Data Loading...

Explore Verdun IDS- Revue de la semaine- Édition du 06 juin 2021 Flipbook PDF

Explore Verdun IDS- Revue de la semaine- Édition du 06 juin 2021


121 Views
37 Downloads
FLIP PDF 4.49MB

DOWNLOAD FLIP

REPORT DMCA

Revue de la semaine Le dimanche 6 juin 2021

Un succès sur tout la ligne

I

Montage et texte de Gilles Dubien

l aura fallu plusieurs heures d’écoute aux juges pour déterminer les lauréats du concours d’art oratoire organisé par ExploreVerdunIDS.com, avec la complicité du Club Optimiste de Verdun, sur le thème : « Comment je vois l’avenir après la COVID-19 ». Le vote a été unanime : les juges ont sélectionné Vincent Boulanger-Berthiaume, Émile ChangMessier, Adam DeGrasse et Sofia Torriente Leivas, de l’École secondaire Monseigneur Richard, récipiendaires des quatre bourses de 500 $ chacun. Le concours s’adressait à des jeunes de 11 à 14 ans et des participants(es) de l’École primaire L’Île-desSœurs et de l’École secondaire Monseigneur Richard qui étaient inscrits(es). Chacune des prestations de trois (3) à cinq (5) minutes a été évaluée sur la base des critères suivants : l’apparence, la personnalité, la qualité globale de l’allocution, la richesse du contenu et l’aise de l’orateur(trice) dans sa présentation. Toutes les participantes et tous les participants ont été merveilleux dans la livraison de leurs prestations respectives. Ils (elles) ont fait honneur non seulement à leurs écoles mais aussi à leurs instituteurs. Par leur participation, ils (elles) ont mis en valeur notre belle langue française. Vous pouvez d’ailleurs réécouter et savourer leurs allocutions en visitant le site internet d’ExploreVerdunIds.com. – Suite Page 2

SOMMAIRE Félicitations pour l’excellence; - Page 2 Dupuis-Hickson, nouvelle étape; - Page 2 Initiation sur le fleuve; - Page 3 Jocelyne Ménard, artiste émergente; - Page 4 Murales d’Omar Bernal; - Page 5 Engouement livresque; - Page 6 Renée Caron et Amalgame; - Page 7 Desjardins et le biolocal; - Page 8 Dehors cet été; - Page 9 ÎDS: classe verte; - Page 10 Isabelle Melançon face à la crise; - Page 12 Histoire et Généalogie; - Page 16 et 17

https://gowylde.ca

Éditeur : Yves d’Avignon  [email protected]

https://ExploreVerdunIDS.com

Les jeunes ont vraiment fait un coup de maître Suite de la première page

L’organisation félicite et remercie aussi tous(tes) les autres participants(es) Ines Chaque participant(e) a Bennour, Ethan Blackburn, Philippe reçu des mains de madame Johanne Guay Cardinal, Victor Dufour-Hallé, PierreOlivier Hay, Clémentine Labrie, présidente du Club Optimiste de Verdun, un Victoria Ouellet et Noélia Yekta pour l’excellence de leurs présentations. Il faut certificat soulignant sa participation au Concours d’art oratoire ainsi qu’une carte cadeau de 50$ de la Librairie de Verdun. L’organisation tient à exprimer toute sa gratitude aux commanditaires de l’événement, dont le Club Optimiste local, Mme Melançon, le média local ExploreVerdunIds.com et le Réseau Affaires Verdun.

avouer que l’optimisme que ces jeunes expriment dans leurs discours est inspirant et motivant. Sur ce, ExploreVerdunIDS.com donne rendez-vous aux jeunes verdunois lors de la tenue d’un prochain concours qui aurait lieu à la même date environ l’année prochaine.

Johanne Guay, présidente du Club Optimiste de Verdun.

Secteur Hickson-Dupuis: une autre étape de franchie (Pierre Lussier) - La Vision urbanistique du secteur HicksonDupuis, secteur mi-industriel et commercial, a été adoptée lors de la séance du conseil d'arrondissement de Verdun du 1er juin. Ce document constitue l’aboutissement d’une démarche de planification entamée en 2018. Il est le fruit d’une réflexion sur la relance d’un quadrilatère, qui a donné lieu à une intense réflexion de la société civile et de l’administration verdunoise. La rédaction d’un plan de développement social de Verdun a conduit à la publication d’un document de 62 recommandations en 2020. Ce document répond favorablement à 92% des recommandations relevant de la compétence de l’arrondissement selon les autorités locales. À partir de ces propositions, on a réuni des professionnels, des universitaires et des citoyens, afin de concocter quatre ébauches de propositions concrètes de développement.

