Data Loading...

JOURNAL MARKET - Edition Bleue - N° 616 Flipbook PDF

JOURNAL MARKET - Edition Bleue - N° 616


106 Views
66 Downloads
FLIP PDF 10.06MB

DOWNLOAD FLIP

REPORT DMCA

Réfrigérateur, congélateur, cave à vin

GEM pour le froid : un marché chaud bouillant !

“Bespoke Jet One”, le coup de balai de

Samsung

Quoi de neuf

sur le marché de l’occasion ?

février 2022 - n° 616

Aspirateurs :

l’affaire est dans le sac !

Sommaire

Dossiers © Liebherr

17

GEM pour le froid : un marché chaud bouillant !

Traîneaux, balais, robots…

Aspirateurs : l’affaire est dans le sac !

3

Éditorial par Olivier Harmange

sommaire

Le dire, c’est bien, mais le .fr, c’est mieux !

2

Distribution

© Electrolux

20

Réfrigérateur, congélateur, cave à vin

Profession

Les brèves .......................................................... 8 Quoi de neuf sur le marché de l’occasion ? .................... 12 La pandémie électrise les marchés ................................... 14

Fournisseurs

Les brèves .......................................................... 4

Les brèves ....................................................... 24

Salons

“Bespoke Jet One”, le coup de balai de Samsung .................. 28

Les brèves .......................................................... 5

Les nouveautés des fabricants ............... 30 Petites annonces ......................................... 35

Journal Market ǀ Février 2022

EDITION BLEUE

Editorial 2196 boulevard de la Lironde Parc Agropolis II - Bâtiment 3 34980 Montferrier-sur-Lez Tél. : + 33 (0)4 67 58 82 28 www.journalmarket.fr

DIRECTEUR DE LA PUBLICATION ET DE LA RÉDACTION Gilles Verriès RÉDACTEUR EN CHEF Olivier Harmange RÉDACTION Christian Capitaine Xavier Leherpeur Sandrine Panossian-Kahn Véronique Trouillet COMMERCIAL PUBLICITÉ Patrice Ciccazzo 07 56 38 36 82 [email protected] CONCEPTION David Soares IMPRESSION IMP’ACT 5911 Route Le Frouzet 34380 Saint Martin de Londres

10-31-1319 Cette entreprise a fait certifier sa chaîne de contrôle. pefc-france.org

Ce magazine a été imprimé en France par une entreprise certifiée ISO 12647-2, PEFC, imprim’vert, sur du papier sans chlore issue des forêts gérées durablement, en utilisant des encres à base végétale.

Toute reproduction ou représentation intégrale ou partielle, par quelque procédé que ce soit, des pages publiées dans la présente publication, faite sans l’autorisation de l’éditeur est illicite et constitue une contrefaçon.

Q

Le dire, c’est bien, mais le .fr, c’est mieux ! uasiment toutes générations confondues, tout le monde se “souvient” du discours hoquetant du très alcoolisé « délégué de la ligue anti-alcoolique », célébrissime sketch (“L’eau ferrugineuse”, 1959) d’André Raimbourg, dit Bourvil, acteur, chanteur et humoriste français disparu en 1970… Pour pasticher l’une des premières saillies de ce sketch truffé de jeux de mots autour du “fer”, nous écrirons aujourd’hui : « Le dire, c’est bien, mais le “.fr”, c’est mieux ! »

Car oui, nous avons tenu nos promesses. Grâce aux talents et à l’efficacité de David Soares, “full-stack designer” au sein de Groupe L’Officiel, Journal Market met désormais à votre disposition un site internet flambant neuf. Au menu de ce portail “pro” pour les “pros”, vous trouverez les actualités en bref de votre secteur, ceci pour notre édition dite “jaune” bien sûr (marchés du meuble, du siège, de la literie et de la cuisine), mais aussi sur les marchés du gros électroménager, du petit électroménager et de l’électronique grand public, couverts, eux, par notre édition dite “bleue”. Pour ceux qui n’auraient pas toujours le temps de lire la newsletter qui leur parvient chaque semaine par mail, c’est aussi la possibilité d’appréhender plus posément les infos qui “font le buzz”… “Journalmarket.fr” vous permet aussi, via un PDF interactif, de poster vos petites annonces ; d’accéder au calendrier des salons de votre secteur ; et de vous procurer les anciens numéros du magazine. Alors certes, « le dire, c’est bien, mais le “.fr” c’est mieux ». Toutefois le “.fr”, ce n’est pas forcément mieux que le papier ! C’est différent. Que ceux qui craindraient un abandon de la version “print” du journal se rassurent : comme le commerce qui, grâce au digital, tend à multiplier les points de contact avec les consommateurs, ce site web a pour seule vocation de vous informer différemment et de vous proposer des services digitaux, à la fois nouveaux et efficaces. En aucun cas il ne s’agit de se substituer au magazine papier que vous recevez chaque mois dans votre boîte aux lettres. Il en va de même de la version digitale du journal, qui vous parvient selon la même fréquence dans votre boîte… mail cette fois ; version digitale qui nous permet en outre de diffuser l’information au plus grand nombre et offre à nos annonceurs une visibilité accrue. Ici, Bourvil dirait : « Le digital, oui, mais que le digital, non ! » Nous allons donc bien sûr continuer d’éditer chaque mois le Journal Market “papier“ que vous affectionnez. Et ceci tout au long d’une année 2022 que nous vous souhaitons porteuse de bonnes affaires, de développements et de projets ! Journal Market ǀ Février 2022 EDITION BLEUE

éditorial

ABONNEMENTS & PETITES ANNONCES 04 67 58 82 28 [email protected]

par Olivier Harmange

3

Distribution

les brèves

Le GEM de retour chez Carrefour Lors de tables rondes organisées en 2021 par les hypermarchés Carrefour, les clients et vendeurs de l’enseigne ont affirmé vouloir « retrouver le gros électroménager » dans les magasins… Le GEM revient ainsi dans plus de 100 hypermarchés, autour d’une sélection de lave-linge, lave-vaisselle, réfrigérateurs et micro-ondes, à

emporter en libre service et/ou en livraison directement au domicile des clients intéressés. Pour célébrer l’événement, les hypermarchés Carrefour ont lancé le premier catalogue “Gros électroménager” en version digitale, avec des remises valables jusqu’au 22 janvier 2022 sur une trentaine de produits de marques.

Boulanger obtient la certification "AFRC Relation Client France" Le 6 décembre dernier, l’enseigne d’électronique grand public et d’électroménager a obtenu la certification "AFRC Relation Client France", attribuée par l’AFRC – Au cœur de l’Expérience client (Association française de la relation client) et Pro France (Service France Garanti). C’est une première dans le secteur du retail. Ce label récompense l’implantation à 100 % hexagonale de la relation

client de Boulanger, ainsi que ses diverses contributions en faveur du maintien de l’emploi, de l’inclusion et de la formation des jeunes. « L’obtention de cette certification est la dernière illustration en date de nos engagements auprès de nos clients, ainsi que de notre démarche “Si Bien Ensemble”, et ce depuis le lancement de notre hotline il y a plus de 35 ans », déclare Sébastien Perbet, directeur exécutif de "Boulanger

Customer Care". « Chaque jour, plus de 500 collaborateurs dédiés à la relation client sont à l’écoute des besoins de notre clientèle, pour l’accompagner tout au long de son parcours et lui offrir une expérience sur mesure. Avec 100 % de nos effectifs basés dans les Hauts-deFrance, nous sommes fiers de transformer positivement la relation client dans notre secteur et de faire de la distance une proximité ».

les brèves

Une ouverture et un déménagement pour la Fnac L’enseigne de produits culturels, électroniques et de petit électroménager, a ouvert un nouveau magasin à Bastia (20), le 9 décembre dernier. Créée par Romain Grassini, la Fnac Bastia propose, sur près de 800 m², les différents univers produits et services de l’enseigne. « Convaincu du modèle économique de l’enseigne, je souhaite participer au développement de son maillage territorial, grâce à une stratégie de distribution et de conseils au service de la satisfaction client », explique Romain Grassini. « J’aspire à ce que la Fnac Bastia devienne la référence en produits culturels, évènements littéraires, musicaux ou encore numériques en Corse ». L’équipe du point de vente compte dix-huit collaborateurs. En outre, la Fnac Colmar (68) a déménagé au sein du centre commercial “Shop’in Houssen”, dans un magasin moderne de plus de

4

EDITION BLEUE

Journal Market ǀ Février 2022

1 500 m², à dix minutes du centre-ville. Elle accueillera ses premiers clients le 1er février. Une surface de près de 500 m2 est entièrement consacrée aux produits culturels et côtoie un espace Darty de 100 m2 et des univers dédiés aux jeux de société et aux vinyles. L’équipe se compose de trente experts.

