dont 9,74 millions pour l’ACBB, plus grande association boulonnaise. Voir le détail des subventions sur boulognebillancourt.com, rubrique association.

Modification de la sectorisation scolaire pour la rentrée 2021/2022 La grande majorité des projets immobiliers de la ZAC du Trapèze étant achevés, la répartition des enfants entre les trois écoles primaires va faire l’objet d’une sectorisation comme partout dans la ville, qui s’appliquera aux seules entrées en petite section et aux nouveaux arrivants en cours d’année.

Parmi les délibérations du conseil de territoire de GPSO du 9 décembre Seine Ouest Commerce : le dispositif d’aides renouvelé pour les commerçants et les professionnels de santé du territoire Les élus de Grand Paris Seine Ouest ont voté la reconduction et l’élargissement du dispositif Seine Ouest Commerce. Cette initiative permettra aux commerces de proximité implantés sur les huit villes du territoire et contraints de fermer à nouveau leur local de vente durant le mois de novembre, de bénéficier du remboursement des dépenses liées aux charges afférentes à leur local commercial jusqu’au 30 juin 2021. Ce soutien financier s’adresse également aux professionnels de santé libéraux ayant dû fermer leur cabinet durant le mois d’avril.

Vœu pour la reconnaissance de la république d’Artsakh (Haut-Karabagh) Au-delà des considérations idéologiques ou partisanes, et en union avec la population arménienne de GPSO, le conseil de territoire

a tenu à exprimer tout son soutien aux populations arméniennes du Haut-Karabagh persécutées et contraintes de fuir leur terre après les bombardements de l’armée de l’Azerbaïdjan. Les élus territoriaux appellent les autorités compétentes nationales et internationales à prendre des mesures pour assurer la protection des populations civiles. Ils appellent également à la reconnaissance de la république d’Artsakh (Haut-Karabagh) afin d’assurer durablement la paix en Europe.

ZAC SEGUIN-RIVES DE SEINE – Approbation du compte rendu annuel d’activité n°5 pour l’exercice 2020 (CRACL n°5) Conformément aux obligations de l’EPT GPSO en tant que concédant de la ZAC SeguinRives de Seine, le compte rendu annuel à la collectivité locale (CRACL) n°5 relatif à l’exercice 2020 a été présenté lors du conseil de territoire. Le bilan prévisionnel de l’opération présente un solde excédentaire de + 6,781 millions d’euros en 2020 (+ 6,606 millions d’euros en 2019).

Ouvertures dominicales des commerces de détail en 2021

À la demande de nombreux commerçants boulonnais qui souhaitent ouvrir certains dimanches, une liste a été établie de 12 dimanches. Détails sur le site de la ville : boulognebillancourt. com

Lancement d’un diagnostic de territoire sur l’offre de soins en libéral

La ville bénéficie d’une forte densité et attractivité de professionnels de santé. Pour anticiper d’éventuelles difficultés liées au vieillissement de la population et des professionnels de santé, la Ville participera à un diagnostic de l’offre de soins sur son territoire en partenariat avec les médecins libéraux d’Île-de-France (URPS-ML) et l’ARS Île-de-France.

33

LA MAIRIE

Attribution de subventions et mise à disposition de locaux aux associations boulonnaises pour plus de 17 millions d’euros

Conseil départemental : 15 millions d’euros supplémentaires pour les commerçants et petites entreprises du territoire de moins de 20 salariés Dès le mois de juin, les élus départementaux avaient voté une enveloppe de 10 M€ pour venir en aide aux commerçants et petites entreprises du territoire de moins de 20 salariés impactés par la crise sanitaire, répartie entre la Chambre de commerce et d’industrie et la Chambre de métiers et de l’artisanat des Hauts-de-Seine. Elle a été abondée de 5 M€ supplémentaires en septembre. Les élus ont voté lors de leur dernière assemblée un complément de 15 M€, afin d’aider les entreprises qui ont été une nouvelle fois touchées par le confinement du mois de novembre, portant l’enveloppe globale à 30 M€.

Boulogne-Billancourt Information n Janvier 2021

GROUPE DE LA MAJORITÉ RASSEMBLÉE LES ÉLECTIONS MUNICIPALES DE MARS VALIDÉES PAR LA JUSTICE ! électrice proche des socialistes et des Verts a en effet demandé à la justice d’annuler les élections U nemunicipales boulonnaises ! Cette demande d’annulation est d’autant plus surprenante Ce 10 décembre, le tribunal administratif de Pontoise a validé les résultats.

On ne peut que s’interroger sur ce recours en annulation:

LA MAIRIE

34

• Pourquoi vouloir remettre en cause les efforts des Boulonnais qui se sont déplacés le 15 mars, trois jours après la déclaration du président de la République ? • Pourquoi mobiliser la justice administrative, déjà très encombrée faute de magistrats et de personnels ? • Pourquoi faire gaspiller de l’énergie si nécessaire à la lutte contre la pandémie ?

que notre liste a été élue au premier tour, ce qui n’était pas arrivé à Boulogne-Billancourt depuis 31 ans, que nous avons recueilli 56 % des suffrages exprimés, que l’écart avec la liste arrivée seconde dépasse les 40 % !

Enfin, précisons à cette opposition particulièrement agressive qui, souvent, n’hésite pas à mentir, que tous les frais de justice ont été payés par notre liste et non par la Ville ! En ce début d’année, formons le vœu qu’elle devienne plus respectueuse des Boulonnais. À chacune et chacun de vous, nous présentons nos meilleurs vœux d’espoir, de santé et de bonheur à partager avec tous ceux qui vous sont chers. n Les élus de la Majorité rassemblée de Boulogne-Billancourt. Permanence : 36, rue Carnot. Tél. : 01 41 31 16 77. Horaires d’ouverture : du lundi au vendredi de 10 h à 13 h et de 15 h 30 à 18 h. Le samedi de 10 h à 13 h.

GROUPE « AVEC VOUS, POUR BOULOGNE-BILLANCOURT »

2021 : L’ONDE DE CHOC

E

n 2020, nous avons défendu vos intérêts face à la majorité municipale qui se cachait derrière des effets d’annonce à courte vue et des distinctions n’ayant de valeur que pour ceux qui les déclarent (voir antoinedejerphanion. fr, rubrique « Comptes rendus du conseil municipal »). En 2021, nous poursuivrons notre engagement à vos côtés pour que les services publics soient plus efficaces et que votre qualité de vie soit préservée. Nous veillerons au bon emploi de la dépense publique, notamment pour faire face à l’onde de choc économique de la crise sanitaire. Nous vous souhaitons, chers Boulonnais, une année 2021 pleine de projets et de courage ! n Antoine de Jerphanion et les élus du groupe, Caroline Pajot, Hilaire Multon et Clémence Mazeaud. Contact : [email protected]

Janvier 2021 n Boulogne-Billancourt Information

GROUPE « ÉCOLOGISTES ET SOLIDAIRES »

ÇA BÉTONNE À BOULOGNE !

5

ans après le traité de Paris, alors que des villes mettent en place de manière volontariste des mesures pour atténuer les effets du dérèglement climatique, Boulogne-Billancourt est à la traîne. Est-ce bien le moment de bétonner toujours plus les derniers espaces fonciers libres de la ville ? Sur l’île Seguin, 130 000 m² de bureaux et de commerces sont prévus ; place Bir-Hakeim, un projet d’arena de 5 000 places va voir le jour, et l’îlot D5 va lui aussi bientôt compter des tours de béton en bord de Seine. La municipalité ne prend pas la mesure du problème. Il est urgent de mettre la question climatique au cœur des politiques de notre ville. n Judith Shan et Bertrand Rutily - Nous sommes Boulogne Pauline Rapilly-Ferniot et Rémi Lescoeur L’Écologie pour Boulogne-Billancourt [email protected]

GROUPE « UNE NOUVELLE ÉNERGIE POUR BOULOGNE-BILLANCOURT »

BOULOGNEBILLANCOURT EN MARCHE !

N

ous présentons nos meilleurs vœux aux Boulonnaises et aux Boulonnais pour cette nouvelle année. Tirons avec humilité les enseignements de 2020 et soyons forts et unis pour 2021 ! Dans ce contexte social, sanitaire et économique, nous avons plus que jamais besoin de solidarité et de bienveillance.   n Vos élus, Evangelos Vatzias et Baï-Audrey Achidi, [email protected]

Création d’un îlot de fraîcheur sur le parvis de l’école du Numérique Ouverte en mars 2017, l’école du Numérique verra, cet été, son parvis doté d’un îlot de fraîcheur ! L’objectif de cet aménagement est simple : apporter de l’ombre, rafraîchir et augmenter la biodiversité ! Tout cela en désimperméabilisant les sols, en favorisant la végétalisation et l’infiltration des eaux pluviales. Cet îlot de fraîcheur dans un esprit forestier sera conçu avec une végétation composée de vivaces et de graminées et la plantation en pleine terre de 55 arbres de haute tige entre lesquels seront disposés des pas japonais issus de la récupération du parvis existant. Des brumisateurs et des bancs seront installés pour le confort des petits et des grands. La « placette » à l’angle des rues Yves-Kermen et Heinrich sera agencée dans ce même esprit. Cet aménagement s’inscrivant également dans une démarche pédagogique, le partenariat mis en place avec l’école du Numérique se concrétisera par l’organisation d’ateliers pour les enfants, animés par les médiatrices du pavillon des projets (101, allée Askinazi, au pied du pont Renault).

PARC ROTHSCHILD

ED EN RT

FE HE

OC

-R RE AU



LEULS

EL-B

CO

PARC

DE

RG

ES-G

ORS

PONT D’ISSY

IN PO DU

4 République – Point-du-Jour

Jean-Baptiste Clément

Abel Gance le visionnaire

2 Silly – Gallieni

5 Centre-ville

Édouard Stacke, respirologue et coach du skipper Stéphane Le Diraison

ER AV. PIER

RUE DE MEUDON

LE

GEO

PS

NA

QU AI

ÎLE SEGUIN

TEM

TIO E NA

RT

RU

LANC OU

U

ED

RU

PLACE JULES-GUESDE

ON

BIL

U-J

IN PO

QU AI

UR

EM ARC

RUE DE MEUDON

IN

GU SE

L’ÎLE S DE

RU

MEN

IERS

ER

LE

ES-K

E TH

E YV

NA

PL.G.-BESSE

TIO E NA

RU

U

ED

RU

RU

OU

E T-D

PRÉS

PARC DES GLACIÈRES

ES

SÈVR

DE-

NT-

X-PO

R

UBLIQU

LONGS-

RU

M

LA RÉP

RUE DES

URÈS AN-JA BD JE

NT-

X-PO

EU

ASS EL-D

RU

L-BERT

E LLEVU

SÈVR

DE-



U VI

VIEU

RU

ES

ED

PONT DE SÈVRES

ARC EM

PLACE MARCELSEMBAT

ERC

LECL

LNÉRA

LT

AU

M BD DE

M DU AV.

UM AN

URÈS AN-JA

COURT

BILLAN

LY

DE BE

DE SIL

LLO

E-GA

VRES DE SÈ

SE-L

IN AL M -JU

LANT

VAIL

ARDOU

ÉD AV.

RUE PAU

RUE DE

RUE

RUE

PHON

RUE

AI AL QU

AV. DU

M

IERS E TH

BD JE

LIENI

LIENI

RUE GAL

RU

IZET

RUE GAL

-SCH

LA REINE

GRAND-PLACE

OR

1 Parchamp – Albert-Kahn

RIS

TORHUGO

É-M

RUE D’AGUESSEAU

RUE DE SILLY

RUE DE BELLEVUE

S

RUE DE SÈVRE

DR

BERT

DE PA

OU R

LA REINE

ROUTE DE

AN

RE-G RENI

ROUTE DE

AV.

T-D U-J

RUE

ROND-POINT RHIN-ET-DANUBE

PLACE DENFERTROCHEREAU

ÂTEAU

DU CH

AV. RO

ÈS -JAUR

OURT BILLANC

JEAN

RUE DE PARIS

M

n Visualisation du parvis végétalisé de l’école du Numérique à l’horizon 2030.

DES TIL

BD

UESSEAU

RUE DE

M

RUE

RUE

AV. VIC

E-C

RUE D’AG

BRE

EPTEM

QUATR E-S

RUE DES ABON DANCES

QUAI DU

E-G

.-D

CH

ST

PTI

-BA

AN

. JE AV

PONT DE SAINT-CLOUD

RU

E

LL AU

AV.

T

MEN

DANS NOS QUARTIERS

© Muoto Studio - Laverne paysagistes - Bétom

© Muoto Studio - Laverne paysagistes - Bétom

35

3 Billancourt – Rives de Seine Blog « Le village de Billancourt »

Les ruches des pompiers

6 Les Princes – Marmottan Visitatio soutient et accompagne les personnes en fin de vie

E

VERSIÈR RUE TRA

PONT DE BILLANCOURT

E

Boulogne-Billancourt Information n Janvier 2021

© Archives municipales

BER

AV. RO

© Archives municipales

UGO

R

ENIE

UR

PL.G.-BESSE

E ERSIÈR

GU

SE

L’ÎL E

QU AI

PONT DE BILLANCOURT

n Illustrations extraites du livre Rondes enfantines de Jean-Baptiste Clément, préface de Clovis Hugues, musique d’Eugène Manescau, dessins de Chéri Hérouard. Édité par Émile Gaillard, 37, rue Gandon, Paris. Consultable aux Archives de la Ville.