Entre-temps, le conseil d’agglomération de Montréal a adopté, le 26 mars 2020, une résolution désignant certains immeubles de ce secteur, assujettis au droit de préemption aux fins de logement social. Cet aspect préoccupait les organismes de défense des locataires, notamment le Comité d’action des citoyens et citoyennes de Verdun (CACV), en raison de la pénurie de logements à prix modique. On craignait la mainmise de promoteurs immobiliers, plus enclins à construire des appartements luxueux et des condos que du logement abordable sur ce site. Soulignons que cette vision urbanistique propose une image générale et cohérente de ce que l’arrondissement souhaiterait pour le secteur et ses abords à l’horizon 2030, au moment où des projets immobiliers et des projets urbains structurants pourraient s’amorcer. (À suivre)

Pour s'initier à descendre le fleuve Reportage d’Angela Lubino Depuis le 1er juin, les citoyens peuvent s'initier aux pratiques nautiques ou louer du matériel derrière le Natatorium et à l’Esplanade de la Pointe-Nord. Une option particulièrement intéressante pour les nouveaux amateurs d'escapades sur le fleuve Saint-Laurent dont le nombre a fortement augmenté tout au long de la pandémie. Le confinement a eu pour effet de décupler l'attrait des citoyens pour la pratique d'activités récréatives sur le fleuve. Ainsi, depuis plus d'un an, il a été beaucoup plus fréquent d'apercevoir des personnes dans un kayak ou sur un SUP en train de « le fleuve » ou deChamplain. pagayer sous ledescendre nouveau Pont Samuel-De Toutefois, il est important de souligner que ces expériences particulièrement attrayantes présentent certains risques pour plusieurs non-initiés nouvellement acquéreurs de matériels. « Il peut être très dangereux de faire le tour de l'île sans connaître certaines de ses particularités », assure le propriétaire de NAVI Espace nautique, Michel Tremblay.

Aussi, pour la reprise des activités de sa compagnie (sous convention de bail avec l'arrondissement), l'insulaire a souhaité développer des offres adaptées au contexte de fort engouement et au besoin de sécurisation des nouveaux passionnés. Outre la location d'embarcations désormais géolocalisables (kayaks, wakesurfs, SUPS), l’exploitant a étendu son offre d'activités en journée et en soirée. Il a également renforcé son offre d'excursions guidées avec notamment 2 parcours d'initiation qui seront désormais crédités par une attestation. Une formule qui permettra à de nombreux noninitiés d’effectuer la descente autoguidée de façon sécuritaire grâce au système embarqué de géolocalisation et de communication. Pour toute demande de renseignements complémentaires concernant les activités, horaires, tarifs, localisations des sites d'embarcation à Verdun et à L’Île-des-Soeurs, consultez la plateforme web espacenavi.ca

Exposition d’artiste émergent

Appel d'offres, artistes en arts visuels Le Quai 5160 invite les artistes en arts visuels à soumettre un dossier en vue de réaliser des œuvres extérieures éphémères dans cadre de la piétonnisation de la Promenade Wellington pour la période estivale. Dans le cadre de la piétonnisation de la Promenade Wellington durant l’été, "nous invitons les artistes à déposer des projets qui pourront se réaliser dans cet espace, particulièrement sur la chaussée. Les dossiers d’artistes retenus pourraient aussi être intégrés à d’autres projets artistiques ailleurs dans l’arrondissement.«

Cet appel de projets s’adresse aux artistes professionnels de tous les niveaux, favorise l’inclusion et la représentativité de la diversité (en particulier des peuples autochtones, des groupes racisés ou issus de la diversité ethnoculturelle) et les liens intergénérationnels et interculturels. L’appel est ouvert à tous les artistes qui résident ou travaillent à Montréal, mais une attention particulière sera accordée à ceux qui résident ou travaillent dans l’arrondissement de Verdun. Renseignements : Pour toute question sur l’appel, écrivez à [email protected] ou téléphonez au 514 872-4995.

Jocelyne Ménard L'Art est une œuvre ! Exposition de Jocelyne Ménard au Centre d’Art de Montréal, situé au 1844 rue William, Montréal ; Vernissage les 11, 12, et 13 juin, de 18 h 21 h. Exposition du 11 juin au 18 juillet. Fermé le dimanche. *

*

AU SOMMAIRE

*

« Ayant été pendant quatre ans une élève en Arts plastiques à l’Université du Québec à Montréal, afin d’y obtenir mon baccalauréat, j’ai toujours adoré les arts visuels et manuels. Malgré mes études, faute de gagner ma vie dans un domaine « assuré », je suis devenue fonctionnaire. Pendant mes trente-six-années de fonctionnariat, je n’ai jamais mis de côté mon goût pour les arts puisque, entre autres, je donnais aux employés des cours de dessin et de peinture dans les locaux du ministère. « « La retraite venue, je réalise que la création prend de plus en plus d’importance pour moi et qu’enfin, j’ai tout mon temps. Il me vient une idée fantastique d’incorporer différents objets recyclés dans mes toiles. Je suis donc partie à la recherche d’endroits où je pourrais découvrir des perles rares à récupérer. Au centre de récupération Éco Centre de Montréal, incroyable ce que j’y trouve encore tous les jours. Poursuivant mon investigation, j’ai découvert ReStore Habitat pour l’humanité, une révélation ! Veuillez visiter la page web de Jocelyne Ménard au jocelynemenard.com pour participer à ce fabuleux événement. Ou appelez-nous au (514) 667- 2270. @jocelynemenardpeintre.

Omar Bernal - Murales de Verdun

Angela Lubino Une nouvelle murale vient de prendre vie dans une ruelle de Verdun. Depuis le 27 mai, les amateurs de street art ont le plaisir de découvrir El Armadillo (Le tatou), la toute dernière œuvre d'Omar Bernal. Afin de mieux appréhender sa murale et son univers, voici trois éléments-clés concernant ce talentueux artiste transdisciplinaire.