Salons

les brèves

EquipHotel 2022 se concentrera sur l’hospitalité engagée entreprises exposantes françaises et internationales. Pendant cinq jours, l’événement prévoit des conférences, ateliers, “master class”, concours, scénographies, expériences à vivre…

Le Salon BtoB international pour les hôteliers et les restaurateurs reviendra du 6 au 10 novembre 2022 à Paris, Porte de Versailles. EquipHotel proposera des innovations, produits et services et accueillera plus de 1 200

Pour cette nouvelle édition, le salon se concentre sur l’hospitalité engagée. Dorénavant, les clients d’hôtels et de restaurants veulent être en confiance, rester connectés tout en étant dépaysés, bénéficier d’offres raisonnées autant que raisonnables et plébisciter les dynamiques plus respectueuses de l’environnement. Terroirs, territoires, “slow tech” et “slow living”, économies d’énergies ou autres mobilités douces, sont autant de nouveaux points forts pour un établissement. L’expérience du salarié devient également une priorité. Attractivité, esprit d’équipe, inclusion, fidélisation, sont au cœur de l’organisation d’un hôtel ou

d’un restaurant. Pour EquipHotel, l’engagement, c’est aussi une nouvelle façon de penser un établissement, car hôtels et restaurants deviennent des lieux de vies. Pour cette nouvelle édition, EquipHotel va donc décliner la notion de “vies” à travers cinq thématiques “engagées” : se projeter dans la durée et le durable avec le local, les circuits courts et “l’upcycling" en ligne de mire ; gagner en attractivité afin de séduire de jeunes candidats ou fidéliser des talents confirmés ; penser le digital pour simplifier le quotidien des hôteliers et restaurateurs et renforcer performance et positionnement des établissements, sans oublier la relation humaine ; faire du beau avec du bien, où l’art et l’artisanat ont leur place, le tout en respectant l’environnement ; et miser sur le soin de soi, permettant une distanciation sans se couper des autres.

La 60e édition du “Salone del Mobile. Milano” est reportée et aura désormais lieu du 7 au 12 juin 2022. « La décision de reporter l’événement permettra aux exposants, aux visiteurs, aux journalistes et à toute la communauté internationale de l’ameublement et du design de profiter au maximum d’un événement qui promet de faire le plein de nouveautés, en toute sécurité », a déclaré Maria Porro, présidente du Salone del Mobile. Milano. « En plus de célébrer un anniversaire majeur, l’événement mettra l’accent sur le thème de la durabilité, agissant comme une vitrine pour les progrès réalisés à cet égard par les créatifs, les designers et les entreprises. Le report de

l’événement au mois de juin assurera une forte présence d’exposants et de professionnels étrangers, qui a toujours été l’un des points forts du salon, et laissera également aux entreprises participantes le temps de planifier au mieux leur présence au salon étant donné que, comme nous le savons, la progression du concept à l’installation finale prend des mois de préparation ». L’événement “EuroCucina – FTK, Technology For the Kitchen”, consacré à la cuisine équipée et à l’électroménager encastrable, se tiendra aux mêmes dates, dans le cadre du “Salone”. Cette nouvelle édition apportera une réponse ciblée et innovante à l’intérêt suscité par le secteur,

tout comme FTK, son événement collatéral. Tous les produits exposés à EuroCucina incarnent le design contemporain, l’innovation technologique, les performances de nouvelle génération, l’efficacité énergétique et la facilité d’utilisation. Les nouvelles formes, couleurs et matériaux, ont contribué à faire de la cuisine un lieu de convivialité et d’interaction avec le monde extérieur. De son côté, FTK – Technology For the Kitchen donnera un aperçu de l’état de l’art technologique des appareils électroménagers encastrés, avec des modèles, des prototypes et des concepts conçus par des entreprises qui accordent une grande importance à la recherche. Journal Market ǀ Février 2022 EDITION BLEUE

les brèves

EuroCucina - FTK reporté en juin

5

Salons

les brèves

Maison & Objet reporté au mois de mars Suite à la nouvelle vague de Covid, renforcée par l’expansion rapide de son désormais trop fameux variant Omicron, plusieurs pays prennent des mesures restrictives concernant les voyages internationaux et les rassemblements de personnes. Dans ces circonstances, cherchant à éviter une situation à risque, les organisateurs du salon ont décidé de reporter la prochaine session de Maison & Objet (initialement prévue du 20 au 24 janvier), du 24 au 28 mars 2022. Période pour laquelle ils espèrent voir une amélioration de la situation… Les visiteurs ayant déjà commandé leur badge pour l’édition de janvier auront accès au salon aux nouvelles dates. Avec une ouverture prévue la veille, “Maison & Objet In The City”, événement organisé en marge du salon Maison & Objet et proposant un parcours de découvertes au cœur des showrooms parisiens, se tiendra du 23 au 28 mars 2022.

Foire de Paris, c’est “re-party” !

les brèves

Avec la signature « Foire de Paris, c’est re-party ! », le salon dédié à l’univers de la maison promet une édition hors normes, du 28 avril au 9 mai 2022, à Paris Expo, Porte de Versailles. Cette 116e édition attend 1 250 exposants, 3 500 marques et plus de 500 000 visiteurs sur 200 000 m² d’exposition et de vente. Trois ans après sa dernière édition, Foire de Paris 2022 entend donner l’opportunité à chacun de ses exposants de retrouver ses clients dans une ambiance chaleureuse et conviviale. Place

6

Journal Market ǀ Février 2022

EDITION BLEUE

de commerce physique, avec 184 M€ dépensés par ses visiteurs, cet événement génère l’un des plus importants chiffres d’affaires de l’année pour ses exposants, avec ses cinq univers : “Maison & Habitat”, “Métiers d’Art & Cultures du Monde”, “Bien-Être”, “Mode & Accessoires”, “Loisirs & Vie Pratique” et “Vins & Gastronomie”. Cette année, l’animateur Stéphane Plaza est de nouveau l’ambassadeur de Foire de Paris. En outre, Foire de Paris souhaite célébrer le renouveau sous toutes ses formes : le renouveau de la consommation avec le consommer local et responsable, de l’habitat avec la maison durable & intelligente et de la vie en société pour mieux se retrouver. Par ailleurs, le village “Innovation & Création françaises” offrira une expérience inédite autour de la consommation locale et responsable. Le village des entrepreneurs français lauréats du “Start-Up Boost’ by Foire de Paris” sera également présent. Le Grand Prix de l’Innovation mettra à nouveau en compétition les plus grandes marques d’électroménager et récompensera les produits qui présentent une réelle valeur ajoutée d’innovation pour le consommateur final. La 121e édition du Concours Lépine International Paris poursuivra sa mission première : soutenir les inventeurs et créateurs français et mettre à l’honneur l’invention et l’innovation par le biais de ses concours-expositions.

MIF Expo débarque à Bordeaux Après le succès de l’édition MIF Expo 2021 à Paris, Porte de Versailles, le plus grand événement du “Made in France” se développe en région pour venir à la rencontre de tous les férus du fabriqué en France. L’événement a pour point de départ la région Nouvelle-Aquitaine, en se déroulant au palais des congrès de Bordeaux, du 11 au 13 mars 2022. Il réunira plus

de 100 exposants et attend entre 10 000 et 15 000 visiteurs. Puis, MIF Expo continuera les 14 et 15 mai à Eurexpo – Lyon, avec 150 exposants. Quant à l’édition parisienne, elle se tiendra pour sa 10e session au parc des expositions de la Porte de Versailles durant quatre jours, du 10 au 13 novembre 2022. Elle espère plus de 800 exposants.

One to One Retail E-Commerce Monaco revient avec la promesse "Bloom"

« Bloom, la floraison, c’est l’épanouissement et la croissance, le printemps et les promesses… tout ce qui se dessine pour un retail /e-commerce qui entre dans son deuxième

âge », explique Sonia Mamin, directrice des “One to One” Monaco & Biarritz. « Que ce soit dans le cahier de tendance édité après le Mois du Retail ou lors de la 10e édition de One to One Monaco en octobre 2021, vous êtes unanimes : le secteur a digéré sa révolution technologique ces dix dernières années, il a aujourd’hui à mettre l’humain au cœur de tout. Cela ne signe pas la fin des innovations bien sûr, mais le début d’une décennie qui verra éclore des idées et des initiatives où le client occupera la première place, où la collaboration sera le moyen privilégié avant tout autre, et où la RSE ne sera plus accessoire ». Pour One to One, “Bloom” est une manière d’appréhender les enjeux du secteur, toujours avec une ouverture d’esprit. Voir les indices et les prémices d’une tendance ou d’une transformation permet d’anticiper et de les transformer en un cercle vertueux. La finalité est bel et bien de créer de la valeur et de s’inscrire dans le triptyque : humain, collaboration, RSE. Ces trois jours représentent un temps de rencontres et d’échanges, où la communauté sera aux premières loges pour voir émerger de nouvelles idées. One to One Monaco, en tant qu’accompagnateur et facilitateur de business, entend faire grandir ces idées afin de les challenger, de les sortir de leur zone de confort et d’en tirer le meilleur. Les sujets traités seront au cœur des enjeux des décideurs du marché, comme l’émergence des “dark stores” et ce que cela implique pour le consommateur ou pour l’environnement, ou encore la fin des cookies tiers avec la confiance et la transparence au cœur des préoccupations des clients.