RU EY VE S-K ER ME N EM AR CE L-B ON TEM P

RU

DE

D

RS

E RU

ES

VR

-SÈ

-DE

NT

-PO

UX

IE UV

IN

-JO

IN TDU

PO

DU

© Bahi

IE

UV

ED

RU

-GR

RRE

AV. PIE

QU AI

PONT DE SÈVRES

CO U

TOR -H AV. VIC

RUE DE MEUDON RUE DE MEUDON

RC CLE

-LE

Paroles Jean-Baptiste Clément, musique Eugène Manescau.

DE

GE

Liberté, égalité, fraternité (extrait) Quand nous avons bien appris Que nous avons été sages On nous donne le jour des prix De beaux livres et des images Ainsi le cœur plein de bonté Bien heureux de nos récompenses Nous nous en allons en vacances… Vive la liberté, O gué, Vive la liberté.

EN

IN

M RAL

É GÉN

RU

SE GU

T

T

L’ÎL E

UL-BER RUE PA

DU AV.

ÎLE SEGUIN

Janvier 2021 n Boulogne-Billancourt Information

UR ANCO

E BILL

SE

EAU

OR

AV

-JUIN

VUE

ELLE

LLY

DE B

AL

M AV. DU

PAR C

RUE TR

GRAND-P

T

DE SI

DE

IZE

RUE

RS

OR

LLIENI

RUE

O ALL

VRES

E-G

DE SÈ

SE-L

ON

RUE

LPH

CO U

-M

RUE GA

AI A QU

S- G

RS

HIE

GE

RT

LE

OR

CO U

A ION AT

GE

LAN

EN

ÎLE SEGUIN

BIL

RU

QU AI

DE

ET

EM PLACE AR CE JULES-GUESDE L-B ON TEM PS

Les membres de la communauté juive de Boulogne-Billancourt ont célébré Hanouka, la « Fête des lumières », en procédant à l’allumage d’une menorah le mercredi 16 décembre dans le jardin de la Maison Walewska. Cette célébration s’est déroulée en présence de Pierre-Christophe Baguet, de Michel Amar, adjoint au maire, et de Léon Sebbag, ancien adjoint au maire, ainsi que de Robert Ejnès, président de la communauté juive de Boulogne-Billancourt, Didier Kassabi, rabbin, Mordechai Sojcher et Michael Sojcher, respectivement président et directeur de Beth Loubavitch de Boulogne-Billancourt. PAR C

RU

PL.G.-BESSE

RU

N



PONT D’ISSY

R

PRÉS

D

ME

E

E RU

ER

AL

Joyeux Hanouka 5781

VE S-K

S

EY

ION AT

RU

EN

RU

ES

VR

-SÈ

-DE

NT

-PO

U

D UE

PO

UR -JO

DU

T-

IN

NGS-

È AUR

AN-J

PARC DES GLACIÈRES

UX

LA RÉPU BLIQUE

ES LO

BD JE

X

IEU

UV

ED

N -PO

A L-D

RUE D

-S -DE

CE

ND

RUE D

S

VUE

RES

ÈV

RU

IE UV

AR EM RU

ULT SSA

AV .A

LA REINE

RUE D’AGUESS

È AUR

T

URT

LLY

ELLE

RC

T

M

PONT DE SÈVRES

RS

AN-J

ANCO

DE SI

DE B

DU AV.

M

PLACE MARCELSEMBAT

CLE

-LE

RAL

É GÉN

ARD OU

ÉD AV.

BD DE

M

T

LAN

IL -VA

UL-BER RUE PA

E BILL

EAU

RUE D

RUE

VRES

O ALL

E-G

DE SÈ

SE-L

ON

RUE

LPH

RUE

AI A QU

IN M -JU AV. DU AL

HIE

BD JE

LLIENI

RUE GA

RUE

I GALLIEN

ET

T

RU

IZE

AULLE

AV. CH.-D E-G

E-GAU AV. CH .-D

GRAND-PLACE

OR

RUE DE SILLY

-M

ROUTE DE

RUE DE BELLEVUE



ROND-POINT RHIN-ET-DANUBE

RUE DE SÈV RES

ND

RUE D’AGUESS

RUE DE SILLY

RES

RUE DE BELLEVUE

RUE DE SÈV

AV .A

S

NE

URÈ N-JA

ROUTE DE LA REI

JEA

DE PA RIS

M

T

LA REINE

COUR

S URÈ N-JA

ROUTE DE

IS

RUE DE PAR

PONT DE SAINT-CLOUD

T

RUE

ROND-POINT RHIN-ET-DANUBE

BD

U HÂTEA

DU C

AN

. JE AV

ESSEAU

PLACE DENFERTROCHEREAU

RUE D’AGU

LS

BILLAN

JEA

RUE

M

LLEU

-C TE

TIS

P -BA

RUE DE

BD

COUR

BILLAN

ESSEAU

RUE DE

IS

RUE DE PAR

DES TI

NT

ME



NDANCES

AU RE

RUE D’AGU

RUE

RUE DES ABO

HE

NDANCES

BRE

AN

UATR E-SEPT EMBR E

C RO

DU Q

TER NF

DE

QUAI

E RU

RUE DES ABO

UATR E-SEPT EM

DU Q

NT

ME



-C

TE

TIS

P -BA

. JE AV

PONT DE SAINT-CLOUD

acte de naissance de Jean-Baptiste Après un passage au pensionnat jusqu’en 1850, Clément (31 mai 1836 à Boulogne-suril entre en apprentissage comme garnisseur Seine) est soigneusement conservé aux de cuivre puis exerce toutes sortes de métiers, Archives municipales. L’enfant est le fils de connaissant des années d’errance. Jean-Baptiste Clément, âgé de 23 ans, meuSes premières chansons datent de 1859 : Le nier, et de Marie-Thérèse Compoint, sa femme, Joueur de vielle, Pauvre Ninette, Le Rêve du blanchisseuse, âgée de 19 ans. Les témoins bousoldat. En 1866, il compose la chanson qui le lonnais de cette naissance sont Jean-Joseph fera passer à la postérité : Le Temps des cerises. Adancourt, âgé de 55 ans, Cette pastorale deviendra pour meunier, et Baptiste-Joseph les travailleurs un chant révoluAdancourt, âgé de 28  ans, tionnaire. Aujourd’hui encore, grainetier. elle demeure un symbole de L’enfant vient au monde au la Commune. Cette chanson domicile des parents, qui marque un tournant dans la semble pour le moins surprevie de Jean-Baptiste Clément. M nant aujourd’hui : un moulinSon succès fait évoluer son bateau amarré à la dixième répertoire et multiplie les arche du pont de Saint-Cloud. textes engagés dans lesquels il Un plan cadastral de 1825 en exprime sa révolte contre l’inM donne une représentation comjustice sociale. Il se consacre plétée par un tableau conservé aussi à la vie politique et est au musée de l’Île-de-France. élu maire de Montmartre puis On y voit une barge arrimée député du 18e arrondissement surmontée d’une maison. après le 18 mars 1871. Sa partiL’habitation, d’une superficie n Le médaillon du musée cipation active à la Commune de 36 m2, comprenait un rez-de- des Années 30. lui vaut d’être condamné à mort, chaussée et un grenier éclairé par une fenêtre. mais il s’exile à Londres. Amnistié, il rentre à M La famille n’a pas dû rester longtemps dans Paris en 1891, écrit dans les journaux de gauche ce lieu exigu : nulle autre trace de sa présence et ouvre une librairie socialiste. À sa mort, le n’apparaît dans les archives communales. 23 février 1903 à Paris, on lui accorde des funéLes premières années de Jean-Baptiste sont railles grandioses et il est inhumé au cimetière mal connues et, selon lui, plutôt malheureuses, du Père-Lachaise près du mur des Fédérés. parce que dénuées d’affection de la part de Une avenue porte son nom et, en 1933, des ses parents. Il est mis en nourrice et seuls les festivités célébrant le trentenaire de sa mort moments passés auprès de sa grand-mère, au sont organisées, initiées par André Morizet. moulin de Cage à Saint-Ouen, semblent lui avoir laissé de bons souvenirs de son enfance. PARC ROTHSCHILD

LLE

PARC ROTHSCHILD

M

Au « Temps des cerises »

L’

[email protected] Tél. : 01 55 18 56 97.

QUAI

DANS NOS QUARTIERS

36

PARCHAMP-ALBERT-KAHN

HUM AN

1

SÉBASTIEN POIDATZ CONSEILLER MUNICIPAL

T-SC

BLANDINE DE JOUSSINEAU ADJOINTE AU MAIRE

Jean-Baptiste Clément, l’auteur du Temps des cerises, de Liberté, égalité, fraternité et de tant d’autres chansons, est né le 31 mai 1836 dans notre ville. Hommage lui a été rendu en attribuant son nom, en 1919, à l’ancienne Grande-Rue, proche du pont de Saint-Cloud.

BIL

OR

LAN

GE

CO UR

S- G

OR

T

SE

© DR

DANS NOS QUARTIERS

AV. ROB ER

R

IN

SE L’ÎL E RS

DE

RU

CO U PAR C

CO UR

PARC ROTHSCHILD

EA

HUM AN

ER CH

O -R

RT

JEA

LLEU

RUE

DU C

RUE ROUTE DE

LA REINE

LS

U HÂTEA

S

URÈ N-JA

ROND-POINT RHIN-ET-DANUBE

URT

M

PONT DE SAINT-CLOUD

LLANCO

Boulogne-Billancourt Information n Janvier 2021M IS RUE DE PAR

DES TI

BD

ESSEAU

BI RUE DE

-SC

FE

EN

ED

RUE

RUE D’AGU

NDANCES

AN

. JE AV

NT ME



E-C

IST

PT

-BA

RU

Contact : [email protected] Plus d’informations sur edouardstacke.fr et respirologie-france.com Les vertus de la respiration confiante, Éditions Guy Trédaniel, 224 p., 17 €.

E-GAULL

E

Propos recueillis par Julie Fagard

RUE DES ABO

BER T

SE

sur une péniche, dans cette ville très verte où l’on respire si bien. Tout le monde peut venir me voir. Le souffle ne coûte rien ! Une fois les bases acquises, chacun peut pratiquer où et quand il le souhaite. J’enseigne la respiration consciente dès le plus jeune âge, notamment dans les écoles boulonnaises comme à la maternelle Saint-Alexandre. Je transmets aussi l’information à des professeurs et à des professionnels de santé qui pourront ensuite diffuser la pratique. Dans le contexte sanitaire actuel, il est essentiel d’apprendre à gérer sa fatigue et son anxiété.

BRE

AV. RO

RU

OR

AV. CH.-D

AULLE

LE

S- G

NA

GE

T

IO AT

OR

LAN

EN

GE

BIL

RU

QU AI

DE

RUE DE MEUDON

UR

JO

U-

-D

NT

PO I

DU

QU AI

PL.G.-BESSE

RU EY VE S-K ER ME N EM PLACE AR CE JULES-GUESDE L-B ON TEM PS

GU

ENIE -GR AV. PIE RRE

-DE

NT

-PO

UX

VIE

RUE DE MEUDON

UGO TOR -H AV. VIC

RUE DE MEUDON

DU

LE

RUE DE MEUDON

LE E-GAUL AV. CH .-D

HUM AN

AV. CH.-D E-G

IN

PARC DES GLACIÈRES

RES

V -SÈ

NA

GU

RES

ÈV

BD

U

IO AT

AV. CH.-D E-G

M

PLACE MARCELSEMBAT

E-S

T-D

ON

X-P

U VIE

EN RU

SE

T

-BERT

COUR

L’ÎL E

S

È AUR AN-J

LLAN

UL RUE PA

EAU

DE

EA ER

BD JE

LLIENI

RUE GA

BBI : Vous proposez des ateliers de respirologie à Boulogne-Billancourt. Marin, sportif ou simple curieux, à qui s’adressent ces séances ? E. S. : Je suis installé depuis vingt-cinq ans

PTEM

DE PA RIS

RUE D’AGUESS

E

RS

H OC -R

S URÈ N-JA

LLY DE SI

CO U

T ER NF DE

JEA BD

E BI RUE D

RUE

LEVU

AU

LA REINE

EL DE B

RE

RUE ROUTE DE

PLACE DENFERTROCHEREAU

LA REINE

besoin et la gestion des émotions. Le chant va lui permettre d’évacuer le stress, d’extérioriser pour relâcher la pression. La méditation, c’est bien, mais la méditation active permet en prime d’être de bonne humeur ! Un outil intéressant lors d’une longue navigation en solitaire…

UATR E-SE

HE

OC

DU C

T

ROND-POINT RHIN-ET-DANUBE

souffle pour se relaxer profondément, la dynamisation pour aller chercher l’énergie en cas de

-R U HÂTEA

RIS

RC

ED

E RU

DU Q

RT

FE LS

DE PA

CLE

-LE

É GÉN

RU

PONT DE SÈVRES

QUAI

BBI : À quels outils peut-il faire appel en situation de stress ? E. S. : Nous avons travaillé la maîtrise du

EN

RUE

DU AV.

LLEU

S

URÈ N-JA

JEA

COUR

BILLAN

M

-JUIN

M

PONT DE BILLANCOURT

choses contradictoires : un esprit hyper vigilant dans un corps très détendu. En course, il ne dormira pas plus de 30 minutes à la suite. Il doit descendre dans un niveau de sommeil très profond pour récupérer rapidement. Mais, il doit aussi être capable de réagir immédiatement. Entre les deux, le skipper doit gérer sa météo interne pour conserver une tranquillité d’humeur, dans la tempête comme dans le calme plat. Nous avions déjà travaillé ensemble en 2016, avant son premier Vendée Globe. Aujourd’hui, ses connaissances ont été approfondies et Stéphane a toutes les clés en main pour contrôler son énergie et ses émotions.