Mexique Omar Bernal s’inspire beaucoup de son pays natal pour réaliser ses œuvres. Il détient un baccalauréat en graphisme de l'Université autonome de San Luis Potosí (UASLP). Il y a réalisé des études spécialisées en histoire de l'art mexicain et a travaillé pendant 13 ans pour le ministère de la Culture. Sa production artistique, axée sur la création en vidéo a été à plusieurs reprises récompensée.

Granby En 2016, Omar Bernal s'installe au Québec pour développer sa pratique artistique. Intéressé par des problématiques sociales et écologiques, il s’allie en 2016 à l’organisme Atelier 19 à Granby pour la réalisation d’une série d’affiches et de peintures murales autour de ces sujets. Puis, il y développe plusieurs projets de murale et explore le langage et les techniques à l’aérosol propres au graffiti. Désormais, Omar Bernal développe à temps plein sa pratique artistique et le graphisme à Montréal. Il expose de plus en plus son talent d’artiste-graffiteur sur les murs de la ville.

Diversité ludique Omar Bernal s’intéresse aux idées d’identité, de destin et de diversité. Dans sa démarche artistique, Omar Bernal regroupe des éléments de diverses origines aux lectures cachées. Ces divers éléments de jeu camouflés, fusionnés ou dévoilés constituent un ensemble de stimuli que l'artiste aime parsemer dans ses œuvres.

Bonne découverte ! La nouvelle murale de Omar Bernal est située sur la façade à l'arrière du restaurant El Sabor de México (5013 rue Wellington).

Ces dernières années, plusieurs citoyens de L'Île-desSœurs ont manifesté leur souhait de mettre en place de boîtes de partage de livres. Cependant, ils n'ont pas tous pu concrétiser ce projet populaire du fait de contraintes liées à ce mode de partage communautaire. Bien heureusement, une troisième boîte de livres vient de fleurir ce printemps dans une des rues de l'île. Angela Lubino

Bel engouement pour les boîtes de partage de livres La plus récente des boîtes de partage de livres est située au coin Berlioz/ Cours du fleuve. Très populaire, elle est fréquemment remplie de livres neufs ou usagés offerts gratuitement aux lecteurs de tous âges. Les 2 autres boîtes sont situées dans le rond-point de la rue Des Roselins et à l'entrée principale de l'école primaire L'Île-des-Sœurs. Toutefois, en raison de la situation sanitaire actuelle, la boîte à livres de l'école est inaccessible jusqu'à nouvel ordre. Dès l'annonce de la récente installation d'une boîte, l'enthousiasme des insulaires sur les médias sociaux pour proposer de nouveaux emplacements a été manifeste.

Il importe de savoir qu'il existe des contraintes liées à ce mode de partage communautaire. En effet, les boîtes de partage de livres doivent être installés sur des terrains privés. Et être gérés par le propriétaire des lieux pour s’assurer que le contenu soit approprié aux enfants. Important à savoir : Les boîtes à livres communautaires sont offertes à tous les groupes d’âges. Contrairement aux Croque-livres qui sont des boîtes de partage de livres réservées aux enfants. Comme celle qui est installée à l'entrée principale de l'école primaire.

Renée Caron

Sur ma vie, j’écris ton nom Il y a des gens pour qui le célèbre éloge de la liberté de Paul Éluard semble avoir été écrit. Parmi les valeurs essentielles, la majorité place la liberté en haut de leur liste, mais combien accordent leurs actions, leur philosophie de vie avec ce principe ? Peu, car c’est un engagement de tous les instants, qui exige de la vigilance et de la créativité. Laissez-moi illustrer ce que j’avance par un exemple éloquent d’une femme libre et engagée. Renée Caron est née à Lasalle, a vécu à Verdun et y travaille actuellement. Elle est directrice d’Amalgame Montréal Inc., un organisme voué à - je cite un extrait de leurs objectifs énoncés sur leur site web : « permettre à des personnes ayant des limitations physiques et éloignées du marché du travail d’avoir une activité de jour reproduisant le travail, de sortir de l’isolement et de s’impliquer dans leur milieu ». Titulaire d’un BAC en administration, Renée dirige cet organisme depuis plusieurs années. Accueillant des personnes avec des limitations physiques de toute l’Ile de Montréal, Amalgame leur offre un cadre qui reproduit le mieux possible le marché du travail. Chacun y travaille selon ses capacités et ses forces dans la complémentarité pour offrir les services d’assemblage, ensachage et emballage. Aujourd’hui, Amalgame doit trier ses clients, tant il est sollicité, grâce à la qualité du travail offert. Il nous reste de souhaiter que ce concept, ayant fait ses preuves à Verdun, se répande partout dans la province. La pandémie a changé les conditions de travail. Renée, et son équipe, a pris toute une série de mesures adaptatives : les heures du travail ont été ajustées pour créer une rotation d’équipes et réduire ainsi la présence simultanée du personnel sur place ; les formations centrées sur la communication ont été données pour réduire les éventuelles tensions, etc. Pour la rubrique : « Chapeau

aux gens et aux lieux de ma communauté »