Journal Market ǀ Février 2022 EDITION BLEUE

les brèves

Après le succès des dix ans de “One to One Monaco” en octobre dernier, l’événement revient, du 15 au 17 mars 2022, avec des partenaires innovants, des keynotes exclusives, des intervenants inédits, un comité éditorial prestigieux, et un fil rouge qui accompagne et porte le retail/e-commerce sur ses enjeux à dix ans : “Bloom”.

7

Profession

les brèves

L’attachement des Français à la photo ne se dément pas

L’Alliance française des industries du numérique (AFNUM) a publié, en partenariat avec le Salon de la Photo, une étude sur les tendances en matière de pratiques photographiques des Français. Intitulée "La pratique photo à l’heure de la société hybride", elle a été réalisée par l’institut Sociovision. Elle est le résultat d’une enquête réalisée en septembre 2021 auprès de 1 525

personnes pratiquant la photographie. L’étude montre qu’après plusieurs mois de confinement, l’attachement des Français aux usages de la photo reste fort. Si les occasions de prendre des clichés ont été restreintes pendant ces périodes, les Français en ont profité pour mener une vaste opération de tri et d’archivage de leurs photos. En outre, on note un fort désir de reprendre l’activité photo, notamment à travers des sorties dédiées. Au-delà des tendances liées au contexte, la pratique photo continue à s’inscrire davantage comme un moyen de s’amuser et de laisser parler sa créativité, plutôt qu’un besoin d’immortaliser et de partager des moments. Par ailleurs, une frange de passionnés grossit ses rangs, ce phénomène se manifestant par un intérêt croissant pour la

technique et la photo retouchée. Concernant les parcours d’achat de matériels et d’accessoires, Internet et les lieux physiques sont deux canaux d’achat complémentaires. Le “Touch and try” reste toutefois primordial pour bon nombre de pratiquants. L’usage photographique du smartphone s’intègre aussi à des pratiques adaptées à des univers de vie et de loisirs plus immersifs et plus hybrides. En témoigne la progression de l’équipement en micros, perches à selfie, drones, accessoires pour smartphones. Parallèlement, l’univers photographique concret continue d’attirer. Les appareils photo restent des objets désirables, encore plus qu’avant la crise. Les formats physiques suscitent aussi l’intérêt, avec une diversification des formats d’impression.

les brèves

Commerce spécialisé : une année 2021 positive, malgré tout

8

Selon Procos (Fédération pour l’urbanisme et le développement du commerce spécialisé), l’activité des magasins du commerce spécialisé en décembre 2021 a été inférieure à celle de décembre 2020, à - 4,6 %. Les ventes web des enseignes du commerce spécialisé sont en baisse par rapport à celles de décembre 2020, à - 4,1 %. Par rapport à décembre 2019, l’activité des magasins du commerce spécialisé est légèrement supérieure (+ 2,3 %) à l’exception des secteurs des jeux/jouets/culture/loisir (- 4,5 %) et de la chaussure (- 0,5 %). Par rapport à décembre 2020, certains secteurs connaissent une contraction d’activité magasins, mais un développement des ventes web pour les enseignes (équipement de la maison : - 9,3 % en magasin et + 7,2 % sur le web ; jouets/ Journal Market ǀ Février 2022

EDITION BLEUE

jeux/culture/loisir : - 1,2 % en magasin et + 18,5 % sur le web). L’habillement a connu une double contraction en magasin (- 8 %) et sur web (- 6,6 %) avec la même baisse (- 7,8 %). Deux secteurs ont vécu une croissance des ventes en magasins mais une baisse des ventes web : alimentaire spécialisé : + 4 % en magasins et - 30 % sur le web ; la beauté/santé : + 0,5 % en magasin, mais - 11 % sur le web. L’année se termine en positif par rapport à 2020 pour l’ensemble du commerce spécialisé, à + 11,4 %. La croissance web a retrouvé ses niveaux d’avant la crise Covid, à + 14,8 %. Par rapport à 2019, l’activité des magasins, sur l’année 2021, reste en recul sur l’ensemble du commerce spécialisé, à - 8,7 %. La majorité des secteurs est en fort

retrait : chaussure (- 20,3 %), beauté/ santé (- 14,4 %), jouets/jeux /culture/ loisir (- 13,6 %) et habillement (- 12,5 %). La longue fermeture des magasins a eu de lourdes conséquences. Les secteurs moins impactés restent positifs en magasin par rapport à 2019 : équipement de la maison (+ 11,4 %), alimentaire spécialisé (+ 3,9 %). Le télétravail impacte par ailleurs très fortement la fréquentation des magasins et des restaurants dans les métropoles depuis début janvier. Tous les centres commerciaux, les grandes rues marchandes situées à proximité de lieux à forte concentration de bureaux, ainsi que les gares des grandes villes, sont très fortement touchés, avec une fréquentation en baisse de 30 % à 40 %.

Réparation et réemploi des déchets d’équipements électriques et électroniques : Ecosystem dénonce la marche arrière de l’État Alors que l’éco-organisme s’apprêtait à mettre en œuvre, au 1er janvier 2022, des dispositifs pour augmenter le réemploi et la réparation des équipements électriques et électroniques, « les services de l’État ont reporté sine die, à la dernière minute et sans aucune explication, ces dispositions issues de la loi AGEC », explique Ecosystem dans un communiqué. « De plus, aucun engagement n’est pris par l’administration face aux pratiques frauduleuses, dont les exports illicites. Une attitude qui nous paraît irresponsable et qui va à l’encontre des principes posés par la loi ». Depuis un an, Ecosystem travaille à la mise en œuvre opérationnelle des Fonds réparation et réemploi/ réutilisation prévus par la loi AGEC. L’objectif est d’allonger la durée de vie des équipements électriques, en favorisant le réemploi et la

réutilisation de ces appareils par les acteurs de l’économie sociale et solidaire, et en incitant les Français à se tourner vers la réparation, grâce à une aide financière de plusieurs dizaines d’euros par appareil concerné. « Le report de ces dispositifs n’est pas sans conséquence », continue Ecosystem. « Les 300 ressourceries, les 1 000 associations locales et les acteurs nationaux tels qu’Emmaüs et Envie, ne pourront être ni approvisionnés en appareils à réemployer ou à réutiliser, ni soutenus financièrement par l’éco-organisme. Ils ne pourront pas non plus honorer les créations d’emplois inhérentes à la croissance de leur activité générée par le Fonds réemploi/réutilisation. Quant aux réparateurs engagés dans la démarche du Fonds réparation, ils devront patienter pour proposer l’aide financière bienvenue pour le pouvoir d’achat des Français et

ceux, nombreux, qui souhaitent se tourner vers des pratiques vertueuses pour l’environnement ». « Par ailleurs, 450 000 tonnes par an de déchets d’équipements électriques et électroniques sont captées par des filières illégales à des fins de revente en France ou à l’export, sans dépollution ni recyclage », ajoute l’éco-organisme. « Face à ce constat alarmant pour l’environnement, Ecosystem a demandé l’action des pouvoirs publics, seuls à avoir un pouvoir de sanction, pour mettre un terme à ces pratiques illicites. Les services de l’État continuent d’ignorer cette sollicitation, malgré plus de 400 plaintes déposées par la filière ». Ecosystem appelle de ses vœux le démarrage des Fonds réparation et réemploi/réutilisation et une action des pouvoirs publics pour lutter contre les pratiques illicites du secteur.