ED

BD

RUE DE

ESSEAU

RUE D’AGU

BRE

PTEM

NDANCES

UATR E-SE

M PONT DE SAINT-CLOUD

IS RUE DE PAR

AL

M AV. DU

« Stéphane a toutes les clés en main pour contrôler son énergie et ses émotions »

BBI : En mer, comment Stéphane Le Diraison doit-il gérer son souffle ? E. S. : En tant que marin, il a besoin de deux

RU

DU Q

RUE DES ABO

QUAI

AN

. JE AV

DES TI

T

M

trop superficiellement. Il faut débloquer ses zones muettes, respirer non seulement avec la poitrine, mais avec l’abdomen, le dos. Par des exercices, il est possible de mieux utiliser son souffle, de manière ample et concrète.

NT

RUE

IZE

PONT D’ISSY

BBI : Faut-il réapprendre à respirer ? Édouard Stacke : La plupart des gens respirent

ME



E-C

U HÂTEA

DU C

RUE

GRAND-PLACE

OR

ÎLE SEGUIN

PARC ROTHSCHILD

IST

VRES

SE

Spécialisé dans le sport, la posture et le mouvement humain, Mathieu Kimpe pourra vous aider à détecter, soulager ou prévenir vos douleurs à l’aide de la thérapie manuelle, d’outils, ainsi que de la physiothérapie et la fasciathérapie. Visite à domicile et au cabinet sur rendez-vous du lundi au samedi. Disponible sur Doctolib. PT

RÉ -M

LLIENI

RUE

OR

MATHIEU KIMPE, CHIROPRACTEUR

-BA

DE SÈ

AV

NOUVEAU PROFESSIONNEL DE SANTÉ

119, avenue André-Morizet. Tél. : 06 64 69 25 19.

RUE

RUE TR

E ERSIÈR

Prenez un rendez-vous pour échanger en ligne avec Claude Rocher, votre élu de quartier. Prochaine séance le mardi 12 janvier à partir de 18  h. Pour prendre rendez-vous, se connecter à boulognebillancourt.com, rubrique Vie des quartiers. ÎLE SEGUIN

O ALL

LE

S- G

NA

GE

RT

E-G

CO U

IO AT

OR

LAN

EN

GE

BIL

RU

QU AI

DE

SE-L ON LPH

RU

PAR C

ND

RAL

Édouard Stacke, respirologue boulonnais, coach de Stéphane Le Diraison

RU EY VE S-K ER ME N EM PLACE AR CE JULES-GUESDE L-B ON TEM PS LE

PL.G.-BESSE

AI A QU

-DE

NT

-PO

UX

VIE

NA

DU

IO AT EN

E RU

RU

PONT DE SÈVRES

RES

V -SÈ

-JO

R

PRÉS

PARC DES GLACIÈRES

U

D UE

PO

DU

T-

IN

NGS-

ÈS AUR

AN-J

U

ED

RU

M

UR

BLIQUE

ES LO

BD JE

X

U VIE

RS

ES VR

T

N -PO

LA RÉPU

A L-D

RUE D

-S -DE

CE

IE TH

AR EM RU

È

É GÉN

LA REINE

RUE GA

ULT SSA

E RU

T

-BERT

COUR

E

ERC

ESSEAU

S

LLAN

LLY DE SI

M

PLACE MARCELSEMBAT

ECL

-L RAL

AV .A

-VA ARD OU

ÉD AV.

BD DE

M DU AV.

RS

È AUR AN-J

T

N ILLA

UL RUE PA

EAU

E BI RUE D

RUE

LEVU

VRES

O ALL

E-G

DE SÈ

EL DE B

RUE

SE-L ON LPH

RUE

AI A QU

IN M -JU AV. DU AL

M

IE TH

BD JE

LLIENI

RUE GA

RUE

I GALLIEN

RES

T

E RU

IZE

LS

ROUTE DE

GRAND-PLACE

OR

ROUTE DE

RUE DE SILLY

-M

LLEU

37

M

LA REINE

RUE DE BELLEVUE



DES TI

RUE

ROND-POINT RHIN-ET-DANUBE

RUE DE SÈV

ND

RUE D’AGUESS

RUE DE SILLY

RES

RUE DE BELLEVUE

RUE DE SÈV

AV .A

RUE DE PAR

RUE

RUE D’AGU

ROUTE DE

IS

M

T

URT

LA REINE

CO BILLAN

ROUTE DE

AN

. JE AV

PONT DE SAINT-CLOUD

DE PA RIS

N ME



-C

TE TIS

P -BA

RUE DE

RUE

ROND-POINT RHIN-ET-DANUBE

RUE

DU C

PTEM BRE

U HÂTEA

DES ABOND ANCES

U EA ER

URT

RUE DE PAR

S URÈ N-JA JEA BD

CO BILLAN

ESSEAU

RUE DE

RUE D’AGU

PTEM BRE

IS

M PONT DE SAINT-CLOUD

RUE

M

PLACE DENFERTROCHEREAU

UATR E-SE

CH RO

NT

ME



E-C

IST PT [email protected] RUE BA DES TI NLLEU LS JEA V. A Tél. : 01 55 18 56 92

DU Q

TER NF DE

UATR E-SE

RUE DES ABO NDANCES

SILLY - GALLIENI

QUAI

E RU

QUAI DU Q

2

MAURICE GILLE CONSEILLER MUNICIPAL

E RU

CLAUDE ROCHER ADJOINT AU MAIRE

PARC ROTHSCHILD

T-SC

AULLE

PARC ROTHSCHILD

Long, exigeant, le Vendée Globe demande aux marins une préparation physique et mentale spécifique. Parmi les spécialistes avec lesquels Stéphane Le Diraison a effectué sa préparation, BBI a rencontré Édouard Stacke, respirologue boulonnais. Sur sa péniche, Flegmatique, amarrée au quai Le Gallo, ce coach du souffle suit la course avec une attention particulière.

DE PA

RIS

AV. CH .-DE-GA UL

LE

PARC ROTHSCHILD

en ligne Prenez un rendez-vous pour échanger quartier. avec Jean-Claude Marquez, votre élu de r de Prochaine séance le mardi 19 janvier à parti rà 18 h. Pour prendre rendez-vous, se connecte tiers. quar boulognebillancourt.com, rubrique Vie des

E RU T ER NF DE H OC -R

AV. ROB ER

S URÈ N-JA

E PA RIS

LA REINE

GRAND-PLACE

AV. VIC

TPO IN DU

SE

ER ME N EM PLACE AR CE JULES-GUESDE L-B ON TEM PS RUE DE MEUDON

QU AI

DE RS CO U

S- G

LE

GE

NA

OR

IO AT

GE

T

EN

CO UR

RU

BIL LAN

RUE TR

SIÈRE

AVER

PONT DE BILLANCOURT

OR

ÎLE SEGUIN

UR

JO

U-

PONT D’ISSY

AV. PIE RRE -GR

RUE DE MEUDON

IN

RS

IE TH

PRÉS

GU

E RU U

ED

PO

RU

NGS-

DE

D T-

IN

S

L’ÎL E

RS

BLIQUE

RU

PAR C

QU AI

S-K

E

PL.G.-BESSE

VE

L NA

EY

LA RÉPU

ES LO

È AUR AN-J

RU

TIO NA

X

IEU

UV

ED

RU

E RU

PONT DE SÈVRES

RES

ÈV

E-S

AS L-D

RUE D

BD JE

PARC DES GLACIÈRES

T-D

IE TH

ÈS AUR AN-J

T

ON

X-P

IEU

UV

ED

M

RES

-S -DE

ULT SA

CE

R

ÈV

RU

N -PO

E RU

BD JE

ERC

ECL

AL-L

ÉR GÉN

R MA UE

BD DE

M DU AV.

M

PLACE MARCELSEMBAT

-BERT

T COUR LLAN

-JUIN

E

VRES

LEVU

DE SÈ

EL DE B

LLY DE SI

UL RUE PA

EAU

E BI RUE D

RUE D’AGUESS

RUE

RUE

RUE

O ALL E-G

SE-L ON LPH

AL

M AV. DU

T LAN

IL -VA

ARD OU

ÉD AV.

-JO UR

OR

DU

-M

IZE T [email protected] RUE GA billancourt.fr LLIENI RUE GA Tél. : 01 55 18 56 93.

ENIE R



TOR -H

RUE DE BELLEVUE

RES

RUE DE SILLY

ND

UGO

NE

AV .A

Saviez-vous qu’une villa mauresque trônait quai de Billancourt ? Qu’une ferme médiévale s’étalait sur 110 hectares et ce, pendant plus de sept siècles ? « Le village de Billancourt », un M blog créé il y a un an par Alexis MonnerotDumaine, dévoile mille et un secrets historiques et patrimoniaux de ce quartier.

«

L’association Les Pâtes au beurre emménage au centre social L’accueil Pâtes au beurre s’effectue désormais au centre social de Boulogne-Billancourt, 63-65, allée du Forum, chaque mercredi de 17 h 30 à 19 h 30. Il constitue un lieu d’écoute et de dialogue ouvert à tous les parents, avec ou sans leurs enfants, quel que soit leur âge. Sans rendez-vous, gratuits et anonymes, ces moments d’échange avec des psychologues diplômés et expérimentés sont précieux pour la pacification des liens dans la famille et au sein de la société. Contact : [email protected] Tél. : 07 68 12 05 01. lespatesaubeurre.fr

B

E-GAULL E

PARC ROTHSCHILD

F EN

ED

RUE DES ABO

ER

RO T-

E CH

RE

AU

DES TI

levillagedebillancourt.wordpress.com

URT

AV. RO

S

LLANCO

URÈ N-JA

JEA

T-SC

BD

ESSEAU

BI RUE DE

DU C

RUE

ROND-POINT RHIN-ET-DANUBE

PLACE DENFERTROCHEREAU

U HÂTEA

n Extrait du tableau de Jean-Lubin Vauzelle,

DE PA RIS

3, avenue Desfeux. Du lundi au jeudi. Tél. : 06 16 61 23 19. ROUTE DE

LA REINE



-M

GRAND-PLACE

IZE

T

M

R HIE

BD JE

LLIENI

RUE GA

ET RU

OR

TOR -H

ND

RUE D’AGUESS

RUE DE SILLY

RUE DE BELLEVUE

RES

RUE DE SÈV

AV .A

de 1812, qui montre à la fois la ferme de Billancourt et la boucle de la Seine.

LA REINE UGO

ROUTE DE

AV. VIC

E

RUE

Sabine Dusch

LLEU

LS

S

S

È AUR

U RUE PA

D

AN

E BILL

RUE

RU

L AI A QU

EAU

RUE D

LLIENI

AN-J

Janvier 2021 n Boulogne-Billancourt Information RUE GA

LA FERME DE BILLANCOURT, SEPT SIÈCLES ET DEMI D’EXISTENCE Ce blog privé et purement culturel se lit avec plaisir. Des cartes postales, des photos aériennes, des peintures insoupçonnées, des documents anciens illustrent élégamment des textes instructifs. Billancourt reprend vie par écran interposé : le restaurant végétarien du père Judognon, le Billancourt impressionniste d’Alfred Sisley, la parfumerie Plassard, le National et la rue de Meudon. « Je poste deux à trois fois par semaine », indique Alexis. S’y affiche même une reconstitution des écuries du comte d’Artois, dans la plaine de Billancourt, en 1777. Sa dernière réalisation ? La maquette virtuelle en 3D de la fameuse ferme monastique de Billancourt ! « Elle est là depuis les profondeurs du Moyen Âge, plus ancienne que l’église Notre-Dame, et pourtant oubliée », précise-t-il. Cet immense domaine agricole a connu plusieurs propriétaires successifs, depuis l’abbaye de Saint-Victor jusqu’au comte Auguste de Gourcuff, avant de disparaître en 1903, date de l’arrivée des usines Renault. « On sait que Billancourt tire son nom de notre ferme de Billancourt, aujourd’hui disparue, seule habitation de la boucle de la Seine durant des siècles, mais jusqu’où peut-on tracer l’origine du nom ? », s’interroge Alexis. Pour le savoir, il vous donne rendez-vous sur son blog.

BER

RUE

RUE D’AGU

EMBR

NDANCES

DU Q UATR E-SEPT

AN

. JE AV

HUM AN

QUAI

NT

ME



-C TE

TIS

P -BA

IS RUE DE PAR

PONT DE SAINT-CLOUD

RU

AV. CH.-D

NOUVEAU PROFESSIONNEL DE SANTÉ Sophrologue et hypnothérapeute, installée au centre médical Desfeux, Laura Tapiero accompagne adultes et adolescents dans différents types de problématiques, notamment pour les aider à arrêter de fumer, perdre du poids M mais également pour travailler sur la confiance M en soi, l’estime de soi, le lâcher-prise.

« Le village de Billancourt », un blog historique créé par Alexis Monnerot-Dumaine

oulonnais depuis vingt-huit ans, nous avons déménagé trois fois avant de nous installer près de la place JulesGuesde. Dans ce quartier qui m’a tout de suite plu, j’ai d’abord découvert l’histoire de l’ancienne église, puis j’ai voulu connaître le passé des lieux », commence Alexis MonnerotDumaine. Cet expert en informatique a d’abord constaté la rareté des livres écrits sur ce quartier. Pourquoi Billancourt et non Boulogne ? « Beaucoup de choses ont été écrites sur Boulogne, la grande sœur, et assez peu sur Billancourt, explique-t-il. J’évoque moins Renault pour me consacrer davantage au Billancourt que l’on connaît moins, celui d’avant l’arrivée de l’industrialisation, celui qui sentait la campagne. » Tel un éclaireur, avec son complice Jean-Pierre Lebaillif, il recherche partout pour vous, et là où il le peut, des informations sur ce Billancourt d’antan. Ses quêtes du graal boulonnais cheminent par les archives municipales, départementales, nationales, et internet.