Cette adaptabilité est autant un exercice de la créativité que de la liberté. La liberté totale n’existe Par Marek pas, il y a toujours de paramètres qui s’y attachent – vivre librement, c’est intégrer ces paramètres, trouver autant d’espace que possible dans leurs limites. Confrontée à une maladie, le diabète, dont Zielinski elle a reçu le diagnostic il y a six ans, Renée prend l’engagement de ne pas accepter la dépendance *** Recherche de: aux médicaments. Elle adapte son style de vie, pratique régulièrement des activités physiques, LUZ Garcia repense son alimentation, et vit aujourd’hui en totale contrôle de sa santé. Liberté, encore et de Zielinski toujours. Un autre exemple : face à l’interdiction de voir sa mère dans une résidence, elle se débrouille pour faire du bénévolat à la cuisine, et ainsi pouvoir rendre visites à sa maman. Des gens comme ça, j’aimerais en voir plus au pouvoir ! Il ne s’agit pas d’une boutade, loin de là. Amalgame tente de reproduire les conditions réelles du marché du travail pour permettre aux personnes avec des limitations physiques de bâtir leur confiance, découvrir leurs forces. C’est une expérience sociale qui a fait ses preuves, il serait intéressant d’appliquer ses méthodes sur l’ensemble du marché du travail, miser sur les relations humaines, adapter l’environnement à leurs besoins, assouplir les horaires et procédures. Peut-être que le temps de pandémie est cette occasion en or pour tenter de remettre l’humain au centre du travail, même au prix d’une légère baisse de la sacro-sainte productivité.

Parcs à chiens

r e n c o n t r e

Reportages d’Angela Lubino

avec un expert

Avec le confinement, nombreux sont ceux qui ont adopté un chien ou dont le chien a changé de comportement. Désormais, nombreux sont ceux qui commencent à s'interroger sur les comportements à adopter à l'approche du retour progressif au bureau. De fait, l'arrondissement propose trois rencontres gratuites avec un expert d’ici le 10 juin. Dans les parcs à chiens de Verdun et de L'Île-desSœurs, les éducateurs canins de Can’idée partageront gratuitement aux citoyens de l'arrondissement leurs meilleurs conseils. Juste avant le début de l'été, 3 rencontres gratuites avec un expert en comportement canin seront proposées pour mieux vivre avec son animal de compagnie. Parmi les sujets qui seront abordés : le langage canin, la prévention des morsures, l’agression entre chiens et le jeu. Les activités proposées se dérouleront en petits groupes, dans le respect des mesures sanitaires en vigueur. Une rencontre a été organisée au parc à chiens du Parc Arthur-Therrien : le mercredi 9 juin, de 17 h 30 à 19 h 30. La troisième rencontre sera proposée à L'Île-desSœurs et se déroulera le jeudi 10 juin de 17 h 30 à 19 h 30 dans le parc à chiens du Parc de la Fontaine.

Desjardins soutient le marché bio-local ÎDS On ne compte plus les bénéfices de produire et consommer #local ! C’est donc avec plaisir que nous soutenons à nouveau cette année, les activités proposées par Le marché bio-local IDS. Le marché bio-local vous donne la garantie que les produits en vente sont tous certifiés #biologiques. Si ce n’est pas le cas, ils seront clairement identifiés. C’est aussi l’assurance d’un circuit-court de qualité issu de #producteurs #locaux, à moins de 200 km. Tout comme l’an passé, le marché sera situé dans le stationnement de La Station, 201 Berlioz, et sera ouvert du 20 juin au 17 octobre, à tous les dimanches, de 10 h à 14 h. Mettez de la #santé dans vos assiettes jusqu’à l’automne !

Dehors… À compter du mardi 1er juin, la Wellington se fera piétonne de la rue Regina à la 6e Avenue. L'installation sera progressive et s'échelonnera sur plusieurs jours. Autour de 500 cases de stationnement sont disponibles à proximité, dont les stationnements hors rues angle Hickson, Gordon et 3e Avenue et le stationnement multiétage Ethel. Le stationnement y est offert gratuitement aux paliers 5 et 6. Nouveauté cette année : les vélos seront autorisés à basse vitesse avec civisme et jugement : quand la rue est calme, on roule à vitesse de marche; quand elle est achalandée, on débarque et on marche à côté de sa monture.

sur la Promenade Wellington,

Plusieurs mesures sont mises en place afin de mieux répondre aux besoins des personnes à mobilité réduite : - ajout de débarcadères aux abords de la rue piétonne (voir plan des stationnements pour les emplacements) en complément des stationnements pour personnes à mobilité́ réduite déjà̀ en place ; - Cinq (5) rampes d’accès seront ajoutées sur les longs tronçons de la Promenade Wellington (voir plan des aménagements) ;

- Une toilette sera réservée aux personnes à mobilité́ réduite à l’intersection De l’Église. En plus - Neuf (9) espaces de travail avec WIFI en plein air ; - Des balançoires de détente du mobilier adapté aux personnes à mobilité́ réduite ; - Trois (3) toilettes angle de l'Église, dont une (1) pour les personnes à mobilité réduite

Aux abords de la Well, admirez du regard les plantations citoyennes réalisées ce printemps par l'Escouade verte de Verdun en collaboration avec la Promenade Wellington, Maison de l'environnement de Verdun et l' Arrondissement de Verdun et merci de prendre garde à les piétiner! INFORMATIONS ICI

cet été !