Selon Webloyalty, éditeur de portails e-shopping, l’année 2021 a été marquée par une baisse de 11 % des transactions en ligne, par rapport à 2020. Une tendance à la baisse qui se retrouve dans la plupart des secteurs d’activité : alimentaire (- 33 %), maison (- 14 %), voyage (- 3 %) et mode (- 1 %). Seule la billetterie est en progression (+ 32 %). 40 % des achats en ligne ont été réalisés pendant la période des achats de

Noël, des soldes d’hiver et durant le troisième confinement (du 3 avril au 3 mai), qui représentent respectivement 17 %, 14 % et 9 % du volume total des transactions de l’année. Malgré un premier recul depuis son arrivée en France en 2014, la journée du “Black Friday” demeure la journée la plus dynamique de l’année, bien qu’affichant une baisse de 23 % des transactions en comparaison avec l’édition 2020. Signe de l’importance du Black Friday pour l’e-commerce français, les “Cyber Week-end” et “Cyber Monday” sont les deuxième et troisième dates les plus dynamiques de l’année. Lundi est le jour de la semaine qui enregistre le plus grand volume de commandes, suivi du dimanche et du mercredi. Les moments les plus calmes de 2021 s’inscrivent lors de la veille de l’Assomption, au réveillon du Jour de l’An et le jour de Noël. Les mois les moins dynamiques de 2021 sont août, juin et juillet. Les jours de la semaine les moins dynamiques sont le samedi, le jeudi et le mardi. Journal Market ǀ Février 2022 EDITION BLEUE

les brèves

L’e-commerce français à la baisse en 2021

9

Profession

les brèves

Samsung rejoint la “Home Connectivity Alliance” Le fabricant coréen annonce son adhésion à la “Home Connectivity Alliance” (HCA), aux côtés des principaux fabricants du monde de la maison intelligente, dans le but de promouvoir l’interopérabilité et une plus grande sécurité. À l’avenir, les utilisateurs de Samsung pourront contrôler des appareils d’autres marques via la plate-forme SmartThings. L’inverse est également vrai : les utilisateurs pourront accéder aux appareils Samsung à partir des applications d’autres membres de l’HCA. Le but est d’étendre sa maison intelligente et d’en faciliter le fonctionnement. Avec Arçelik A.Ş., Electrolux, Haier, GE Appliances et

Trane Technologies, Samsung est l’initiateur de la HCA. « Nous sommes heureux que Samsung soit l’un des membres fondateurs de la Home Connectivity Alliance », a déclaré Yoon Ho Choi, président de la HCA. « C’est le soutien de fabricants mondiaux comme Samsung qui rend la HCA particulièrement qualifiée afin d’établir des directives d’interopérabilité pour des appareils et des systèmes à longue durée de vie dans la maison, offrant finalement des expériences sûres, simples et élégantes aux consommateurs ». « La technologie numérique étant de plus en plus ancrée dans la vie quotidienne moderne, il est temps

d’améliorer la compatibilité des appareils intelligents de différentes marques », ajoute la direction de Samsung. « Avec les autres membres de la HCA, nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour aider les gens à tirer le meilleur parti de leur maison connectée et permettre des expériences domestiques entièrement personnalisées ». Au sein de l’HCA, Samsung et d’autres entreprises membres élaboreront des lignes directrices communes pour l’interopérabilité “cloudto-cloud”. Elles comprendront également des exigences en matière de sécurité des données et des consommateurs.

les brèves

Indice des loyers commerciaux : hausse record au 3e trimestre 2021

10

L’INSEE a publié la dernière évolution trimestrielle de l’Indice des Loyers Commerciaux (ILC). Pour le troisième trimestre 2021, l’indice augmente de 3,46 %, soit sa plus forte progression depuis 2008. Cette nouvelle hausse fait suite à l’augmentation publiée pour le deuxième trimestre, qui s’élevait déjà à + 2,6 %. Cet indice est systématiquement appliqué aux loyers des magasins lors de l’indexation, pour définir le niveau de leur loyer en 2022. L’Alliance du commerce et Procos qui, associés à d’autres fédérations de commerçants, avaient déjà appelé au gel de l’indexation pour 2022, alertent les Journal Market ǀ Février 2022

EDITION BLEUE

bailleurs et les pouvoirs publics sur les conséquences d’une telle augmentation de l’indice et sur la nécessité de trouver rapidement une solution pour limiter fortement les hausses de loyer. Le loyer représente le deuxième poste de coûts après les frais de personnel sur le compte d’exploitation du commerce. Incluant les charges locatives, ce poste représente jusqu’à 18 % du chiffre d’affaires d’un point de vente. « Une très forte augmentation des loyers serait insupportable pour les commerçants », soulignent l’Alliance du commerce et Procos. « Alors que la crise sanitaire se poursuit, les points de vente physiques ont vu leur fréquentation et leur chiffre d’affaires chuter depuis près de deux ans, particulièrement dans les secteurs ayant connu des fermetures longues de magasins (sept mois de fermeture dans les centres commerciaux par exemple) ». Dans le même temps, les habitudes de consommation se sont profondément transformées, avec une hausse importante des ventes en

lignes, qui représentent 13,1 % du commerce de détail (et jusqu’à 21 % pour le secteur de l’habillement). « Cette augmentation des loyers aura pour effet de priver les entreprises de leur capacité d’investissement dans la transformation digitale et responsable, pourtant essentielle pour assurer la survie des magasins partout en France », continuent les fédérations. « Plus grave encore, faute de pouvoir maîtriser leurs charges d’exploitation, le risque d’ajustement portera alors sur l’emploi et la fermeture des magasins ». Ainsi, l’Alliance du commerce et Procos demandent qu’une solution soit trouvée dans l’urgence avec les propriétaires bailleurs et l’Etat, pour que les commerçants n’aient pas à supporter des hausses de loyer élevées en 2022. Il sera nécessaire ensuite de revoir le mécanisme d’indexation afin que les évolutions futures soient en phase avec l’activité des points de vente dans un monde omnicanal.

Rémunération des commerciaux : des augmentations pour 2022 ? Selon Uptoo, spécialiste du recrutement et de la formation des commerciaux, en 2021, le salaire moyen d’un commercial s’élevait à 51 000 €, le salaire d’un débutant à 38 000 € et celui d’un confirmé à 66 000 €. Les secteurs les plus en tension sont l’informatique et le digital, l’industrie et la bancassurance. Les profils de jeunes diplômés sont assez rares et les enchères montent rapidement, avec des salaires allant de 30 000 € à 40 000 € en sortie d’école. Les écoles d’ingénieurs sont les formations qui permettent d’être le mieux rémunéré (entre 32 000 € et 41 000€ en sortie d’école), devant les écoles de commerce (entre 25 000 € et 31 000 € en sortie d’école). Des profils autodidactes ou ayant fait de courtes études peuvent prétendre à des rémunérations supérieures au salaire médian français (22 184 €). C’est en Île-de-France que les salaires des commerciaux sont les plus élevés, avec 52 000 € en moyenne

et en Nouvelle-Aquitaine qu’ils sont les moins élevés, avec 46 000 € en moyenne. Le secteur de la vente est en tension depuis plusieurs années. 100 000 commerciaux manquaient en effet à l’appel en 2019, la crise sanitaire ayant davantage accru le besoin de recrutement des entreprises. 2020 a paradoxalement été marquée par une diminution de 2 % des rémunérations et la tendance s’est confirmée en 2021 : avec 51 000 € en moyenne, les commerciaux n’ont pas été augmentés l’année dernière. En 2022, grâce à la reprise économique et la pénurie de talents, les commerciaux – qu’ils soient en poste ou candidats – se trouvent en position de force, si bien qu’ils devraient bénéficier de revalorisations salariales. La plupart des plus petites entreprises ne seront pas en mesure de s’aligner à la hausse et vont donc devoir avoir recours à d’autres solutions pour attirer les talents. Elles devront, d’une part veiller aux processus de recrutement

(à peine 28 % des candidats se disent prêts à aller jusqu’à trois entretiens), d’autre part, créer des packages de rémunération attractifs : cadre de vie, équilibre vie professionnelle/ vie personnelle, culture et vie d’entreprise… Ne pas augmenter les salaires, c’est prendre le risque de voir partir ses meilleurs éléments, de ne pas les attirer, voire, de créer de l’iniquité salariale entre les équipes. Le turnover étant devenu monnaie courante, les candidats se dirigent désormais vers le plus offrant.