SE

LAURA TAPIERO, SOPHROLOGUE

© Bahi

HUM AN T-SC

EAU

BILLANCOURT – RIVES DE SEINE

AI A QU

DANS NOS QUARTIERS

PLACE DENFERTROCHEREAU

ROUTE DE LA REI

RUE DE SÈV

38

LS

UE D

ROUTE DE

3

LLEU

JEA BD

ROND-POINT RHIN-ET-DANUBE

DES TI

HÂT DU C DORINE RUE M BOURNETON CONSEILLÈRE MUNICIPALE R

URT

CO BILLAN

ESSEAU

RUE DE

JEAN-CLAUDE MARQUEZ PARIS RUE DE M ADJOINT AU MAIRE

RUE

RUE D’AGU

PTEM BRE

AN

. JE AV

PONT DE SAINT-CLOUD

U EA ER

UATR E-SE

RUE DES ABO NDANCES

QUAI DU Q

NT

ME



-C TE

TIS

P -BA

T

N ILLA -VA

ARD OU

ÉD AV.

ULT SA

AS L-D

AV. CH.-D E-G

AULLE

PARC ROTHSCHILD

HUM AN T-SC AV. ROB ER

M

OR

R

ENIE

-GR

UR

RRE

DU

PO I

NT

-D

U-

JO

AV. PIE

QU AI

LE

S- G

RT

NA

GE

CO U

IO AT

OR

LAN

EN

GE

BIL

RU

QU AI

DE

RUE DE MEUDON

PAR C

RUE DE MEUDON

IN

GU

L’ÎL E

DE

UR JO U-D

EY VE S-K ER ME N EM PLACE AR CE JULES-GUESDE L-B ON TEM PS

RU

RS CO U

ENIE R

NT

RU

LE

PO I

ES

U

ED

I PO

RU

S

-GR

RS

IE TH

UR

JO

U-

-D

NT

PRÉS

VR

NA

DU

E RU

LA RÉPU BLIQUE

NGS-

-SÈ

IO AT

-DE

EN

QU AI

RS

A L-D

ES LO

-DE

NT

-PO

UX

VIE

È AUR AN-J

DU

PARC DES GLACIÈRES

ÎLE SEGUIN

CE

RUE D



RES

V -SÈ

BD JE

AL NÉR

E RU

NT

AR EM

RU

ULT SSA

spéciaux, ses excès, ses traits de génie et ses outrances exacerbent les défauts de ses films. Gance cependant jette les bases d’un cinéma inconnu jusqu’alors. Il invente des outils nouveaux pour satisfaire ses ambitions : la surimpression (collage de fonds inertes, type carte postale, remplaçant un vrai décor), le pictographe, l’écran panoramique, la stéréophonie. DU AV.

-PO

IE TH

RC

CLE

-LE

PL.G.-BESSE

rancis Ford Coppola ou Akira Kurosawa ont dit leur admiration pour lui, et combien il les a influencés. Créateur visionnaire, sa technique est l’une des plus inventives du cinéma muet : prises de vue à l’épaule (déjà !) pour créer des effets dramatiques, utilisation de l’écran large, montage rapide. Gance a anticipé toute sa vie ce que le cinéma deviendrait des décennies plus tard. Il n’a cessé de repousser les limites de l’écriture cinématographiques de son époque, et « inventé » le trucage. Né à Paris en 1889, il débute dans le cinéma en faisant l’acteur, collabore à des scénarios et réalise son premier film en 1909, La Digue. Suivront une série de films qui le font connaître par le public français. C’est avec J’accuse (1919), plaidoyer pacifiste réalisé au sortir de la Grande Guerre, pendant laquelle il a combattu, que commence le cycle des grands films réalisés par Abel Gance. « Cette réalisation contient en germe toutes les caractéristiques de l’œuvre cinématographique du cinéaste dont l’expression est caractérisée principalement par la grandiloquence et l’emphase. Il manifeste de plus en plus d’intérêt pour les personnages historiques susceptibles de lui fournir l’archétype du surhomme. Je voudrais montrer les incarnations successives de la même vérité, Bouddha, Jésus, Mahomet, et contribuer à abaisser des barrières artificielles. » (Notice de la Cinémathèque française). J’accuse est un succès qui lui donne son indépendance artistique. Il poursuit sa carrière entre louanges et critiques : le recours systématique aux effets

M

PLACE MARCELSEMBAT

RU

V

ÉD AV.

BD DE

M

T

LAN

IL -VA

ARD OU

RÈS

T

-JUIN

-BERT

COUR

RU

U ED

X IEU

AU AN-J

LLAN

PONT DE SÈVRES

UL RUE PA

EAU

Boulogne-Billancourt, la ville du cinéma, dans laquelle ont été tournés des chefs-d’œuvre du patrimoine, aM honoré les grands artisans du 7e art en donnant leurs noms à des rues et des places. Ainsi existe la place AbelGance, en mémoire de ce réalisateur majeur, pionnier de l’histoire du cinéma.

F

AL

M AV. DU

LLIENI

RUE GA

RUE TR

SIÈRE AVER

PONT DE BILLANCOURT

SE

« NAPOLÉON » À BOULOGNE-BILLANCOURT En 1925, il se lance dans son chef-d’œuvre, l’acte de naissance du film à grand spectacle : Napoléon, fresque lyrique tournée en grande partie à Boulogne-Billancourt, regorgeant de prouesses techniques et mettant en scène des milliers de figurants. Le film sera remanié à plusieurs reprises par Gance lui-même, puis par l’historien anglais Kevin Brownlow en 1981, et fera un triomphe auprès des différentes générations. Au tournant des années 30, Gance ne parvient pas à s’imposer dans le parlant, comme si son goût de la démesure était fatal à sa confrontation avec le langage. Même s’il continue de tourner, il disparaît peu à peu de la scène jusqu’à ce que certains défenseurs de son œuvre comme Francis Ford Coppola décident de restaurer Napoléon. Ce qui restaure également le génie d’Abel Gance, considéré désormais comme l’un des plus grands visionnaires du cinéma, disparu en 1981.

DANS NOS QUARTIERS

UGO

T

E BI RUE D

RRE

TOR -H

IZE

AV. VIC

OR

SE

HUM AN T-SC

AV. ROB ER

UGO

39

LA REINE

GRAND-PLACE

VUE

AV. PIE

RIS

E RU

TOR -H

U EA ER DE PA

BD JE

AV. VIC

CH RO

D

RUE D’AGUESS

ELLE

Prenez un rendez-vous pour échanger en ligne avec Isaure de Beauval, votre élue de quartier. Prochaine séance le mardi 26 janvier à partir de 18  h. Pour prendre rendez-vous, se connecter à boulognebillancourt.com, rubrique Vie des quartiers.

DE B

RUE DE MEUDON

TER NF DE

-M

PLACE DENFERTROCHEREAU

U ÂTEA U CH

S

URT



LLY DE SI

RUE DE MEUDON

E RU

U RÈ N-JA JEA BD

ESSEAU

ND

RUE

PONT DE BILLANCOURT

VRES

O ALL E-G

LE

RU

DE SÈ

NA

IO AT

EN

SIÈRE

ER E TRAV

RUE

SE-L ON LPH

RS

IE TH

PRÉS

S

PLACE JULES-GUESDE

AV .A

LLIENI

RUE

AI A QU

E RU

PONT D’ISSY

RU

RC EL-B ON TEM PS

UR

JO

RU

NGS-

EN

LE

RM

NA

S-K E

IO AT

EN

RU

VE

U

ED

I PO

U-

-D

NT

ES LO

È AUR AN-J

PARC DES GLACIÈRES

A L-D

LA RÉPU BLIQUE

LS

LA REINE

RUE GA

ULT SSA

RUE D

-DE

NT

-PO

UX

VIE

DU

BD JE

E RU

RES

V -SÈ

RUE DE SILLY

S

-BERT

BD DE ERC

ECL

L-L

CE

ROUTE DE

RUE DE BELLEVUE

RS

IE TH

È AUR AN-J

AR EM

RU

LLEU

RUE

ROND-POINT RHIN-ET-DANUBE

RUE DE SÈV RES

E RU

BD JE

UL RUE PA

M

PLACE MARCELSEMBAT

RUE

M

DES TI

Une place pour Abel Gance, le visionnaire

T

LAN

IL -VA

RUE

ROUTE DE

M

ARD OU

CO BILLAN

PONT DE SAINT-CLOUD

[email protected] DE LA REINE billancourt.fr GRAND-PLACE Tél. : 01 55 18 56 94.

ÉD AV.

IS RUE DE PAR

M

DE PA RIS

LLIENI

-BA

AN

. JE AV

RUE DE

4 RÉPUBLIQUE – POINT-DU-JOUR

RUE GA

NT

ME



-C

TE

IS PT

RUE D’AGU

CHARLOTTE LUKSENBERG CONSEILLÈRE MUNICIPALE

BRE

D

RUE

RUE DES ABO NDANCES

U EA ER

U ÂTEA U CH

UATR E-SEPT EM

CH RO

DU Q

TER NF DE

ÈS AUR AN-J

RUE

M

M

EY

QUAI

E RU

ISAURE RUE DES TI LLEU DE BEAUVAL LS PLACE DENFERTADJOINTE ROCHEREAU AU MAIRE

Abel Gance à Boulogne-Billancourt • Il y réalisa près de 50 de ses films. • La Ville a décidé de donner son nom à une place par délibération du 25 septembre 1989. • Et, enfin, une partie des archives du réalisateur ont été acquises en 1993 par le musée des Années 30, comptant en particulier le manuscrit original de Napoléon et ses notes autographes sur le film, datant de 1925.

Boulogne-Billancourt Information n Janvier 2021

PONT D’ISSY

PARC ROTHSCHILD

© DR

© DR

AV. R UGO TOR -H AV. VIC

RUE DE MEUDON

IN GU

SE L’ÎL E DE RS

UR -JO DU TIN PO QU AI D

CO U

R ENIE -GR RRE AV. PIE

U RUE DE MEUDON

RUE TR

SIÈRE

AVER

OR

SE

© Bahi

HUM AN

-SC BER T AV. RO

UGO TOR -H AV. VIC

RUE DE MEUDON

IN GU

RS

HIE

LE

S- G

RT

NA

GE

CO U

IO AT

OR

LAN

EN

GE

BIL

RU

QU AI

DE

S

RU

PRÉS

LE

PAR C

ÎLE SEGUIN

NA

PL.G.-BESSE

EY VE S-K ER ME N EM PLACE AR CE JULES-GUESDE L-B ON TEM PS IO AT

D

RU

EN

E RU

V

-SÈ

-DE

NT

-PO

UX

IE UV

NGS-

È AUR

PARC DES GLACIÈRES

LA

ES LO

AN-J

IE

UV

ED

RES BD JE

-P UX

ÈV

E-S

T-D

ON

RU

RES

E

RU

RUE D

ERC

ECL

AL-L

M

ET

S

M BD DE

M ÉR GÉN

RU

LLIENI

RUE GA

PLACE MARCELSEMBAT

RU

Janvier 2021 n Boulogne-Billancourt Information

LA REINE

È AUR AN-J

SE

DE P ARIS

ROUTE DE

BD JE

-JUIN

DU AV.

PONT DE SÈVRES

RUE

T

PONT DE BILLANCOURT

DU

RUE

UL-BER RUE PA

AL

M AV. DU

URT ANCO

SE

AU

PLACE DENFERTROCHEREAU

AU CHÂTE

T

E BILL RUE D

L’ÎL E

RE

IZE

VUE

DE

HE LS

GRAND-PLACE

OR

EAU RUE D’AGUESS

ELLE

RS

OC

-R RT

-M

ILLY DE S

SIÈRE

S URÈ N-JA JEA



RUE

DE B

CO U

FE LLEU

BD

ESSEAU

ND

S

DANS NOS QUARTIERS

EN ED

RU

RUE D’AGU

T COUR BILLAN

AV .A

LLIENI

RUE

ÈVRE

O ALL

E-G

DE S

RU

RUE

OR

SE-L

S- G

LE

GE

NA

OR

IO AT

GE

ER E TRAV

ON

RT

EN

CO U

LPH

LAN

DES TI

LA REINE

RUE GA

AI A QU

RS

HIE

EM PLACE AR CE JULES-GUESDE L-B ON TEM PS

ROUTE DE

PONT D’ISSY

RU

RU

BIL

N

U ED

PO

Prenez un rendez-vous pour échanger en ligne avec Philippe Tellini, votre élu de quartier. Prochaine séance le mardi 2 février à partir de 18 h. Pour prendre rendez-vous, se connecter à boulognebillancourt.com, rubrique Vie des quartiers. QU AI

ÎLE SEGUIN

DE

ME

ET

PAR C

ER

RU

PL.G.-BESSE

S-K

LE

RU

VE

NA

EY

UR

JO

U-

D T-

IN

PRÉS

RU

BLIQUE

S

V

LA RÉPU

NGS-

-SÈ

IO AT

-DE

EN

D

NT

RU

-PO

ULT SA

AS L-D

ES LO

È AUR

PARC DES GLACIÈRES

RES

CE

RUE D AN-J

IE

UV

ED

RU

ES BD JE

-P UX

LA

es abeilles apprécient BoulogneBillancourt. En installant trois ruches sur le toit de leur caserne, un groupe de pompiers boulonnais, désireux d’apprendre l’apiculture, permet à plusieurs dizaines de milliers d’abeilles de vivre et de butiner dans le quartier. « L’idée de départ est de protéger la planète, offrir une activité commune à nos familles et se former à l’apiculture, détaille le capitaine Nicolas Nock, commandant la 16e compagnie des sapeurs-pompiers. Nous avons récupéré des ruches, acheté nous-mêmes notre matériel et des essaims. La nature a fait le reste. » Grâce aux conseils d’un apiculteur, les quatre familles des pompiers participant au projet ont récolté 40 kilos de miel l’été dernier, juste un an après l’arrivée des abeilles. « Il a fallu attendre que la colonie soit assez forte pour produire du miel, précise le capitaine. Puis, fin août, nous avons loué une centrifugeuse manuelle pour extraire le miel. » Un travail effectué en famille

RUE DE PAR

ROND-POINT RHIN-ET-DANUBE

RUE DE SILLY

RS

S

AR EM

RU

VR

È E-S

-D

T ON

M

HIE

È AUR AN-J

VUE

ERC

ECL

AL-L

DU AV.