Texte d’Angela Lubino

Première Classe verte à l'École primaire Depuis le début de la pandémie, l'engouement au sein des écoles du Québec pour les classes à l'extérieur a littéralement pris de l'ampleur. Cette semaine, l'école primaire Île-des-Sœurs a été heureuse de réceptionner son installation permanente fabriquée localement. Depuis, l'école est fortement sollicitée par de nombreuses demandes de réservation pour le plus grand bonheur des élèves et de leurs enseignants. C'est une compagnie québécoise spécialisée dans la fabrication des grandes tables extérieures qui a été mandatée pour la construction de la classe verte. Celle-ci a réalisé l’aménagement du terrain et a finalisé l'installation le mercredi 26 mai. Aussitôt, de nombreux élèves ont manifesté autant d'enthousiasme que d'impatience pour y aller avec leur groupe. Désormais, plusieurs apprentissages seront proposés aux élèves à l'extérieur : lecture calme, sciences, éthique, univers social, arts plastiques, musique, anglais… D'ici à la fin de cette année scolaire si spéciale, l'ensemble des classes parmi les 39 groupes d'élèves de l'école auront la possibilité de réserver certaines des périodes disponibles. Ce projet très populaire a pu voir le jour grâce au soutien de la députée de Verdun, Isabelle Melançon. Et, grâce aux précieux dons des parents reversés à l'école par la Fondation des Écoles primaires de L'Île-des-Sœurs. C'est d'ailleurs ainsi que la Fondation a pu financer plus de la moitié du montant de cette installation. Forte de cet enthousiasme général, la directrice de l'École primaire de l'ÎDS, Mme Isabelle Bériault souhaite obtenir le soutien financier nécessaire pour faire l'acquisition en 2022 d'une nouvelle Classe verte.

Personnalité d’affaires : Mariouche et les chapeaux Harricana… L’entrepreneuse verdunoise Mariouche Gagné a fait sa réputation, sa notoriété et son succès grâce à ses créations faites de matériaux recyclés. Proclamée Personnalité d’affaires du mois d’avril par le Réseau Affaires Verdun, Mariouche vient justement de recevoir cette plaque de reconnaissance. Aussi bien le dire entre nous : ce chapeau vous va bien ! Rappelons que la boutique et l’atelier sont situés sur la Promenade Wellington.

Heureuse résidente et son chien

Résidente de Verdun depuis plus de 20 ans, Marlene Berman arpente régulièrement la Promenade avec Mimi, son chien saucisse. Marlene est à l’origine de la poursuite civile en 2017, contre la Ville de Montréal et le gouvernement du Québec, à la suite du cafouillage survenu sur l’autoroute 13 durant la fameuse tempête de neige, où une centaine d’automobilistes ont été bloqués dans leur voiture durant plusieurs heures.

Un magnifique après-midi en compagnie de Billy Walsh (samedi) à « refaire » une partie du monde : nos quartiers, la ville après la pandémie, les transports, les espaces verts, les accès aux rives et bien sûr, les artères commerciales. Billy est le directeur « émérite » de la Société de développement commercial de la rue Wellington (la Well), et président de l’Association des SDC de Montréal. La prochaine fois, on prend des notes...

En revenant de la Lorraine… Originaire de la région française de la Lorraine (Nancy), Sidonie Cartier a aménagé à Montréal en avril 2019. Elle travaille actuellement en tant que consultante chez CT Consultant, dont les bureaux sont situés sur la Promenade Wellington. Sidonie dit aimer beaucoup ce qu’elle découvre sur notre beau village verdunois. À propos, Sidonie est ingénieure en

matériaux de formation.

Isabelle Melançon a fait face à la crise Un total de 213 000 $ a été ajouté pour soutenir l’action Tout au long de l’année 2020-2021, la députée de Verdun, Isabelle Melançon, a remis 213 000$ aux organismes communautaires qui ont eu un impact dans sa circonscription. Pour certains d’entre eux, cette aide venant de l’enveloppe discrétionnaire du Soutien à l’action bénévole a permis de maintenir l’offre de services aux citoyens, au moment où ceux-ci en avaient le plus besoin. Pour d’autres, elle a servi à mettre en place divers projets concrets. « La pandémie a exacerbé les besoins dans certains secteurs, a Vincent-de-Paul, ou par l’achat de L’investissement en éducation s’étend précisé Isabelle Melançon, députée cartes-cadeaux d’épicerie qui ont pu être aussi à des organismes en de l’Arrondissement de Verdun. Les remises directement aux familles dans le persévérance scolaire comme L’Ancre organismes avaient besoin de nous besoin de la circonscription. des Jeunes, Toujours Ensemble, la et nous avions le devoir de Fondation pour l’alphabétisation ou Les établissements scolaires et leur répondre « présent personnel ayant dû J’Apprends avec mon enfant (JAME). ». Étant en contact « La pandémie a Les jeunes les plus à risque d’être faire preuve d’une depuis plusieurs démotivés ou d’avoir pris du retard grande capacité exacerbé les besoins dans années avec tous les académique à cause des mesures d’adaptation, Mme certains secteurs. Les acteurs sanitaires ont ainsi pu continuer à Melançon a organismes avaient communautaires de recevoir du soutien. rencontré chaque la circonscription, j’ai besoin de nous et nous Les besoins en santé mentale ayant été directeur d’école avions le devoir de pu être en mesure afin de connaître les plus importants l’année dernière, la d’aider ceux qui répondre « présent ». députée a jugé essentiel de soutenir les projets pour soutiennent les organismes locaux comme L’Autre lesquels ils - Isabelle Melançon Verdunois dans leur quotidien. Maison, qui offre entre autres de souhaiteraient obtenir un soutien J’espère avoir fait une différence. » financier. Chaque établissement du l’hébergement aux personnes en crise, Ainsi, une part importante de PABEMSOM qui a offert du soutien territoire a reçu une subvention et l’a l’enveloppe discrétionnaire a été téléphonique et numérique, ainsi que le utilisée selon ses besoins, que ce soit consacrée à l’aide alimentaire, que pour l’achat de tablettes numériques, de Projet PAL, qui accompagne ce soit via des organismes tel que livres, de trottinettes ou de mobilier individuellement des personnes vivant Casa CAFI et la Société Saintavec des problèmes de santé mentale. extérieur.