Selon l’étude de Kantar "Comment la livraison de repas a transformé l’industrie Food service", les dépenses en “Restauration Hors Domicile” dans trois marchés clés (UK, France, Espagne), ont plus que doublé sur le deuxième trimestre 2021 comparé à la même période de 2020 ; mais restent encore à 62 % des niveaux enregistrés en 2019 en France. Par ailleurs, les livraisons de repas ont progressé de 150 % au moment du déjeuner et du dîner. 35 % des consommateurs ont désormais recours à la livraison de repas pour se faire plaisir dans un contexte de partage (contre 50 % en

2019), alors que de plus en plus de consommateurs y ont recours dans de nouveaux contextes, différents – pour le déjeuner et en solo –, qui font désormais partie de leur routine quotidienne. En France, pays des arts de la table, la dimension “Plaisir” reste néanmoins prépondérante à 64 % devant la dimension “Praticité”, qui représente 36 %. Bien que la croissance soit transversale, le secteur de la livraison enregistre un recrutement de nouveaux clients particulièrement fort auprès des consommateurs de plus de 50 ans, avec un gain de pénétration de + 43 % dans cette tranche de la

population. Un engouement qui se poursuit après les réouvertures totales des restaurants et bars en France. De juin à octobre, la livraison de repas à domicile a en effet continué de faire de nouveaux adeptes : + 10 % de consommateurs et un nombre de commandes qui a progressé de 23 % au niveau national par rapport aux mêmes périodes de l’année passée. Un plébiscite qui ne semble pas menacer la restauration hors domicile. En effet, pour 74 % des clients interrogés lors d’une étude réalisée en avril 2021, la livraison ne remplacera jamais le fait de sortir au restaurant. Journal Market ǀ Février 2022 EDITION BLEUE

les brèves

La livraison de repas à domicile de plus en plus au menu des Français !

11

Profession

consommation

Les Français aiment la seconde main, mais…

Quoi de neuf

sur le marché de l’occasion ?

© Envie

qu’aujourd’hui, il est facile d’acheter ou de vendre des produits d’occasion (81 %). En acquérir fait d’ailleurs partie des habitudes de près d’un Français sur deux (45 %). Les chiffres relevés sur la dernière année le confirment : 63 % ont acheté et/ou vendu des biens d’occasion (+ 20 points versus l’année de référence du baromètre, 2013), avec des budgets moyens de 288 € pour l’achat et de 165 € pour la vente. Tendance qui a émergé plus tardivement, notamment avec

consommation

Avec la crise sanitaire, le marché de l’occasion s’est nettement développé. Il faut dire que les produits de seconde main répondent à deux préoccupations fortes de nos concitoyens : leur pouvoir d’achat bien sûr, mais aussi la protection de l’environnement. Radiographie, à date, d’une tendance beaucoup plus protéiforme qu’il n’y paraît à première vue, grâce à la dernière mouture du “Sofinscope”, le baromètre de Sofinco, marque commerciale de Crédit Agricole Consumer Finance, filiale de crédit à la consommation de Crédit Agricole S.A.

12

F

aut-il sauter sur l’occasion ? En tous cas, selon le dernier baromètre “Sofinscope” du spécialiste du crédit à la consommation Sofinco, destiné, nous dit la marque de Crédit Agricole Consumer Finance, « à sonder

les Français sur leurs habitudes de consommation et à mieux les comprendre », oui, les Français sont de plus en plus nombreux à faire le choix de la seconde main*. Plus précisément (et hors automobile), huit Français sur dix reconnaissent

« Tendance qui a émergé plus tardivement, notamment avec l’essor des smartphones, le marché du reconditionné, bien que moins développé, connaît une croissance galopante. » l’essor des smartphones, le marché du reconditionné, bien que moins développé, connaît une croissance galopante : en 2021, il attire un quart des Français (26 %), avec un budget moyen alloué de 190 €. Par ailleurs, 29 % de nos concitoyens ont acquis gratuitement des produits de seconde main. Jeuniste, l’occasion ? Si le recours aux produits de seconde main s’est répandu parmi toutes les catégories de la population, il s’avère en tous cas que le développement du marché de l’occasion est avant tout

* Étude réalisée par OpinionWay pour Sofinco, auprès d’un échantillon de 1 022 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d’âge, de catégorie socioprofessionnelle, de catégorie d’agglomération et de région de résidence. Les interviews ont été réalisées en ligne les 24 et 25 novembre 2021, par questionnaire auto-administré en ligne sur système CAWI (Computer Assisted Web Interview). Tous les résultats sont disponibles en ligne sur le site http://www.sofinscope.fr.

Journal Market ǀ Février 2022

EDITION BLEUE

Autre certitude : les lieux de vente physiques demeurent privilégiés. Ils restent effectivement en tête des lieux d’achat de biens d’occasion (72 % des réponses, dont 36 % pour les brocantes et vide-greniers). Les sites internet séduisent quant à eux 64 % des personnes interrogées, avec principalement les sites et applications dédiés (Backmarket, Vinted, Leboncoin...). Par ailleurs, dans un contexte de crise sanitaire persistante, près des deux tiers des Français (64 %) déclarent être plus que jamais à la recherche de solutions pour faire des économies. Dans ce cadre, les achats d’occasion apparaissent comme une réponse à leurs préoccupations budgétaires : 67 % des personnes interrogées déclarent ainsi qu’elles s’intéressent aux produits d’occasion pour faire des économies ; tandis que 48 % d’entre elles y voient la possibilité d’acheter des produits qu’elles ne pourraient pas s’offrir neufs. Enfin, au-delà du gain financier, les Français voient également un avantage écologique à l’achat de biens d’occasion : la préservation de l’environnement. Un citoyen sur deux serait intéressé par ce type d’achats pour se montrer plus respectueux de l’environnement

Dans l’année à venir, un quart des Français envisage d’augmenter sa consommation de produits d’occasion (24 %, soit - 3 points par rapport à 2013) et 63 % de la maintenir au même niveau (+ 9 points). Au total, ce sont 87 % qui n’envisagent donc pas de la diminuer (+ 6 points).

À plus court terme (les interviews ont été réalisées en ligne les 24 et 25 novembre 2021), un peu plus d’un quart des Français, au moment de l’enquête, envisageait d’offrir des

« L’attachement aux produits neufs et à la propriété demeure également profondément ancré dans les habitudes d’une majorité de Français (58 %). » articles d’occasion à son entourage pour les fêtes de fin d’année (28 %). Ils disaient se tourner plutôt vers des jouets (36 %), des vêtements (33 %), des accessoires (27 %), ou encore des produits high-tech (26 %). Mais les Français restant attachés aux produits neufs, ce type de cadeau n’est pas sans risque : 62 % des personnes interrogées appréhendent la réaction de leurs proches s’ils leur offrent un cadeau d’occasion. Mais ne dit-on pas que « l’occasion fait le larron » ?  Olivier Harmange

avec Le Sofinscope – Baromètre OpinionWay pour Sofinco

Le Top 5 des biens achetés et vendus d’occasion

40 % Livres - Jeux vidéo Vêtements – 36 % Accessoires  pour adultes Vêtements – 24 % Accessoires  pour enfants

22 % Produits high-tech 21 % Jouets

Journal Market ǀ Février 2022 EDITION BLEUE

consommation

« 52 % des Français n’ont pas confiance dans la solidité et la fiabilité des produits d’occasion. »

(51 %), et les deux tiers déclarent connaître le principe de l’économie circulaire (67 %). Par ailleurs, huit Français sur dix trouvent que lutter contre le gaspillage est important (86 %) et cherchent à donner une seconde vie à leurs biens (75 %). Même si les bénéfices sont bien identifiés et que 50 % des personnes interrogées pensent que les biens d’occasion sont d’aussi bonne qualité que les produits neufs, quelques freins demeurent… Les Français redoutent notamment un mauvais investissement. 57 % remettent en cause l’honnêteté des vendeurs et ont peur de se faire arnaquer, tandis que 52 % d’entre eux n’ont pas confiance dans la solidité et la fiabilité des produits d’occasion. Au final, l’attachement aux produits neufs et à la propriété demeure également profondément ancré dans les habitudes d’une majorité de Français (58 %).

© Freepik

porté par les jeunes, il est vrai plus familiers des plates-formes en ligne, mais aussi davantage sensibles aux différents bénéfices qu’ils attribuent spontanément à cette pratique, à la fois financiers et environnementaux. Ainsi, tandis que 39 % des 18-24 ans avaient acheté ou vendu des produits d’occasion en 2013, ils sont désormais 83 % (+ 44 points !). En comparaison, ce résultat progresse de “seulement” 17 points chez les Français de 50 ans et plus (de 36 % à 53 %).

13

Profession

statistiques GfK Strategic Insights

La pandémie

© Grover

électrise les marchés

statistiques

À l’échelle du monde (et en attendant les résultats spécifiques imminents du marché français), les biens d’équipement de la maison ont connu une forte croissance en 2021, année exceptionnelle à plus d’un titre. Mais les experts de GfK soulignent aussi que 2022 réserve à tous les acteurs du marché son lot de défis, au premier rang desquels celui de maintenir le regain de valeur enregistré l’an dernier, sans pour autant détourner les consommateurs, mais au contraire, en surfant sur ses nouvelles attentes, notamment en matière de durabilité.