M BD DE

M ÉR GÉN

L

NT

IL -VA

ARD OU

ÉD AV.

PLACE MARCELSEMBAT

T

-JUIN

RUE GA

M

ET

BD JE

ILLY

AL

M AV. DU

LLIENI

UL-BER RUE PA

URT ANCO

DE S

ELLE

S

ÈVRE

DE S

DE B

RUE

RUE

RUE

E BILL

EAU

RUE D

RUE D’AGUESS

LLIENI

RUE DE

LA REINE

T

RUE

Les pompiers boulonnais produisent 40 kilos de miel IS

M

PONT DE SAINT-CLOUD

RU

IZE

T

Installées par les pompiers depuis l’été 2019 sur le toit de leur caserne, rue Gallieni, les ruches ont donné leur première production de miel 100 % boulonnais. M

DE P ARIS

GRAND-PLACE

OR

AN

RUE DE BELLEVUE

-M

M LÉ

E-C

IST

PT

-BA

. JE AV

RUE DE SÈV RES



EN

DANCES

UATRE -SEPTE MBRE

S U RÈ N-JA JEA

LA REINE

RUE DES AB ON

DU Q

BD

ESSEAU

T COUR BILLAN

RUE DE SILLY

RUE DE BELLEVUE

RUE DE S

ND

UX

DU

RUE

M

AU CHÂTE

ROUTE DE

AV .A

IE UV

ROCHEREAU

RUE

ROUTE DE

E RU

AU RE

RUE D’AGU

IS

RUE DE PAR

RUE GA

T DE ES

HE

NT

ME

P RUE BA DES TI [email protected] LLEU AN LS . JE AV PLACE Tél. : 01 55 18 56 95. DENFERT-

RUE DE

M

OND-POINT N-ET-DANUBE

OC

CENTRE-VILLE LÉ

E-C

T TIS

-R RT

5

40

QUAI

FE

RUE DES AB ONDANC ES

EN ED

RU

AV. CH.-D

E-GAULL E

MARIE-JOSÉE ROUZIC-RIBES CONSEILLÈRE MUNICIPALE

AV. CH.-D E-G

PHILIPPE TELLINI ADJOINT AU MAIRE

RUE DE MEUDON

AULLE

PARC ROTHSCHILD

car les pompiers profitent de la présence des ruches pour faire de la pédagogie auprès de leurs enfants. Ces derniers connaissent le cycle de vie d’une abeille et savent désormais faire la distinction entre abeilles, faux bourdons (abeille mâle), guêpes et frelons. « Si la récolte ne dure qu’une journée, il faut s’occuper des ruches, apporter de l’eau, les ouvrir pour vérifier les cadres et si le couvain, c’est-àdire l’ensemble des œufs et larves que les abeilles alimentent en miel et pollen, est suffisamment développé. Les enfants participent avec nous et observent beaucoup », commente Nicolas Nock. Une partie du miel récolté a été partagé entre les familles pour leur consommation personnelle et une autre partie a été conditionnée en pots de 125 grammes pour offrir aux familles des pompiers logés sur site et aux partenaires des sapeurs-pompiers. « C’est une grande satisfaction, conclut le capitaine. En tant que commandant d’unité, cela me tenait à cœur de proposer une activité de ce type avec mes cadres. Je me suis moi-même pris au jeu et j’ai installé une ruche dans ma maison de campagne en Normandie pour continuer ce passe-temps. » J.-S. Favard

P B

en Prenez un rendez-vous pour échanger élue e votr on, Molt e hani Stép ligne avec de quartier Prochaine séance le mardi 9 février à partir de 18 h. Pour prendre rendez-vous, se connecter à boulognebillancourt.com, rubrique Vie des quartiers. STÉPHANIE MOLTON ADJOINTE AU MAIRE

1 6

LAURENCE DICKO CONSEILLÈRE MUNICIPALE

PARCHAMP-ALBERT-KAHN LES PRINCES – MARMOTTAN

[email protected] Tél. : 01 55 18 56 96.

41

DE TER NF

L’association Visitatio soutient les patients et leur entourage dans la difficile épreuve de la fin de vie. Une mission menée par des soignants et des bénévoles qui s’appuient sur leur propre expérience avec un soutien médical et psychologique.

C RO AU

RUE

DES TI

LLEU

LS

UGO

LA REINE

GRAND-PLACE

T

RS

HIE

È AUR AN-J

ILLA -VA

ARD OU

ÉD AV.

S

M

AR EM

BLIQUE

DE

LAN

CO U

RT

ENIE -GR RRE

GE

S- G

OR

LE

NOUVELLE ACTIVITÉ

OR

PO I

NT

-D

U-

JO

AV. PIE

A ION AT

EN

GE

BIL

RUE DE MEUDON

CO U

RS

DE

RU

RUE TR

85%

des Français aimeraient mourir chez eux, mais beaucoup n’en ont pas toujours la possibilité. L’association Visitatio, créée il y a trois ans à Boulogne-Billancourt et aujourd’hui présente dans huit villes en France, se bat pour que chaque malade puisse vivre ses derniers jours chez lui, entouré de sa famille. Elle soutient les proches, assure une présence chaleureuse. Chacun de ceux et celles qui y travaillent – bénévoles, médecin, psychologue, infirmière – donne une raison très intime pour expliquer son engagement auprès de ce réseau philanthropique. Flore a accompagné ses parents décédés chez eux. « Ils nous avaient préparées à ce moment, ma sœur et moi, raconte-t-elle. Cette expérience nous a beaucoup apporté, et j’aurais trouvé dommage de ne la garder que pour moi. » Isabelle garde le souvenir douloureux de la disparition d’une amie tuée par le cancer. « Nous n’avons pas pu lui dire au revoir. Son mari m’a dit : “j’aurais aimé qu’elle meure à la maison.” J’ai ressenti une grande tristesse. » Blandine, laborantine, effectuait des prises de sang à domicile sur des malades gravement atteints et parfois très isolés. « Ils ne bénéficiaient pas d’un accompagnement médical et social très important. Je tissais des liens avec eux. Quand je rentrais chez moi, j’étais frustrée. Les visites étaient rapides, et j’avais envie de leur donner du temps. » Toutes trois ont rejoint l’association Visitatio grâce au bouche-à-oreille, une rencontre fortuite

PONT D’ISSY

RU

RU

QU AI

RUE DE MEUDON

SE L’ÎL E

LE

PAR C

VE S-K ER ME N EM PLACE AR CE JULES-GUESDE L-B ON TEM PS NA

GU

IN

EY

IO AT

LE SEGUIN

RU

EN

PL.G.-BESSE

RU

DU

RES

ÈV

E-S

T-D

ON

S

PARC DES GLACIÈRES

X-P

PRÉS

È AUR

ED

U ED

UR

JO

U-

R

AN-J

Dimanche 10 janvier c. Brest. Dimanche 24 janvier c. Montpellier. Mercredi 3 février c. Nîmes. * Sous réserve de modifications de dernière minute. RU

U VIE

NGS-

BD JE

O

X-P

IEU

UV

-D NT

ES LO

Matches du PSG au parc des Princes* E

G DU AV.

-D NT

I PO

UR

RES

V -SÈ

LA RÉPU

RUE D

L

RA ÉNÉ

RS

HIE

BD DE

ERC

CL -LE

ULT SA

AS L-D

ET

RU

Rencontres sportives M

CE

RU

-JUIN

NT

PLACE MARCELSEMBAT

T

URT

LLY

DE SI

ANCO

UL-BER RUE PA

EAU

E BILL RUE D

RUE AL

M AV. DU

Les réconfortants visiteurs

M

ET

BD JE

LLIENI

RUE GA

LLIENI

RUE GA

DU

IZE

RU

OR

TOR -H

-M

RIS

AV. VIC



RUE D’AGUESS

RUE DE SILLY

ND

© Visitatio

DE PA

LA REINE

QU AI

URT

S

AV. ROB ER

RUE

M

ROUTE DE

AV .A

HUM AN

URÈ N-JA JEA BD

CO BILLAN

ESSEAU

EAU

HÂT DU C

RUE ROUTE DE

PLACE DENFERTROCHEREAU

T-SC

RUE D’AGU

RUE DE

IS

RUE DE PAR

RE

T

EN

-B

AN

. JE AV

HE

M LÉ

E-C

IST

T AP

SIÈRE

AVER

PONT DE BILLANCOURT

SE

VIVASERVICES

Prestations de services : ménage, repassage, garde d’enfants, bricolage, informatique, jardinage, aide à la personne (dépendance, personnes âgées et personnes en situation de handicap). 54, rue Gallieni Tél : 06 41 00 66 26. vivaservices.fr

Faites estimer gratuitement vos objets d’art Des journées d’expertises gracieuses et confidentielles, pour faire estimer vos objets d’art, sont proposées à la Voz’ Galerie (41, rue de l’Est). Organisées en partenariat avec la maison de vente aux enchères Millon, toutes les estimations sont réalisées par un commissaire-priseur et/ou un expert spécialisé. Tous les 3e jeudis de chaque mois. Prochaine édition : jeudi 17 décembre. Inscrivez-vous par mail : [email protected]

dans le parc Rothschild, comme pour les deux Boulonnaises Flore et Isabelle. « Je travaille sur un projet qui soutient des personnes en fin de vie. Tu veux nous rejoindre ? » - «  Oui ! Cela m’intéresse. » Elles ont trouvé un travail en équipe, et autant de questionnements philosophiques sur leur existence et leur propre mort. Elles ont suivi une formation spécifique. « On apprend à écouter les patients, explique Flore. Il faut savoir entendre ce qui n’est pas dit, et essayer de les aider à exprimer ce qu’ils ressentent. Si le patient grimace, cela ne veut pas forcément dire qu’il a mal. Nous ne nous substituons pas aux soignants. » Elles se rendent au domicile du malade par deux. « Car nous ne voyons pas les mêmes choses. Et si le mari n’est pas vaillant, nous devons aussi entourer sa femme. » Elles se déplacent à pied ou à vélo dans cette ville chaleureuse et familiale qu’elles habitent depuis des années, et où elles ont élevé leurs enfants. « Ceux que nous accompagnons sont bien vivants, rappelle Claire, le médecin de l’association. Notre mission n’a rien de morbide. Nous ne cherchons ni à provoquer la mort, ni à l’éviter par un acharnement thérapeutique, nous accompagnons un processus naturel. » Une force de vie qui leur permet de rendre la sérénité à des familles.

DANS NOS QUARTIERS

E RU

AV. CH.-D E-GAULL

E

HSCHILD

S. K.

Visitatio – Voisins & Soins Boulogne-Billancourt. 4, rue Louis-Pasteur. Tel : 01 80 88 25 58. [email protected]

Boulogne-Billancourt Information n Janvier 2021

Moteur… Action ! En ligne le lundi 4 janvier, le blog cinéma Ça tourne à Boulogne-Billancourt met en relation les amateurs du 7e art et les bibliothécaires des médiathèques boulonnaises pour partager leurs coups de cœur autour de la diversité et de la qualité des collections cinématographiques de la Ville.

C

urieux et cinéphile, le public boulonnais profite chaque année des animations proposées par la Ville autour du cinéma. Le Mois du film documentaire, la Fête du court-métrage et le cycle Traversée(s) au Carré Belle-Feuille rythment une saison culturelle ponctuée par le club de discussion Le Cinéma de Midi et les séances mensuelles dédiées aux très jeunes spectateurs au cinéma Landowski, sans oublier les projections en audiodescription dans l’auditorium de l’espace Landowski. Le blog Ça tourne à Boulogne-Billancourt vient enrichir cette offre variée et permet de maintenir le lien avec le public, même à distance. Dédiée à l’échange entre les Boulonnais et les bibliothécaires, cette plateforme en ligne propose de partager des coups de cœur autour des collections DVD et VOD du réseau des médiathèques de la ville. Cinéma d’auteur, dernières sorties, grands classiques, séries, documentaires et courts-métrages feront le bonheur de tous les cinéphiles.

GRAND ANGLE

43

Rubriques à découvrir DANS LES BACS

Retrouvez la liste des nouvelles acquisitions DVD disponibles en prêt dans les médiathèques.

BB TALENTS

Section consacrée aux films tournés à Boulogne-Billancourt ou dont les auteurs et interprètes ont un lien avec la ville.

RÉVISEZ VOS CLASSIQUES

En clin d’œil au rendez-vous mensuel et gratuit Les Parlottes de la médiathèque Landowski, découvrez des articles ou des thématiques sur les films de patrimoine.

TOUCHEZ PAS AU GRISBI

Pour tout connaître sur l’économie du cinéma.

COUPS DE PROJECTEUR

Présentations thématiques de films à découvrir qui ne sont ni des sorties récentes, ni des classiques.