bénévole En tant que porte-parole de l’opposition en matière de condition féminine, Mme Melançon a aussi souhaité soutenir divers organismes agissant auprès des femmes. Elle a accordé une subvention à la Maison Bleue et à L’Arrêt-Source, qui viennent en aide aux victimes de violence conjugale, ainsi qu’à des organismes qui accueillent des femmes en situation d’itinérance, comme la Maison Patricia Mackenzie de la Mission Old Brewery, l’Auberge Madeleine et La rue des Femmes. La députée a aussi voulu venir en aide aux familles. Elle a donc accordé un financement au Centre communautaire Dawson afin qu’une salle de musique puisse y être aménagée. Elle a aussi soutenu le Centre de pédiatrie sociale en communauté Les Petits Renards, lui permettant de mettre sur pied une clinique médicale mobile pour les enfants migrants sans couverture médicale. Ayant à cœur la survie des commerçants locaux, Mme Melançon a également financé la troisième édition du projet de La Ruche, Du LUV dans ton panier, permettant à tous les restaurateurs de la circonscription de se joindre à l’offre. Les aînés ayant été particulièrement touchés pendant cette crise, Mme Melançon a aussi tenu à s’enquérir de leur situation. Tous les Verdunois de plus de 70 ans ont donc reçu un appel de leur députée les invitant à la contacter s’ils avaient besoin de son aide. Toute l’équipe du bureau de circonscription s’est ensuite mobilisée afin de répondre à leurs demandes. À ces différentes sphères s’ajoutent des projets liés à la culture, aux aînés, à la santé physique, à l’environnement et à la diversité, entre autres.

Voir Montpelier et et…

m o

u r r i r Demandez à Philippe Lemay de commenter son séjour d’un an dans le sud de la France… Le cofondateur des studios d’enregistrement Musicopratik a séjourné un an dans la région de Montpellier, précisément à Clapiers, avec son épouse Magali et de leurs deux enfants Célestine et Marius.

Avez-vous reçu un massage récemment ? Saviez-vous qu’IKRA Spa, une école de massage située sur la rue Promenade Wellington, à l’angle de la 6e avenue, certifie en moyenne 150 élèves par année ? Il s’agit de l’une des plus importantes écoles du genre à Montréal. Anthony Pantazopoulos a fondé IKRA Spa il y a 15 ans et son école de massage, 11 ans. Une vingtaine de personnes y travaillent en équipe avec Anthony.

Isabelle se chausse chez Dupuis

Jean-François Parenteau : « Dans les derniers jours, plusieurs m’ont demandé quand les terrains de tennis fraîchement rénovés du parc Wilson seront accessibles… Bonne nouvelles, vous aurez accès dès aujourd’hui (le mardi 1er juin)! N’oubliez pas de réserver»

Et réservez en ligne ! Isabelle Melançon : " Plus tôt cette année, j'ai pu souligner le quarantième anniversaire de Chaussures Dupuis à l'Assemblée nationale. Je suis allée remettre cette déclaration à M. Serge Dupuis et à son fils Jean-François." "Je suis très fière du succès de cette entreprise familiale, qui fait rayonner Verdun bien au-delà des limites de la circonscription. (Et je suis moi-même une cliente comblée!) Bravo ! "

Le pinceau de l’artiste

Second Cup: une deuxième tasse

Mère et fille sont de retour au Second Cup de l’Île-des-Soeurs ! Line Hébert et sa fille Rosemarie ont bien hâte de revoir leur clientes après huit mois de fermeture. Leur station de café est désormais ouverte de 8 h à 17 h. Rosemarie en a profité pour nous annoncer qu’elle donnera naissance à un premier enfant au début d’octobre prochain.

Depuis huit ans à l'Arrondissement de Verdun... Mais avec une nouvelle enseigne installée depuis cette semaine, il vous sera plus facile de découvrir l’atelier de l’artiste peintre Richard Ancheta. Qu’il s’agisse de peinture murale pour enfants, décoration, portrait, conception multimédia, logo ou illustration, Richard Ancheta peut sûrement trouver un moyen de vous satisfaire.

Rêver ! Comme au Crescendo !

Une terrasse comme en vacances ! Martin Bernier du Restaurant Crescendo a réouvert sa terrasse depuis vendredi dernier, après huit mois de fermeture. Pour l’instant, la terrasse est accessible entre 8 h et 22 h, 7 jours/semaine. Martin recherche actuellement des "busboys et busgirls" entre 15 et 20 ans, et garantie un salaire de 15$ de l’heure et plus.