14

A

lors que GfK France livrera à la presse l’ensemble des données en sa possession sur les marchés High-Tech en 2021 pour la France (télécoms, électronique grand public et informatique-bureautique) le 10 février (alors que ce numéro sera sous presse), la tenue du salon CES

de Las Vegas (5 – 7 janvier dernier), avait déjà offert au célèbre prestataire spécialisé en études de marché l’occasion de révéler les principales tendances observées sur les marchés de l’équipement de la maison* en 2021… et quelques perspectives pour 2022. Synthèse. Selon GfK donc, 2021 a été une nouvelle année

exceptionnelle et pleine de défis pour les acteurs du marché. Les biens d’équipement de la maison ont connu une forte croissance, de + 17 % en chiffre d’affaires, soit 726 Mds $ générés à fin octobre 2021, quand les ventes en volume ont progressé de seulement 3 %. Côté produits, les “wearables” sont

* Électronique grand public, photographie, télécommunications, informatique, bureautique et électroménager. Tous les chiffres sont “marché global”, hors Amérique du Nord et présentés en dollars américains. Les chiffres UE22 se réfèrent à l’Allemagne, l’Autriche, la Belgique, la Croatie, le Danemark, la Finlande, la France, la Grèce, la Hongrie, l’Irlande, l’Italie, les Pays-Bas, la Norvège, la Pologne, le Portugal, la Roumanie, la Slovaquie, la Suède, la Suisse et le Royaume-Uni et sont présentés en euros.

Journal Market ǀ Février 2022

EDITION BLEUE

Dans ce contexte, la baisse de la demande globale sur le marché des biens techniques est attribuée principalement par GfK aux produits déjà fortement présents dans les foyers dont, logiquement, le potentiel de croissance est limité. Les téléviseurs, par exemple, ont enregistré une baisse de - 11 % des ventes à fin octobre 2021 par rapport à la même période de l’année précédente. Ceci étant dit, malgré la faiblesse de la demande, le chiffre d’affaires “téléviseurs” reste positif, à + 11 %, illustrant la hausse des prix moyens d’achat ; augmentation des prix causée par les ruptures de stocks et autres pénuries de puces certes, mais aussi par une réelle tendance à la premiumisation. Les consommateurs optent pour des modèles plus grands,

de meilleures résolutions et/ou mieux dotés en termes de spécificités techniques. Le contraste se révèle cependant frappant en comparaison des produits “gagnants” de 2021, ceux dont les taux d’équipement impliquent encore de forts potentiels, comme les produits liés au télétravail, au nettoyage du foyer ou à la préparation des repas. Pour exemple, le chiffre d’affaires mondial des lavevaisselle a augmenté de 22 %, celui des casques audio de 27 %, celui des machines à café et à expresso de 23 % et celui des ordinateurs portables de 16 %. Autre tendance directement liée à la pandémie : les consommateurs se sont beaucoup plus intéressé aux sujets liés à la santé et à l’hygiène que par le passé. Ainsi, selon l’étude “GfK Consumer Life 2021”, 43 % des personnes ont activement recherché des produits et services les aidant à mener une vie saine. Une quête qui se reflète dans les volumes d’affaires enregistrés par certains produits :

les tensiomètres affichent ainsi un + 15 % en revenus sur la période janvier/octobre 2021 et les appareils de soins dentaires un + 19 %. Comme évoqué plus haut, la plus forte hausse revient au segment des “wearables” (montres intelligentes, trackers de fitness…) : + 44 %.

« En plus de la pandémie, d’autres événements vont influencer les ventes de biens techniques, telle la Coupe du Monde de Football au Qatar en novembre 2022, ou les échéances électorales locales. » Dans le même temps, le thème de la durabilité est devenu clé en 2021. Tendance identifiée par le CES depuis plusieurs éditions déjà, avec, sur la manifestation, un pôle

Journal Market ǀ Février 2022 EDITION BLEUE

statistiques

« Les “wearables” sont les grands gagnants, avec un chiffre d’affaires augmenté de près de moitié par rapport à l’année précédente. »

© Grover

les grands gagnants, avec un chiffre d’affaires augmenté de près de moitié par rapport à l’année précédente (+ 44 %). « L’augmentation du chiffre d’affaires est due au très bon démarrage du marché », analyse Jan Lorbach, expert GfK Equipement de la maison. « Les premiers mois de l’année ont vu une demande soutenue, dans la lignée des derniers mois de 2020 et forcément très au-dessus des ventes réalisées pendant les périodes de confinement en Europe et Asie (premier semestre 2020). Ensuite, les revenus se sont stabilisés au cours de l’année ». Soit. Mais en plus de la pandémie en cours, l’industrie, on le sait, a dû faire face à des pénuries de composants électroniques, aux changements de comportement des consommateurs, ainsi qu’à une plus forte sensibilité à la durabilité des produits…

15

statistiques

Profession

16

dédié aux solutions de mobilité innovantes et durables, en particulier les voitures électriques. Côté électroménager, cette question de la durabilité s’exprime principalement via les classes d’efficacité énergétique définies par l’Union européenne au début de l’année. Pour mémoire, les nouvelles étiquettes affichent des normes plus uniformes et, notamment, les critères des niveaux A (efficacité la plus élevée) à G (la plus faible) ont été ajustés. « Le bénéfice est important côté consommateurs, avec des étiquettes plus faciles à comprendre », souligne GfK. « Cependant, les fabricants et distributeurs peuvent également y gagner, en optant pour une tarification et un positionnement haut de gamme de leurs appareils ». Ainsi, le prix moyen d’une machine à laver classée A était de 662 € en octobre 2021, quand un modèle classe C est à 493 €… Les consommateurs semblent avoir bien compris les nouvelles étiquettes : en octobre 2021 déjà, 22 % du chiffre d’affaires “lave-linge” réalisé dans 22 pays de l’Union européenne étaient générés par des modèles notés A.

Journal Market ǀ Février 2022

EDITION BLEUE

statistiques

À titre de comparaison, le prix d’un appareil A+++ (efficacité énergétique la plus élevée en 2020) était de 418 € en moyenne. Côté distribution, le e-commerce – faut-il le rappeler ? – a largement bénéficié des confinements et autres restrictions liées à la pandémie. De janvier à octobre 2021, il aura ainsi représenté plus d’un tiers du chiffre d’affaires monde pour l’équipement de la maison (34 %), soit le niveau le plus élevé jamais enregistré. Une légère saturation a tout de même été constatée au cours de l’année, notamment en raison de l’assouplissement des contraintes et de la progression des vaccinations : quand les ventes en ligne représentaient 41 % du chiffre d’affaires “biens techniques” en Europe de l’Ouest en mai 2021, elles sont revenues à 32 % en octobre 2021… tout en restant nettement supérieures aux niveaux de pré-pandémie. Quelles sont les perspectives pour cette année qui commence ?

Ces deux dernières années ont montré à quelle vitesse les prévisions peuvent évoluer… En plus de la pandémie, d’autres événements vont influencer les ventes de biens techniques, telle la Coupe du Monde de Football au Qatar en novembre 2022, ou les échéances électorales locales. Les experts GfK anticipent certes une augmentation des ventes de téléviseurs à l’approche de l’événement, mais le défi de la filière sera de convertir la demande en revenus réels, car le calendrier tardif de la compétition coïncidera avec les promotions du Black Friday et des fêtes de fin d’année. Dans l’ensemble, GfK prévoit une nouvelle croissance du chiffre d’affaires des biens techniques en 2022. Les tendances “Santé”, “Durabilité” et “Premiumisation” devraient se poursuivre, obligeant les distributeurs et fabricants à adapter leur portefeuille produits à moyen terme, pour toujours satisfaire la demande des consommateurs, incontournables juges de paix.  Olivier Harmange

Dossier

enquêtes

Réfrigérateur, congélateur, cave à vin

Après une année 2020 en hausse valeur de 4,7 %, le segment du gros électroménager pour le froid a fait mieux en 2021 : selon le GIFAM (Groupement des marques d’appareils pour la maison), il s’est valorisé, à l’issue des neuf premiers mois de l’année, à hauteur de 13 %. Ses trois catégories de produits ont surfé sur le haut de la vague, à l’image de son segment roi, les réfrigérateurs, fort d’un chiffre d’affaires à + 14 %.

Journal Market ǀ Février 2022 EDITION BLEUE

enquêtes

© Liebherr

GEM pour le froid : un marché chaud bouillant !

17

Dossier

enquêtes

Un marché total GEM à + 16 % en 2021 (neuf premiers mois) > En 2020, le gros électroménager (GEM) était valorisé à 5,3 milliards d’euros, fort d’une croissance de 1,1 %. Pour 2021, la performance sera plus nette encore : « Nous clôturerons sur une très belle année », affirme Émilie Pin, responsable “statistiques et études” au GIFAM (Groupement des marques d’appareils pour la maison). > Chiffres à l’appui : selon des données GfK, rapportées par le GIFAM, le GEM affichait, à fin septembre 2021 (périmètre sur neuf mois) une croissance valeur de 16 % (et + 11 % par rapport à 2019).