ÇA VIENT DE SORTIR

Les nouvelles sorties de films récents, disponibles en DVD ou VOD.

CULTURE SPORTS ASSOCIATIONS

Ça tourne à Boulogne-Billancourt, votre nouveau blog cinéma

METTEZ LA MAIN À LA PÂTE

Des tutoriels pour créer ses propres films. Au programme : stop motion, montage, doublage…

IT’S A WRAP

Une rubrique en langue anglaise pour tous les cinéphiles anglophones de BoulogneBillancourt.

Boulogne-Billancourt Information n Janvier 2021

EMMANUEL BRÉON, AUTEUR DE « BOULOGNE-BILLANCOURT ART

CULTURE

« L’Art déco, présent à

© Sandra Saragoussi

GRAND ANGLE

44

n Emmanuel Bréon.

Paru en novembre, le très beau livre « Boulogne-Billancourt Art déco » (Éditions Faton), piloté par la Ville, témoigne d’une identité Art déco d’une richesse exceptionnelle. Construite au cours d’une période de formidable expansion, à la fois démographique et industrielle, elle porte la marque d’architectes et d’artistes exportant leur savoir-faire partout dans le monde. Entretien avec l’auteur, Emmanuel Bréon. BBI : Votre livre est-il une invitation à regarder la ville autrement ? Emmanuel Bréon : Nous avons cherché à mon-

trer un Art déco présent à chaque coin de rue. J’espère que nous inciterons les habitants de Boulogne-Billancourt à lever la tête pour regarder les détails des habitations, chercher dans tous les quartiers ces pépites qui en font une ville si particulière. Il faut prendre le temps de flâner dans ce musée à ciel ouvert.

© Laurent Thion

BBI : Un rappel : quelle période couvre l’Art déco ? E. B. : Historiquement l’Art déco est né

n Étage de l'hôtel de ville.

© Laurent Thion

Architecte Albert Bernet.

Janvier 2021 n Boulogne-Billancourt Information

BBI : En 1925 sont réunis Boulogne et Billancourt… E. B. : C’est une ville double dont de Gaulle

dira qu’elle est « une ville intellectuelle et ouvrière ». Son maire d’alors, André Morizet (maire de 1919 à 1922 et de 1923 à 1942), décide de créer le lien en fondant un centreville, avec un hôtel de ville ambitieux. Il fait appel à Tony Garnier. Mallet-Stevens et Prouvé participent. Ce bâtiment, sur lequel ont travaillé les meilleurs faiseurs de l’époque reste un édifice au style inégalé. La cité y a trouvé son âme. BBI : La ville se voit aussi dotée d’habitats

avant la Première Guerre mondiale. Mais collectifs ? beaucoup évoquent la grande exposition de E. B. : Même si le métro est arrivé rapideParis en 1925, intitulée « Exposition inter- ment dans la ville, des flux d’ouvriers allaient nationale des Arts et venaient chaque décoratifs et indusjour, employés des triels modernes », des studios de  Il faut prendre le temps usines, moment de grâce cinéma. Leur trouver de flâner à Boulognede l’art français, des logements était où le monde nécessité, portée Billancourt, dans ce musée une entier vient et en aussi par Morizet. De à ciel ouvert » découvre les réaligrands architectes sations. Donc, pour sont sollicités, pour simplifier, on situe la période Art déco entre construire de vastes ensembles en brique 1920 et 1940. À ne pas confondre avec l’Art (l’actuel square de l’Avre) pour les salariés de nouveau, aussi appelé « style nouille », qui se Renault ou les immeubles autour de l’actuel situe entre 1890 et 1914, considéré comme square des Frères-Farman, qui a de belles trop compliqué, trop personnel et pas adap- proportions. Ils possèdent tout le confort, table au grand public, à l’inverse de l’Art sont dotés de salles de bains, un réel progrès déco. pour l’époque ! BBI : Avant de devenir un des lieux emblématiques d’expression de l’Art déco, à quoi ressemble la future Boulogne-Billancourt en 1920 ? E. B. : Au nord, c’est le village de Boulogne-

n Maison de ville, 1925 - 3-7, rue Bartholdi.

de Parisiens aisés qui viennent se mettre au vert. Et le long de la Seine, des guinguettes drainent une clientèle d’ouvriers qui souhaitent s’amuser. Petit à petit, le sud se couvre d’ateliers, comme ceux de Renault, ceux des avionneurs Farman,Voisin, EsnaultPelterie… Dans cette effervescence postguerre, ces entrepreneurs agrandissent leurs usines et se construisent des maisons. Et font appel à des architectes innovants, ceux qui feront l’Art déco.

sur-Seine, autour de son église Notre-Dame, et le quartier des Menus, abritant 3 000 à 4 000 habitants. Le sud est agricole, il y a une ferme, et autour, un hameau. Mais s’y construisent de jolies maisons, villégiatures

BBI : Quels sont ces architectes ? E. B. : Ceux qui ont « fait » l’Art déco sont

tous à Boulogne-Billancourt : Le Corbusier, Mallet-Stevens, Perret, Faure-Dujarric, Pingusson… BBI : Quelle est la part des arts associés : vitrail, ferronnerie, sculpture, céramique ? E. B. : C’est l’architecture qui commande. Elle

est la clé de voûte de tous les arts. Mais elle

chaque coin de rue » Boulogne-Billancourt Art déco (Éditions Faton) d’Emmanuel Bréon et Hubert Cavaniol. Photographies de Laurent Thion. Ouvrage bilingue, 256 p., 200 illustrations, 39 €. Disponible à l’OTBB, dans les librairies boulonnaises. Également sur le site de l’éditeur : faton.fr

BBI : Ce dynamisme joue-t-il sur la vie quotidienne de la ville ? E. B. : Elle est la ville des temps modernes.

Des artistes comme Picasso, Vlaminck, Satie, Chagall la fréquentent, et les gens de cinéma s’installent près des studios. Ils apprécient l’esthétique d’une ville qui bouge, mais aussi les clubs de jazz et les dancings.

CULTURE

accepte le vitrail, la ferronnerie, la mosaïque. L’Art déco n’est pas puriste. La ferronnerie, par exemple, est un marqueur de style : vous vous en rendrez compte en regardant les détails d’un balcon… Entre 1920 et 1940, ces métiers sont très présents dans la ville, avec des noms qui seront célèbres dans le monde entier. Leur travail se retrouve au Brésil, au Japon, en Chine. En particulier, de nombreux sculpteurs sont installés à BoulogneBillancourt, qui en attirent d’autres. Ils s’exportent : Marcel Loyau crée les statues de la Fontaine Buckingham à Chicago, et Landowski, le célèbre Christ du Corcovado à Rio de Janeiro.

VILLE DE BOULOGNE-BILLANCOURT

45

BOULOGNE-BILLANCOURT

ART DÉCO

Livre disponible à l’Office de Tourisme et en librairie

GRAND ANGLE

DÉCO »

© Laurent Thion

Propos recueillis par Ch. D.

© Laurent Thion

n Détail du 2, rue Gutenberg.

n Maison-atelier, 2, rue Gambetta et 1 bis, avenue Jean-Baptiste-Clément. Architecte : Pierre Patout.

Boulogne-Billancourt Information n Janvier 2021

® Jonas Cueni

CULTURE

La fille de Frank Horvat

U

n grand photographe italien est mort le 21 octobre à Boulogne-Billancourt, et cela pourrait être le début d’une nouvelle histoire. Frank Horvat avait 92 ans. Quand il vit le jour en 1928 dans une petite ville italienne, Abbazia, cela faisait un an que l’aviateur Lindbergh avait franchi l’Atlantique. Frank Horvat fut de ces voyageurs au long cours qui parcoururent le monde avec des malles anglaises, à bord de paquebots, et « armés » du plus efficace outil de l’époque, le Leica. En 2007, la grande exposition que lui consacra l’espace Landowski dévoila au public boulonnais ses magnifiques images captées en Inde et à Londres pendant les années 1950, de superbes portraits de femmes, une traversée de New York enneigée, jusqu’à son bestiaire (singes, éléphants…), qui firent aussi sa réputation. Le temps établira sa place dans

® Bahi

Le studio légendaire de Frank Horvat, le grand poète de l’image disparu le 21 octobre 2020, contient un demisiècle de souvenirs et d’art à BoulogneBillancourt. Sa fille, Fiammetta, souhaite le transformer en lieu d’accueil de la photographie contemporaine, dans une ville où elle a vécu une enfance heureuse. n Fiammetta, fille de Frank Horvat, dans le studio de son père.

le panthéon des grands photographes du XXe siècle, Robert Doisneau, Henri CartierBresson, Willy Ronis, Richard Avedon… Au début des années 1970, il se consacra à la mode, mais cet autre domaine où il étincela demandait une logistique, une organisation moins nomade, un lieu. Il repéra un très beau terrain à Boulogne-Billancourt, rue de l’Ancienne-Mairie, et décida d’y bâtir le studio de ses rêves dans un hangar à patates. Il y resterait un demi-siècle, recevant directeurs de musée et artistes du monde entier. Une petite fille ne manqua rien du spectacle, Fiammetta, âgée de 6 ou 7 ans, très admirative de ce père inspiré. « Je croisais beaucoup de mannequins, se rappelle-t-elle. Des camions

déchargeaient des morceaux de décor, des habits incroyables. Cette jolie parade défilait dans notre cour. Je regardais les robes, les bijoux, les yeux émerveillés. J’en profitais, car les maquilleurs et les coiffeurs s’ennuyaient, et s’occupaient en me faisant des boucles. » Frank Horvat arrêta la mode vers 1985, mais l’œuvre continua, et dans son studio magique, il accumula souvenirs, archives, un travail considérable sur la ville où il se promenait, appareil en main, à la recherche de ce que Fiammetta appelle une « jolie mélancolie », qu’il trouva à BoulogneBillancourt, le long du quai Alphonse-Le Gallo ou au détour d’un bosquet royal rue de la France-Mutualiste. « Pourtant, il sortait peu. Il ne faisait jamais les courses. Je crois qu’il n’a

® Frank Horvat

® Frank Horvat

GRAND ANGLE

46

n Pour Jardin des modes, mode dans le métro.

Janvier 2021 n Boulogne-Billancourt Information

n 1953, Punjab, Inde, une glaneuse et son enfant.

CULTURE

® Frank Horvat

présente le studio de son père

n 2016, Boulogne-Billancourt, France, le studio.

® Frank Horvat

PENSER À L’AVENIR Fiammetta aimait les virées au parc de SaintCloud et à la patinoire, et peut-être plus que tout encore, l’école privée Dupanloup, avenue Robert-Schuman, avec son architecture classique, où elle passa sa scolarité. « Ma mère l’avait choisie parce qu’elle la trouvait ravissante. C’était en face de Roland-Garros. Nous apercevions les petites balles jaunes

qui volaient presque au-dessus de nos têtes. » Une vie guidée par l’esthétique. Fiammetta ne pouvait que devenir artiste elle-même, et elle le fut, modèle pour son père d’abord. On peut voir ce touchant portrait d’elle, enceinte. « Nous nous sommes mis assez vite d’accord. Il n’était pas très pudique, moi non plus », s’amuse-t-elle. Designer, scénographe, elle a longtemps travaillé dans le studio paternel avant de se consacrer à la préservation du patrimoine de Frank. Elle a aujourd’hui 42 ans, et c’est donc pour toutes ces belles réminiscences et promenades à BoulogneBillancourt, qui sont encore les siennes aujourd’hui, qu’elle nourrit un ambitieux projet pour le studio mythique de 300 m2 dont elle a pris la direction en 2018.

n 1986, New York, USA, garçon dans une voiture.

® Frank Horvat

jamais ouvert un frigo de sa vie, plaisante-telle avec une infinie tendresse. Mais quand il mettait le nez dehors, le j’accompagnais parfois. Nous allions visiter le square Léon-Blum, à côté, j’adorais… Nous observions la fontaine avec cette sculpture de Bacchus en céramique datant de 1920 dont le visage souriant, couronné de raisins, m’effrayait. Mais lui appréciait son étrangeté. Nous y sommes retournés récemment. Frank aimait bien ce côté mystérieux de Boulogne-Billancourt. »

n 1986, Boulogne-Billancourt, France, construction du studio.

UN BEAU FILM NOIR C’est une immense bâtisse de bois ressemblant à la coque d’un bateau à l’envers, avec de larges baies vitrées face nord. « Mon père disait : “La photographie est comme une sculpture par la lumière, et celle du Nord est la plus belle” », commente Fiammetta. L’intérieur a la forme d’une nef. Frank Horvat avait tout peint en noir, y compris les rideaux et le mobilier, peut-être pour le développement en argentique des photos. « Le matin, se réveiller avec ce noir le rendait très heureux », se souvient-elle. Chaque meuble était monté sur roues. Il adorait les objets roulants, y posait ses appareils et les utilisait comme plateaux de travail. Fiammetta raconte tout cela avec beaucoup d’émotion, consciente de la valeur d’un lieu chargé d’histoire et de poésie. Elle aimerait, avec ses frères, ouvrir un lieu pour la photographie, dans ce quartier de SillyGallieni, afin d’y accueillir expositions et performances. Le studio abrite déjà une salle-musée où sont entreposés plus de 300 clichés signés d’autres noms que celui de Frank Horvat. On peut imaginer pouvoir y trouver des images de Marc Riboud ou de Jeanloup Sieff, les amis des beaux jours, ou de l’idole Henri Cartier-Bresson, que Fiammetta se rappelle avoir croisé probablement à Boulogne-Billancourt, « un homme très intimidant » pour la petite fille qu’elle était et pour son père aussi, un artiste dont chaque remarque avait « valeur de verdict ». La Maison célébrerait la mémoire de Frank Horvat et de cette noble discipline qu’il contribua à forger. « Le but n’est pas de lui dédier un mausolée, ce qui serait peu productif, mais je veux encourager la photographie contemporaine, les jeunes artistes », affirme Fiammetta. Stéphane Koechlin

n 1958, Paris, France, la créatrice Coco Chanel regardant l'un de ses défilés de mode.