Décès de Jacques Lacoursière

Un pionnier de l'histoire de l'enseignement Revue de Presse - Le Devoir - Hommage de Gilles Gougeon

Le décès de l’historien Jacques Lacoursière doit être souligné à grands traits, car il fut une sorte de pionnier moderne de l’enseignement de l’histoire. J’ai eu le privilège de le rencontrer et de travailler avec lui. Jacques fut le premier conseiller pédagogique de Radio-Québec (aujourd’hui Télé-Québec). En 1968, je fus le premier journaliste animateur embauché par Radio-Québec. On me confia la coanimation, avec Jeanette Biondi, de la toute première émission de Radio-Québec : En montant la rivière. Scénarisée par Hervé Brousseau, réalisée par Jean Dumas, cette série d’émissions radiophoniques d’une demi-heure racontait l’histoire du Canada. Jacques Lacoursière était le maître d’œuvre de cette série diffusée chaque semaine à l’intention des élèves de quatrième secondaire et qui, tant par l’actualisation d’événements joués par des comédiens, que par des reportages reliant l’actualité aux racines du Québec, racontait l’histoire du peuple canadien-français. Comme Radio-Québec ne possédait pas encore d’antenne, l’entreprise avait acheté du temps d’antenne sur l’ensemble des stations radiophoniques privées du Québec afin que, chaque mardi après-midi, tous les professeurs d’histoire puissent ouvrir un poste de radio dans leur classe pour que leurs élèves écoutent la désormais célèbre série d'émissions En montant la rivière. Difficile d’imaginer aujourd’hui une telle manière de prendre contact avec des adolescents ! Jacques Lacoursière fut donc à son tour un pionnier. Homme de l’ombre, il a toujours su chercher à éclairer notre regard sur les racines de notre peuple, quels que soient la technologie ou le moyen de communication utilisés. Merci Jacques ! - Gilles Gougeon

Décès de Jacques Cavanna À Verdun, le 25 mai 2021, à l’âge de 85 ans, est décédé Monsieur Jacques

Selon ses volontés, aucune exposition ni cérémonie

Cavanna, époux de Michelle Dion. Outre son épouse, il laisse dans le deuil ses sœurs Feu Laurence, Léa (Feu Georges), Feu Dina, Anna (Feu Pierre) et Jeanne (Feu Jacques),

ses frères Feu Ambroise (Feu Suzanne), Feu Élie (Feu Arlette) et Feu Daniel (Gloria), plusieurs neveux et nièces, cousins, cousines et amis(es) du Canada et de la France.

n’aura lieu. La famille tient à remercier le personnel du Centre d’hébergement Réal Morel (Verdun) pour leur soutien et les bons soins prodigués.

Histoire: une étable à l’Île-des-Soeurs

Normand Houle / Société d’histoire et de généalogie de Verdun En 1706, la famille Robutel transige avec la Congrégation de Notre-Dame et cette dernière obtient environ le tier de l’Île Saint-Paul. Entre 1741 et 1769, les religieuses acquièrent les deux tiers restant de la famille LeBer. Par la suite, et jusqu’en 1956, la Congrégation utilisera l’Île comme garde-manger et lieu de repos pour les sœurs. À ce titre, on y retrouve jusqu’au milieu des années ’50 une résidence, une maison de retraite ainsi que quelques bâtiments de ferme. La Rotonde est un exemple de bâtiment agricole ayant servi d’étable pour ce que l’on nommait, à l’époque, la ferme Sainte-Famille.

Sources

Verdun, 125 ans d’histoire 1875-2000, Denis Gravel, 2000 ; Cahier du centenaire, le Messager de Verdun, 1976 ; Visite au Parc de l’Esplanade, ÎDS.

Photo

Archives de la Congrégation Notre-Dame de Montréal.

Recherches Généalogie

La généalogie est la recherche de nos ancêtres et de notre histoire familiale (2)

Suite du texte de la semaine dernière L’acte de baptême d’un ancêtre de la famille Parenteau Nous avons rejoint une membre de la société qui avait déjà rédigé un dossier généalogique sur Jean-François Parenteau, maire de Verdun. Celle-ci nous a référé à plusieurs documents que nous avons parcourus pour nous arrêter sur Pierre Parenteau, l’ancêtre des Parenteau d’Amérique du Nord. Nous avons sélectionné l’acte de baptême de Pierre-Louis, son fils, car nous n’avons pas pu trouver son acte de naissance, puisqu’en France, « les registres paroissiaux antérieurs à 1685 n’existent pas ou n’existent plus. » (Parenteau, G. 1990 : p. 35).

Denise Couture SHGV

Ces derniers couvrent majoritairement le Québec. On peut trouver certains actes pour le Nouveau-Brunswick et l’Acadie et une partie porte sur l’Ontario et le Nordest des États-Unis. On peut s’abonner à Généalogie Québec. Les membres de la SHGV peuvent l’utiliser avec les ordinateurs de la Salle Canadiana. En résumé, les documents et sites qui ont servi nos recherches sont les livres d’histoire et de généalogie, Google, BAnQ, Wikitree et Généalogie Québec. N’oublions pas que les membres de la Société nous aident au besoin par leurs connaissances et expériences.

Avec le registre du Fonds Drouin dans Généalogie Québec, nous avons trouvé l’acte en allant consulter le nom de la ville natale dudit Pierre-Louis, St-François-duLac, ainsi que son année de naissance. Comme nous faisions référence à monsieur Parenteau, notre maire, nous l’avons contacté pour l’informer de notre démarche et obtenir son accord. L’acte de décès de l’épouse d’un Argoulet Après quelques lectures sur les Argoulets et en discutant avec quelques membres de la société, nous avons choisi de chercher l’acte de l’épouse d’un des Argoulets. C’est à l’aide des registres Drouin que nous avons pu trouver les documents. Généalogie Québec est un site de recherche regroupant divers documents historiques et généalogiques acquis par l’Institut Drouin.