Les ventes d’appareils pour le froid dopées par le télétravail > « Toutes les familles du gros électroménager ont progressé en 2021 », poursuit Émilie Pin, dont le segment du froid (réfrigérateur, congélateur et cave à vin), avec un chiffre d’affaires en hausse de 13 % (en 2020, son CA avait atteint 1,44 milliard d’euros). > « Le marché du gros électroménager “froid” reste inscrit sur une tendance de forte croissance », commente, fin janvier 2022, le directeur marketing et communication de l’importateur en France d’une marque premium allemande. « Celle-ci est liée au fait que de nombreux Français sont davantage à la maison que par le passé, compte tenu du développement du télétravail. En conséquence, ils ont besoin de davantage cuisiner et donc, de stocker plus de nourriture ».

enquêtes

> De plus, ajoute cet observateur aguerri, et parce que les bas de laines ont été bien garnis ces derniers mois à cause des restrictions de sorties imposées à la population, « nombre de consommateurs ont anticipé le renouvellement de leurs appareils, et souvent en se portant vers des solutions haut de gamme ».

18

(qui pourrait approcher, sur le total 2021, les + 25 %, selon un fabricant interrogé rapportant des statistiques du GIFAM), devrait « se révéler inédite », relève Émilie Pin, et répond à une « volonté accrue des Français d’améliorer leur logement, soit 51 % d’entre eux en décembre 2020 suite au confinement, selon une étude publiée par notre groupement ». >P  ar familles de produits, « les combinés (avec les parties réfrigération et congélation respectivement en haut et en bas de l’appareil), ainsi que les frigos américains et les doubles portes, ont continué de gagner des parts de marché », détaille le directeur marketing et communication cité plus haut. Et pour cause : « Ces solutions hybrides sont de mieux en mieux équipées et sont pourvues de technologies toujours plus efficaces », complète-t-il. > Parmi les innovations de ces dernières années qui équipent une part prépondérante des appareils haut de gamme, citons notamment les zones de températures personnalisables, ainsi que les compartiments à hygrométries variables afin de mieux conserver certains aliments tels que les fruits et les légumes (pour bien les conserver, il est conseillé un taux d’humidité compris entre 85 % et 90 %).

« Toutes les familles du gros électroménager ont progressé en 2021, dont le segment du froid. »

Design : les Français ont misé sur les valeurs sûres > Sur le plan du design, « c’est le classique qui prédomine dans la famille des réfrigérateurs », reprend notre expert, « les consommateurs se montrant, sur ce point, plutôt conservateurs ». Cela s’est traduit, ces dernières années, par des ventes majoritairement réalisées vers des finitions inox, métal et blanche. Il poursuit : « Les nuances noires et de couleurs ont, c’est vrai, un peu fait parler d’elles ces dernières années. Mais en magasin, elles restent difficiles à vendre. »

Réfrigérateurs : une année 2021 à la croissance « inédite » ?

> S’agissant des attentes des consommateurs en matière de réfrigérateurs, elles évoluent peu : les appareils doivent avant tout offrir une grande capacité de stockage et faire preuve de modularité (avec, sur ce dernier point, la possibilité, pour les utilisateurs, de déplacer les clayettes à l’intérieur de l’appareil en fonction des aliments à stocker).

> Par segment de marché du GEM froid, la catégorie des réfrigérateurs a vu son chiffre d’affaires progresser de 14 % au cours des neuf premiers mois de 2021. Cette hausse

> Quid des attentes des consommateurs en matière de consommation énergétique ? « Ce n’est pas une priorité pour eux », affirme l’importateur auparavant cité. Et de

Journal Market ǀ Février 2022

EDITION BLEUE

rappeler « qu’en France, le coût de l’énergie est bien inférieur à celui qui sévit dans plusieurs pays en Europe, comme en Allemagne, en Italie ou aux Pays-Bas ». > Concernant, enfin, les solutions connectées, peu de changements ont été observés, là encore, par rapport aux récentes années. « Ces technologies restent un marché de niche », observe Émilie Pin, « et cela vaut pour l’ensemble du gros électroménager avec, au total, seulement 2 % des foyers en France qui en sont équipés, toutes familles de produits du GEM confondues ».

> Deuxième catégorie du gros électroménager “froid” en chiffre d’affaires réalisé, le segment des congélateurs affichait, à fin septembre 2021 sur neuf mois, une hausse en valeur de 6 %. « La hausse est certes moins spectaculaire que celle des réfrigérateurs, mais rappelons qu’elle fait écho à un historique 2020 de très haute facture, soit + 18 % par rapport à 2019 », indique Émilie Pin. > À la source de cette performance de haut vol réalisée en 2020 : le fait que les Français aient anticipé les fermetures de magasins durant les confinements et qu’ils aient, en conséquence, stocké des aliments. Il n’empêche : « 2021 restera, pour le marché des congélateurs, une année très dynamique sur le plan des ventes puisque, par rapport à 2019, il s’est valorisé de 22 % », complète la responsable “statistiques et études” du GIFAM. Et celle-ci d’ajouter : « De plus, cette segmentation offre encore un bon potentiel de développement, ainsi qu’en témoigne son taux d’équipement en France, qui atteint 56 % » (données 2019 de Kantar TNS, selon le GIFAM).

Les caves à vin se démocratisent ! > Et que dire, en matière de gisement d’affaires disponible dans le GEM “froid”, concernant le segment des caves à vin ! Avec 9 % des foyers français qui en sont équipés, il a devant lui la vie en ros(é) !

> En hausse de 7,5 % en 2020, il a vu son chiffre d’affaires progresser de 15 % sur les neuf premiers mois de 2021. « Avec 210 000 appareils vendus en 2020 et 2,6 millions de foyers équipés, nul doute que les caves à vin ont trouvé leur public, et notamment ceux qui ont souhaité se faire plaisir », commente notre interlocutrice du GIFAM. > « L’engouement pour les caves à vin est réel », rejoint le directeur marketing et communication cité plus haut, « et l’on peut même parler de démocratisation de l’offre », celle-ci étant alimentée par « la recherche de confort des utilisateurs ». Avec une famille qui a particulièrement eu le vent en poupe ces douze derniers mois : les caves de service, que l’on installe dans sa cuisine, et qui peuvent contenir entre 30 et 40 bouteilles.

« Les nuances noires et de couleurs ont, c’est vrai, un peu fait parler d’elles ces dernières années. Mais en magasin, elles restent difficiles à vendre. » > Bref, et alors que les beaux jours se poursuivent sur le marché du gros électroménager dédié au froid, une contrariété est venue gripper la mécanique ces derniers mois : les problèmes de logistiques auxquels ont dû faire face les industriels, liés à la pénurie des semi-conducteurs dans un contexte de forte demande et d’absentéisme des employés à cause du Covid-19.  Christian Capitaine

Journal Market ǀ Février 2022 EDITION BLEUE

enquêtes

Congélateurs : des ventes solides, après une année 2020 exceptionnelle

© Miele

« Nombre de consommateurs ont anticipé le renouvellement de leurs appareils, et souvent en se portant vers des solutions haut de gamme. »

19

Dossier

marchés Traîneaux, balais, robots…

20

© Electrolux

marchés

Aspirateurs : l’affaire est dans le sac !

Journal Market ǀ Février 2022

EDITION BLEUE

Le marché de l’entretien des sols incarne la catégorie de produits la plus importante au sein de la vaste famille du petit électroménager (PEM). Ce segment se montre des plus porteurs depuis des années et connaît une croissance à deux chiffres, grâce notamment au dynamisme des aspirateurs balais et des aspirateurs robots. Traîneaux, balais, robots, vapeur… : comment se comportent-ils ?

> Selon le dernier bilan disponible du GIFAM (Groupement des marques d’appareils pour la maison), publié début 2021, le secteur de l’électroménager a enregistré une croissance de 5 % en valeur en 2020 pour un chiffre d’affaires de 9,1 milliards d’euros : « En dépit de la pandémie, le secteur de l’électroménager démontre une réelle capacité de résilience. » > Les circonstances ont en effet modifié – et accentué – le développement de certaines tendances et habitudes du consommateur, contraint de passer plus de temps à domicile. Le confort de son logement a ainsi pris une dimension importante à la sortie du premier confinement, tendance qui s’est confirmée tout au long de l’année 2020, avec les autres confinements et couvre-feu. > Dans ce contexte de crise sanitaire et de télétravail, les appareils du petit électroménager ont suscité auprès du consommateur un engouement fort, porté, notamment, par le développement du fait maison, la volonté de se faire plaisir et le besoin d’améliorer le confort de son logement. Ainsi, avec 56,4 millions d’appareils vendus et 3,7 milliards d’euros de chiffre d’affaires, le secteur du petit électroménager affichait en 2020 une progression sans précédent de 11,2 % en valeur (versus + 5 % en 2019) et de + 4,9 % en volume (versus + 2,5 % en 2019).