Boulogne-Billancourt Information n Janvier 2021

GRAND ANGLE

® Frank Horvat

47

À 17 ans, Wosile s’illustre sur le jeu de course TrackMania, portant haut les couleurs de notre club GameWard. Portrait d’un jeune homme bien dans sa peau. on père ne joue plus avec lui à TrackMania. Il préfère l’encourager plutôt que de le défier. C’est pourtant en voyant son informaticien de père pratiquer

SPORT

ses tournois mais s’entraîne tous les jours sur ce jeu de course « où il faut être rapide, avoir de bons réflexes, maîtriser la technique et posséder un mental endurant pour tenir 60 tours. Je ne me considère ni comme un pro ou un semi-pro mais comme un professionnel à moitié ! », explique cet étudiant en première année de l’École supérieure d’informatique à Nanterre. S’il se donne à fond, Yohan Moren a appris à relativiser. Et ça, c’est nouveau. « Je n’étais jamais content de moi, raconte-t-il. Lors d’une finale interclubs en tennis de table, mené, j’ai fracassé ma raquette de rage et je suis parti. J’ai déclaré forfait pour la suite. J’ai changé de mentalité. » Lorsqu’il n’étudie pas, son temps est consacré à TrackMania. Il poursuit son ascension discrète et développe la notoriété qui l’accompagne. « En octobre, j’attendais sur le quai du RER A. Un garçon s’est approché, m’a souri et a dit : "Je te connais". C’était un gamer. Et puis, j’avais la tenue de GameWard ! »

49

GRAND ANGLE

TrackMania Nations Forever que Yohan Moren s’y est mis :« J’avais 6 ans et il jouait avec ses potes le mardi soir. J’ai voulu l’imiter, il m’a fait essayer. » Une passion de plus en plus dévorante. Après avoir expérimenté d’autres jeux, le jeune homme de 17 ans, bac scientifique à 16, « j’ai sauté le CP ! », s’est focalisé sur TrackMania, si l'on excepte une pause de deux ans. Il n’a pas oublié la première compétition où, en 2017, il a gagné un cachet. « J’avais terminé troisième et touché dix euros », évoque-t-il. Il défend les couleurs de l’équipe Reflex Esport lorsque, en 2019, il décroche une place de demi-finaliste à l’internationale ZrT Cup. Quand GameWard, installé à Boulogne-Billancourt, se lance sur TrackMania, Yohan est une recrue naturelle. Sous son nom de scène et d’écran, Wosile, dont le choix a été long à se dessiner. « Je changeais beaucoup de pseudo. Puis, un jour, sur Wikipédia, je suis tombé sur un dieu grec. J’ai écrit son nom et interprété la prononciation grecque, ce qui a donné Wosile. Je sais, c’est bizarre. Mais je suis bizarre… », s’amuse le complice et coéquipier du surdoué Gwendal, « Gwen », Duparc.

Arnaud Ramsay

S

MAÎTRISE ET MENTAL GameWard est ravi des prestations de Wosile. « Il fait partie des joueurs de la nouvelle génération, il est jeune et son potentiel est très élevé, souligne Gaël Company, le directeur esports. Il a sa place parmi les meilleurs joueurs de la scène en Grand League et jouera les qualifications en début d’année 2021. » Il ne vit pas encore de

GameWard recrute sur League of Legends et Fortnite

Les judokates de l’ACBB brillent aux championnats d’Europe

GameWard, qui a inauguré à BoulogneBillancourt, en novembre, un espace de 600 mètres carrés pour s’entraîner, poursuit son développement. L'année 2021 est déjà remplie de promesses. Les objectifs sont nombreux, notamment sur League of Legends. « Une toute nouvelle équipe LFL (la ligue 1 sur League of Legends) va être recrutée, et nous faisons notre apparition également en Division 2 (la ligue 2 française sur League of Legends). Nous aurons donc une équipe sur les deux ligues françaises », explique le club. Joffrey Livet, dit Dreamsu, et Adrien Picard, dit GotoOne, en sont les deux nouveaux coachs. Concernant Fortnite, un nouveau coach a été recruté afin de renforcer le staff. « Grâce aux différents joueurs et staff recrutés, nous avons la volonté de consolider notre position de club majeur en France », conclut le club.

Fin novembre, les championnats d’Europe de judo avaient lieu à Prague en République tchèque. Les judokates de l’ACBB, la Belge Charline Van Snick (-52 kg) et la Française Sarah-Léonie Cysique (-57 kg) ont toutes les deux remporté une médaille de bronze. Leur parcours a été identique : une entrée en matière convaincante, une défaite en quart de finale l’une comme l’autre, et une superbe réaction à la hauteur de leur talent en repêchage pour aller chercher chacune une médaille de bronze. Pour les deux judokates, c’est une première. Charline Van Snick décroche sa première médaille en championnat depuis qu’elle est montée en moins de 52 kg. Sarah, elle, débloque le compteur puisqu’elle glane sa première médaille en championnat chez les seniors et confirme donc son statut de numéro 1 française dans sa catégorie. De bon augure pour la suite de la saison et notamment en vue des Jeux olympiques de Tokyo.

Boulogne-Billancourt Information n Janvier 2021

© Carlos-Ferreira-EJU

© GameWard

Esport : Wosile, le nouveau prodige de GameWard sur TrackMania

Restez connecté à votre ville suivez-nous sur les médias sociaux

Abonnez-vous à la newsletter sur boulognebillancourt.com

« Le rayonnement de l’équipe première des Metropolitans 92 peut attirer les meilleurs   potentiels d’Île-de-France et créer des vocations » a été arrêté, cette saison, nous confirmons. La montée en puissance se poursuit. Nous avons effectué un recrutement solide, nos meilleurs joueurs sont engagés sur le long terme, David Michinau et Lahaou Konaté sont devenus internationaux. Les regards ont changé. C’est une forme de reconnaissance. Mais ce n’est que le début…

51

© Bahi

BBI : En quoi le coach Jurij Zdovc vous permet-il de franchir un palier ? Alain Weisz : Le recruter n’était pas qu’un

BBI : Quel bilan sportif tirez-vous du début de saison des Metro ? Alain Weisz : Il n’est pas évident à dresser car,

du fait de la pandémie et d’une gouvernance complexe à la Ligue, tout le monde n’a pas joué le même nombre de matchs. Après 20 % du championnat, le club est dans le top 4. Notre objectif est de terminer à l'une des trois premières places. En basket, le budget se reflète souvent dans le classement. Je ne vais pas ouvrir le parapluie ni faire une maladie si nous finissons quatrième ; ça suffit les maladies ! En EuroCup, nous nous sommes qualifiés brillamment en terminant premiers d’une poule de six, battant par exemple Malaga, une sacrée performance. Bref, nous sommes très bien engagés dans les deux compétitions.

coup de communication. C’était un joueur extraordinaire, meneur du grand Limoges, Alain Weisz : Nous avons un superbe outil, avec champion d’Europe 1993, et de l’ex-équipe de le terrain, les chambres pour les jeunes. La Ville Yougoslavie, championne du monde 1990 et attache autant d’importance aux joueurs formés vice-championne olympique en 1988, sans doute au club qu’aux résultats des pros. L’équipe prela meilleure formation mière reste la vitrine. européenne de l’hisSon rayonnement  La Ville attache autant remplace tous les distoire. L’entraîneur est en poste depuis vingt d’importance aux joueurs cours, peut attirer les ans, il a été sélectionmeilleurs potentiels formés au club qu’aux neur de la Slovénie, d’Île-de-France, créer a sévi en Turquie, en des vocations. Il faut résultats des pros ! » Grèce, en Russie. Sa convaincre les parents signature est une façon d’envoyer un signal. de nous faire confiance, et cela demande du Et de viser une qualification en Euroligue, ce temps. Lorsque j’étais à Sceaux, il a fallu douze que nous n’avons jamais caché. ans avant d’être considérés par les familles. À nous de leur faire avoir les bons réflexes. BBI : Vous misez aussi beaucoup sur la formation. En témoigne l’ouverture du centre cet été.

GRAND ANGLE

Directeur des opérations sportives des Metropolitans 92, Alain Weisz, ancien sélectionneur des Bleus, médaillés d'argent aux Jeux olympiques de Sydney en 2000.

SPORT

BASKET-BALL

Propos recueillis par Arnaud Ramsay

BBI : Dans quelle mesure percevez-vous que le club a changé de dimension ? Alain Weisz : Les Metro ne sont qu’à leur deu© Sandra Saragoussi

xième année, mais pas question de jouer les petits. Notre ambition est d’être à la hauteur des possibilités du club. La pression, je la revendique. Nous avons la chance d’avoir une ville pro-active et motrice pour le club. L’an passé, nous étions quatrièmes quand le championnat Boulogne-Billancourt Information n Janvier 2021

Les préoccupations des Boulonnais… en 1921 !

MÉMOIRE VIVE

52

Délibérations du conseil municipal et numéros du journal La Tribune républicaine conservés aux Archives municipales (et consultables sur le site de la ville) se complètent pour nous faire découvrir les grands sujets qui préoccupaient les Boulonnais il y a tout juste cent ans, en 1921. n En 1921, les Boulonnais imaginaient déjà le réchauffement climatique : jets d’eau, glace sur la tête, vêtements amples, hauts de forme réfrigérants… Un rêve !

D

ans un contexte où le souvenir de la Grande Guerre est encore très présent, le maire André Morizet, élu depuis 1919, poursuit sa politique de transformation de la ville. Les nombreuses délibérations prises en 1921 par le conseil municipal (pas moins de 270, contre 232 en 1920) traduisent bien les centres d’intérêt du nouvel édile et ses principaux domaines d’intervention : la voirie, l’action en faveur de l’enfance (école, colonies, santé), un hôpital… avec en corollaire la nécessité de trouver les fonds par la création ou l’augmentation de taxes (sur les chiens, les spectacles, les droits de stationnement, le balayage…). Cellesci lui valent bien des reproches de la part des habitants si l’on en juge par les dessins humoristiques publiés régulièrement dans La Tribune républicaine.

PREMIÈRES COLONIES DE VACANCES Ainsi, lors de la séance du 3 février, le conseil municipal décide de l’attribution de concessions funéraires gratuites pour les Morts pour la France, de l’achat d’une pompe, d’un appareil cinématographique pour la salle des fêtes… et présente alors le budget primitif pour 1921 sur pas moins de douze pages du registre des délibérations. Puis, lors de la seconde réunion, le 8 mars, retenons parmi toutes les délibérations prises par la municipalité réunie autour d’André Morizet, celles qui concernent l’achat de matériel Montessori (une pédagogie toute nouvelle à l’époque), l’achat de camions automobiles et, surtout, le projet d’établissement d’un hôpital dans l’ancienne clinique des docteurs Sollier. Le 14 mai 1921, les élus boulonnais s’intéressent à l’organisation des premières colonies de Janvier 2021 n Boulogne-Billancourt Information

vacances, à la distribution de l’électricité, aux droits d’étalage, aux taxes sur les spectacles, à la distribution de secours aux inondés de 1920, à l’amélioration des transports ou encore à l’obligation de doter les automobiles de pareboues. Les inconvénients et dangers de la circulation automobile souvent évoqués aussi dans la presse attestent de son développement dans la ville à cette époque. Le 11 juillet, le conseil municipal vote la fourniture de dictionnaires destinés à être remis en récompense aux élèves des écoles et confirme le projet de création de l’hôpital.

LE GRAND PRIX DE CYCLISME DE BOULOGNE En l’absence de réunions du conseil municipal jusqu’en décembre, c’est le journal La Tribune républicaine qui prend le relais pour nous rendre compte de la vie locale avec, par exemple, en août, le programme détaillé de la fête communale ou l’annonce de la création d’un office public d’habitations à bon marché (H.B.M.). En novembre 1921, tandis que la France entière se passionne pour le procès de Landru qui s’ouvre le 7, on se préoccupe aussi à Boulogne de maintenir le souvenir des morts pour la

France au cours de la Grande Guerre, avec la fête nationale du 11 novembre et son cortège, auquel participent les associations de la ville. Enfin, le 16 décembre, le conseil municipal se réunit pour la dernière fois de l’année 1921. Il vote l’achat d’appareils cinématographiques scolaires et débat sur le sport avec le projet de création d’un stade par la ville de Paris sur les terrains des anciennes fortifications et l’attribution d’une subvention au vélodrome du parc des Princes pour une course cycliste qui portera le nom de « Grand Prix de la ville de Boulogne ». Terminons ce petit rappel des préoccupations des Boulonnais en 1921 sur une note humoristique. Quand, en 2021, nous tentons de découvrir quelle était la vie de nos ancêtres un siècle plus tôt, eux imaginaient à l’époque quelle serait la nôtre en l’an 2000 et comment nous supporterions le réchauffement climatique. Françoise Bédoussac

n Détail du programme de la fête communale en août 1921.