Remerciements. Un remerciement tout spécial va à Michèle Guérin pour sa relecture et ses précisions linguistiques. À Serge Bousquet pour son invitation à l’écriture. À Gilles Lepage, notre pilier à la société, pour ses conseils et la recherche de documents. Merci Gisèle Lussier-Lafleur pour ses généreuses informations, ainsi qu’à Daniel, toujours prêt à aider. À Normand Houle, mon collègue dans ces chroniques dans Explore Verdun-IDS, de la reconnaissance pour sa confiance et sa constance.

En fonction depuis le début de la pandémie et enseignante depuis 20 ans - dont 11 années à titre de conseillère pédagogique -, Catherine Houle est très heureuse d'avoir porté cette mission au cours de la dernière année à École primaire ÎDS. Catherine est directrice adjointe, responsable des 2e et 3e cycles, ce qui signifie qu'elle a la responsabilité des élèves de 3e, 4e, 5e et 6e années du primaire.

Nous y serons à la mi-juin Anne St-Hilaire ose encore ! Le Centre La Tienda d'ici à Compostelle situé sur la Promenade Wellington, est en rénovation majeure jusqu’à la mi-juin.Rappelons que le Centre La Tienda, est une entreprise québécoise sensibilisant aux bienfaits de la marche, de l’équipement de randonnée longue durée à Compostelle ou ailleurs.

Mission accomplie Jusqu’au 13 juin

Organisé au Québec par Ciné-Verdun, le Festival international de film Très Court, dont il s'agit de la 23e édition, présente depuis vingt ans des films de quatre minutes et moins au public et aux professionnels, en simultané partout dans le monde. Contre vents, virus et marées, nous vous proposons une édition 100 % en ligne pour vibrer au rythme de plus de 150 très courts métrages, partout au Québec. Inscription gratuite.

Ambiance de pots de fleur ! Quelques résidentes ont participé à un atelier d’empotage au Sommet de la Rive. Ah le soleil !

Le pouce vert

Ah ! La vague… Conseillère en orientation à l’ÉSMR, Laurie Beauregard affronte parfois la Vague à Guy, sur le fleuve SaintLaurent, à la hauteur de LaSalle.

Les nachos… d’Entre Ciel et Terre

Grand défi chez Cogeco Félicitations au Verdunois David Therrien, qui vient d’accéder au poste de directeur général de CFR et de directeur général des ventes numériques pour COGECO Media.

Georges Nory est de retour, plus en forme que jamais, à ses fourneaux du Bistro Entre Ciel et Terre sur de l’Église. Amateur de nachos, le chef dispose d’une des plus belles terrasses de Verdun. Nous sommes très contents de vous offrir une autre comptine avec les bibliothécaires de Verdun. Nous espérons que vous pourrez créer votre propre version qui représente le mieux votre famille. Que ça soit, un papa et une maman, deux papas, deux mamans, un seul parent, etc.

De la maîtrise... au travail Fin de rédaction de son mémoire pour l’obtention de sa maîtrise ! Thomas Cardinal termine un mandat d’un an chez CT Consultant de Arrondissement de Verdun.« L’évaluation de la performance environnementale des produits du bois, tel est la thèse de la maîtrise qu’il

La Page d’Alain de Verdun

va remettre sous peu. Thomas va entamer un nouveau défi chez AECO dans un poste de gestionnaire en construction.

Cinq ans déjà !

Le 1er juin dernier, Boutique Réunion soulignait ses 5 ans! Cinq années de belles découvertes pour la maison et d'idées cadeaux avec des produits locaux.

Changer le monde, un balado à la fois

GRANDES EXPOSITIONS

"C'est avec plaisir que je vous annonce le lancement de notre balado LOCO ! Un balado pour réfléchir ensemble à un système alimentaire plus écologique, plus juste et plus résilient !", annonce Andréanne Laurin, Cofondatrice & Directrice générale des épiceries LOCO. Après cinq années à tenter de changer le monde un panier à la fois, nous réalisons que pour apporter des changements à grande échelle, nous avons besoin de développer un autre système alimentaire. À la suite de la publication de notre Manifeste, nous avons décidé de créer le Balado LOCO. Le balado abordera, entre autres, les questions d’autonomie alimentaire, de raisonnalité des aliments, d’agriculture biologique et de pesticides. Ce sera l’occasion de réfléchir ensemble aux enjeux du système alimentaire mondialisé, mais surtout de découvrir des solutions d’ores et déjà en place et aux façons de les multiplier. Pour écouter le Balado LOCO •Balado Québec – Apple – Spotify = YouTube

Roman ducharmien de Goudreault À N-D-DES-SEPT-DOULEURS

‘’Je manque de mots. C'est rare. Merci. "Truffé de références, le livre est une ode à la littérature et à la liberté consumée par le refus des compromis de médiocrité. Grand jongleur du langage, Goudreault est un de nos meilleurs écrivains contemporains.« - Odile Tremblay – Le Devoir

Vous avez un scoop ? contactez-nous à:

[email protected] Si vous n’avez pas reçu cette revue hebdomadaire par courriel, cliquez ce bouton et une fois sur le site simplement entrer votre courriel dans la section que vous retrouverez en haut de la page.