Du 20 novembre au 20 décembre

DÉCÈS

Gonzalo Barros Ariztia, Youssef Bouaziz, Malo Joudrier, Noya Maarek, Anna Sederel, Rose Ayadi, Arié Berdah, Mohamed Diarra, Gaston Micheletti, Augustin Niox-Château, Valentine Rigaud, Ayla Sehovic, Matias Gaspar, Rose Riviere, Mathias Catalan Zavodnikova, Suzanne Fouilladieu, Elsa Gallet, Anouk Roubieu, Nina Tavares, Malo Caillat, Yassine Fadhli, Anatole Girard, Agathe Salgado, Lucie Perot, Noémie Barge Samson, Lyna Bentahar, Ousmane Diaby, Fatou Diaby, Franklin Singer, Noé André, Basile Auclair, Chloé Chambat, Adrien Lecallo, Sofia Meziani, Malizandro Moufidou, Noémie Sadoun, Anna Sauvalle, Dina Belakbir, Bradley Ruiz Fenique, Alba Descuns, Haron Azaiez, Alicia Diombana, Tristan Mathieu, Jeanne Mirage, Margot Egron, Sacha Guilmeau, Raphaël KoblanHuberson, Alma Le Mouroux, Louis Montazeri, Netsah Nachmane, Alma Parsons Maghsoodi, Luka Racic, Margaux Robert, Emma Schimpf, Noëlyne Tran, Andrea Bacchetti, Domitille Durand, Dina Iourdane, Andrea Lemens, Ewenn Levray, Chloé Lhommeau, Victor Oswald, Joseph Bastiani, Noé Beggaz, Olivia Chassinat, Ari Dauvillier, Sarah Jakovljevic, Eugène Lacourba, Arthur Locatelli, Nil Naisse, Pearl Pialat, Candice Pontier, Léopold Raffier, Jonah Guetta, Ava Radulescu, Aya Smaali, Billie Franc, Liv Soudry, Amaury Berger, Léon Demanche, Lucas Gohier, Mahaut Musnier.

Eliane Baron veuve Beaulieu 94 ans, Josiane Beauchamps veuve Heintre 75 ans, Roland Becart 97 ans, Zahida Bikic veuve Rostas 78 ans, Monique Bouchendhomme épouse Maritorena Asegurado 91 ans, Myrthô Boudoiron épouse Degrugillier 82 ans, Odette Boureche 84 ans, Nicole Bregeault veuve Voisin 98 ans, Ginette Colard veuve Monnot 92 ans, Françoise Cossin 79 ans, Maria Madalena Da Costa Carneiro veuve Abreu Machado 79 ans, Marie d’Ax de Cessales 96 ans, Jacqueline Delannoy veuve Caffin 100 ans, Amram Derhy 91 ans, Henri Desmoulins 88 ans, Monique Duré veuve Davout 84 ans, Ginette Duret veuve Croati 87 ans, Marie-José Florent épouse Dignac 56 ans, Raymonde Galtier 100 ans, Yvonne Gaudichon veuve Morineaux 103 ans, François Gérin-Roze veuve Le Moal 92 ans, Gérard Houllier 73 ans, Bernard Jacob 77 ans, Annick Jaillet 78 ans, Denise Jouannin 98 ans, Jacqueline Lepetit 79 ans, Maurice Malgouirès 92 ans, Serge Marie 68 ans, Jean-Claude Marolleau 81 ans, Josette Martin veuve Grenier 91 ans, Michèle Mauny veuve Bandet 84 ans, Aziz Mdaini 62  ans, Jacqueline Messier veuve Deschuyteneer 98 ans, Iradj Modjallal 85 ans, Jack Nounou 91 ans, Simone Payée veuve Marchand 90  ans, Lucien Picard 82 ans, Guy Pillet 100  ans, Reine Abou Khalil veuve Calile 85 ans, Charles Amouyal 76 ans, Ivetta Antoniazzi veuve Maréchal 92 ans, Christophe Dominici 48 ans, Michel Flamant 87 ans, Mariette Goché 77 ans, Claude Hercé 87 ans, Claudine Labbé 65 ans, Georges Lassalle 91 ans, Laura Menasce épouse Sisso 90 ans, Alain Papavoine 65 ans, Georges Raimbeau 93 ans, Annie Rigault 75 ans, Nadine Saint-MarcBartholin 52 ans, Mireille Sala épouse Ben Soussan 79 ans.

MARIAGES Matthew Ridgway et Cynthia Franco, David Cohen et Jessica Ramani, Benjamin Sorin et Alejandra Medina Espinosa, Alexandre Petit et Juanita Hapalla, Philippe Piccinelli et Ramatoulaye Sako, Abdelkader Boudouya et Valérie Mazet, Grégoire de Montety et Jeanne Dupont de Dinechin, Cédric Crohin et Nadia Berrai, Brahim Touati et Raghda Bennaceur, Franck Guenan et Marion Lauria, Marc Rajaoba et Rebecca Auger.

Les naissances, mariages et décès publiés chaque mois émanent des déclarations transcrites ou retranscrites dans les registres d’état-civil de la Ville et après accord des familles. En cas d’événement survenus hors commune, il peut y avoir un décalage dans le temps.

53

HOMMAGES Christophe Dominici

CARNET

NAISSANCES

Le célèbre rugbyman et entraîneur, décédé le 24 novembre à l’âge de 48 ans, était boulonnais depuis de nombreuses années. Il fit ses débuts dans le club de Solliès-Pont au début des années 90 avant de rejoindre La Vallette puis le RC Toulon, au poste d’ailier. En 1997, c’est le Stade français qu’il rallie, et, l’année suivante, il intègre l’équipe de France. Il remporte le championnat de France à de multiples reprises, la Coupe de France en 1999, et plusieurs Tournois des Six Nations dont deux grands chelems. Il est titulaire à l’aile gauche lors de la Coupe du Monde de 1999. Lors de la demi-finale, il est l’auteur d’un essai de légende contre les All Blacks. Il met fin à sa carrière en janvier 2008 et entraîne le Stade français une saison, en tant qu’adjoint. Christophe Dominici a également été consultant pour France Télévisions. De nombreux Boulonnais lui ont rendu hommage et ont déposé des fleurs devant sa maison, rue Gallieni.

Gérard Houllier L’ancien sélectionneur des Bleus, entraîneur du PSG, de Liverpool et de l’Olympique lyonnais, est décédé à l’âge de 73 ans le lundi 14 décembre. Habitant de la ville depuis plusieurs années, Gérard Houllier était l’un des entraîneurs du football français les plus connus au monde. Originaire du nord de la France, cet ex-professeur d’anglais mena le club de Liverpool à quatre éclatantes victoires entre 2001 et 2004 : la Coupe de l’UEFA mais aussi la FA Cup et la League Cup (2001 et 2003). Avec lui, le PSG remporta également son tout premier championnat de France en 1986, et l’Olympique lyonnais gagna deux fois ce titre, en 2006 et 2007, sous ses ordres. La mémoire de cet homme généreux et passionné, acteur très populaire du monde du football, a été unanimement saluée. Le maire et l’ensemble du conseil municipal adressent à leurs familles et à leurs proches leurs sincères condoléances.

Boulogne-Billancourt Information n Janvier 2021

stes Les bons ge opreté la pr du tri et de t gratuit Numéro ver 0 21 0 800 10 1

INFOS PRATIQUES DÉCHETS TOXIQUES

BAC GRIS

54

BLOC-NOTES

Ordures ménagères Collecte le soir 5 fois par semaine du dimanche au vendredi sauf mercredi Tous les bacs collectés le soir doivent être sortis au plus tôt à 17 h 30 et rentrés au plus tard le lendemain à 8 h

Piles, radiographies, peintures, ampoules basse consommation, néons, cartouches d’encre, batteries, pneus, CD, DVD, cassettes, produits dangereux... Véhicules de collecte MARCHÉ BIOLOGIQUE 1er samedi du mois de 9 h 30 à 12 h 30 MARCHÉ BILLANCOURT 2e et 4e mercredi et 3e samedi de 9 h 30 à 12 h 30 MARCHÉ ESCUDIER 2e et 4e vendredi de 9 h 30 à 12 h 30 RUE PAUL-CONSTANS 4e mercredi du mois, de 14 h à 17 h

BAC JAUNE Tous emballages plastique, métal, canettes, boîtes de conserve, capsules, briques alimentaires, papiers et carton Collecte un soir par semaine, le mercredi

VERRE Apport volontaire dans les conteneurs à verre Adresse au 0 800 10 10 21 ou sur seineouest.fr/verre.html

ENCOMBRANTS

NUMÉROS UTILES URGENCE Pompiers 18 et 112 sur les portables Police secours 17 SAMU 15 Urgence sécurité gaz 0 800 47 33 33 Accueil des sans-abri SAMU social 115 Femmes victimes de violences 01 47 91 48 44 Allô enfance maltraitée 119 SOS enfants disparus 0 810 012 014

Gros mobilier, matelas, ferraille Volume ne dépassant pas 3 m2, soit un canapé 2 places. Ni déchets d’équipements électriques et électroniques, ni gravats, ni déchets verts, ni déchets toxiques, qui ne peuvent être collectés qu’en déchetterie Jour de collecte Dépôt la veille à partir de 20 h QUARTIER 1 PARCHAMP-ALBERT-KAHN mardi matin QUARTIER 2 SILLY-GALLIENI jeudi matin QUARTIER 3 BILLANCOURT-RIVES-DE-SEINE vendredi matin QUARTIER 4 RÉPUBLIQUE-POINT-DU-JOUR vendredi matin QUARTIER 5 CENTRE-VILLE mercredi matin QUARTIER 6 LES PRINCES-MARMOTTAN mercredi matin Hôpital Ambroise-Paré Standard 01 49 09 50 00 SOS 92 gardes et urgences médicales 24h/24 - 7j/7 01 46 03 77 44 SÉCURITÉ Police municipale 01 55 18 49 05 [email protected] Commissariat de police 17 SANTÉ Brûlures graves (Cochin) 01 58 41 26 47 Centre dépistage du sida anonyme et gratuit 01 49 59 59 00

Janvier 2020 n Boulogne-Billancourt Information

DÉCHETTERIE MOBILE BOULOGNE-BILLANCOURT Encombrants, gravats, DEEE, végétaux Devant le centre technique municipal 68, avenue Édouard-Vaillant Ouverte tous les jeudis et le 1er et 3e samedi du mois de 14 h à 18 h 30

DÉCHETTERIE FIXE MEUDON Encombrants, gravats, DEEE, végétaux Depuis le pont de Sèvres, N118 - sortie n°2 carrefour des Bruyères. Ouvert du lundi au samedi de 7 h à 12 h et de 13 h 30 à 18 h 30 - dimanche de 9 h à 12 h 30. Horaires jusqu’au 31 mars. Les limitations des volumes apportés et du nombre annuel de passages sont remplacées par un quota de 36 points par an, décomptés en fonction du véhicule utilisé. Plus d’informations sur le site seine ouest.fr/decheteries PARIS 15e Sous l’échangeur du quai d’Issy du boulevard périphérique (voie AD 15). Un justificatif de domicile de moins d’un an ainsi qu’une pièce d’identité seront demandés. Ouvert 7j/7 de 9 h 30 à 19 h

Centre antipoison 01 40 05 48 48 Hôpital Ambroise-Paré 01 49 09 50 00 Centre hospitalier des Quatre-Villes de Saint-Cloud urgences, gynécologieet maternité, 24h/24, rue Charles-Lauer 01 77 70 74 09 Maison médicale de garde 01 47 11 99 15 Information coronavirus (Covid-19) 0800 130 000 ADMINISTRATION Mairie 01 55 18 53 00 Maison du droit 01 55 18 51 00

PHARMACIES DE GARDE Vendredi 1er janvier 83 avenue Jean-BaptisteClément Dimanche 3 janvier 7, route de la Reine Dimanche 10 janvier 128, boulevard Jean-Jaurès Dimanche 17 janvier 50, avenue du général-Leclerc Dimanche 24 janvier 126, route de la Reine Dimanche 31 janvier 280, boulevard Jean-Jaurès

UN NOUVEAU MAGASIN, UNE NOUVELLE FAÇON DE MIEUX MANGER PLUS RESPONSABLE AVEC LE RAYON : L’ALTERNATIVE

DES SAVEURS VARIÉES À TOUS LES RAYONS

· Objectif zéro déchet : produits et produits ménagers en vrac. · Plantes aromatiques cultivées sur place.

LA BOULANGERIE MARNAY À L’ENTRÉE DU MAGASIN

· Nicolas le boulanger vous propose du pain traditionnel cuit sur place.

· Des produits de saison, découpés, prêts à être dégustés. · Une large sélection de produits régionaux et locaux en circuit court.

DES PRODUITS FRAIS CHAQUE JOUR

· Des plats faits maison : brochettes marinées, salades variées, quiches et tartes et plein d’autres recettes à découvrir chaque jour.

VOS COURSES TOUTES PRÊTES, TOUT PRÈS, AVEC LE DRIVE PIÉTON ET LA LIVRAISON À DOMICILE Voir conditions sur intermarche.com

POUR VOTRE SANTÉ, ÉVITEZ DE MANGER TROP GRAS, TROP SUCRÉ, TROP SALÉ. WWW.MANGERBOUGER.FR

BOULOGNE - 63, Rue de Sèvres

Lundi au samedi de 8h30 à 21h et dimanche de 9h à 13h LIVRAISON À DOMICILE

RETRAIT ACCUEIL Point Chaud

Retrouvez nous sur iOs et Android.

BOULANGERIE PÂTISSERIE MARNAY

Retrouvez nous sur notre page Facebook Intermarché Boulogne

ITM Alimentaire International - RCS Paris 341 192 277 - SAS au capital de 149 184 € - Siège social : 24, rue Auguste Chabrières 75737 Paris Cedex 15 - Annonceur : SAS FRANCOS RCS 839 115 730 00013 - Conception :

- ITML3-0186