« C’est un segment porteur depuis des années, avec une croissance à deux chiffres, et qui va sans aucun doute être positif en 2021. » > Si l’on entre un peu plus dans le détail, pour s’intéresser plus particulièrement au marché de l’entretien des sols, le GIFAM indique clairement que ce secteur a stimulé le marché du petit électroménager : « Comptant pour 28 % de sa valeur, il affiche encore une progression importante, de + 10,2 % en valeur. Les signaux sont au vert pour de nombreux produits de la catégorie : plébiscités pour leur autonomie et leur facilité d’usage, les aspirateurs robots

sont en forte hausse (+ 42 % en valeur), suivis par les aspirateurs balais (+13 %) et enfin les nettoyeurs vapeur (+ 7,4 %). »

Un exercice 2021 « sans aucun doute positif » > Cette tendance dynamique du rayon “entretien des sols” se confirme-t-elle sur l’année 2021 ? « C’est un segment porteur depuis des années », indique Émilie Pin, responsable “études et statistiques” au GIFAM, « avec une croissance à deux chiffres, et qui va sans aucun doute être positif en 2021 ».

« Les consommateurs sont toujours majoritairement équipés avec un aspirateur traîneau. » > À fin septembre 2021, en effet, le GIFAM indique que le petit électroménager a enregistré une augmentation de ses ventes de 11 % en valeur (versus + 15 % en 2019, dernière année de référence / données GfK). Le secteur s’avère donc toujours très dynamique, ce qui est dû à une demande soutenue sur les appareils du PEM et notamment sur l’entretien des sols (+ 17 % en valeur versus + 22 % en 2019), tiré par les aspirateurs balais (+ 13 % à fin septembre 2021). Les nettoyeurs vapeur se sont également bien comportés (+ 25 %), tout comme les aspirateurs robots (+ 35 % par rapport à 2020) et les aspirateurs traîneau (+ 7 % vs 2020 / stable par rapport à 2019).

Les Français aspirent au double équipement > Côté équipement global des foyers, nous assistons à un changement dans les usages : « Les consommateurs sont toujours majoritairement équipés avec un aspirateur traîneau », analyse Émilie Pin. « Celui-ci est en effet présent dans 73 % des foyers, versus 79 % en 2019. Il est donc légèrement en baisse, mais reste prédominant. »

Journal Market ǀ Février 2022 EDITION BLEUE

marchés

Une progression sans précédent en 2020

21

enquêtes

© Rowenta

Dossier

> Et de poursuivre : « Désormais, les consommateurs adoptent une nouvelle combinaison en étant équipés d’un aspirateur traîneau et d’un aspirateur balai – ou robot – en complément. Fin 2020, 17 % des utilisateurs disposaient ainsi d’un aspirateur balai et 10 % de ces 17 % possédaient un autre aspirateur en complément. Les aspirateurs robot sont présents dans 5 % des foyers et augmentent très vite. Ils “explosent” même depuis cinq ans et ne cessent de se développer d’année en année : en deux ans, ils ont enregistré un gain de deux points d’équipement . »

« En deux ans, les aspirateurs robots ont enregistré un gain de deux points d’équipement. »

marchés

> Le GIFAM précise que le marché des aspirateurs évolue en toute logique selon les attentes des consommateurs. L’aspirateur balai trouve ainsi son public car il permet aux particuliers de passer un petit coup d’aspirateur rapide, au quotidien. Dans les faits, plus d’une personne sur deux passe ainsi l’aspirateur balai tous les jours. Quant à l’aspirateur robot, il est bien sûr en total autonomie et fait le travail lorsque le consommateur n’est pas chez lui.

22

Des préoccupations nouvelles en matière d’hygiène ? > Sur cette année 2021, pourquoi les gens ont-ils acheté des aspirateurs ? Est-ce dû à la pandémie et à ses confinements ?

Journal Market ǀ Février 2022

EDITION BLEUE

Est-ce dû à la peur du virus et à un besoin accru de propreté, d’hygiène et même de désinfection ? > Selon Émilie Pin, il s’agit d’un phénomène qui avait déjà été observé avant le(s) confinement(s) et il est difficile de cerner jusqu’à quel point le contexte épidémique a accéléré les choses. À la sortie du premier confinement, une étude a tout de même mis en avant le fait que 15 % des Français avaient déclaré faire plus le ménage… > « Nous avons effectivement constaté que les gens prenaient davantage soin de leur logement en général et qu’ils ont nettoyé chez eux plus qu’à l’accoutumée… ne serait-ce que parce qu’ils étaient plus souvent chez eux et donc, salissaient plus rapidement », poursuit notre interlocutrice. > Il a par ailleurs été observé un effet accélérateur sur les nettoyeurs vapeur, à cause de l’effet “vapeur” justement, jugé plus efficace dans la lutte contre les virus. La peur du Covid a, d’une manière générale, rendu nos concitoyens plus attentifs au ménage et à la propreté : ils ont eu, par exemple, envie d’acquérir des appareils pour assainir l’air.

Facilité d’usage, insonorisation et durabilité > À quels profils de consommateurs avons-nous affaire ? L’aspirateur balai, on l’a vu, connaît un véritable engouement, car il se révèle plus simple à utiliser que le classique aspirateur traîneau. Dans ce contexte, il semblerait qu’il connaisse un succès croissant auprès des individus en télétravail. Il s’avère aussi que les aspirateurs

balais et les aspirateurs robots séduisent davantage les personnes de moins de 50 ans, qui vivent en maison et qui ont la possibilité de se multi-équiper.

« La peur du Covid a, d’une manière générale, rendu nos concitoyens plus attentifs au ménage et à la propreté. »

donc un appareil pour leur faciliter la vie et, dans ce cadre, la puissance d’aspiration joue un rôle très important. Et si l’appareil peut être à la fois le moins bruyant possible et pas trop lourd, c’est encore mieux ! »

> En termes de critères de choix, la facilité d’utilisation et la praticité apparaissent comme les facteurs primordiaux. Mais le secteur de l’entretien des sols est aussi un univers où les marques sont un facteur essentiel de réassurance.

> De leur côté, les marques cherchent constamment à innover et veillent notamment à proposer des produits de plus en plus performants. Mais pas que ! : elles doivent aussi désormais répondre aux attentes des consommateurs en matière de réparabilité et de durabilité des produits. Dans ce domaine, au même titre que l’étiquette énergie, le nouvel “indice de réparabilité” constitue désormais un indicateur supplémentaire de comparaison et de choix des appareils.

> « Passer l’aspirateur », explique la responsable “études et statistiques” au GIFAM, « est une tâche que les consommateurs estiment contraignante. Ils recherchent

 Sandrine Panossian-Kahn

Rappel : de quels produits s’agit-il ?

> Les aspirateurs balais sont des appareils comportant le moteur, le réceptacle à poussières ainsi que le suceur, placés sur un même axe. Ils sont facilement manipulables et peuvent fonctionner avec ou sans fil.

Taux d’équipement des ménages en France en 2020

Nbre d’unités Foyers équipés

Aspirateurs traîneaux 22,5 millions

73 %

> Les aspirateurs robots sont des appareils sans fil destinés à être programmés pour fonctionner de manière autonome, sans intervention de l’utilisateur. Ce dernier doit tout de même vider régulièrement leur réceptacle à poussières. > Un peu à part, les nettoyeurs vapeur sont des appareils munis d’une chaudière remplie d’eau qui est chauffée et se transforme en vapeur. La vapeur d’eau permet, grâce à la température élevée, de nettoyer et dégraisser les sols.

Les ventes d’appareils en France en 2020 versus 2019

2019 2020

Aspirateurs traîneaux

2 306 000

2 210 000

Aspirateurs balais

1,3 millions

4%

Aspirateurs balais

1 858 000

900 000

Aspirateurs robots

1,5 millions

5%

Aspirateurs robots

292 123

434 856

Nettoyeurs vapeur

5,9 millions

20 %

Nettoyeurs vapeur

533 684

547 656



(Source : Kantar)

(Source : GfK 2020 & GIFAM)

Journal Market ǀ Février 2022 EDITION BLEUE

marchés

> Les aspirateurs traîneaux sont des appareils composés d’un caisson dans lequel figurent notamment le moteur, ainsi que le réceptacle de poussières, qui est relié par l’intermédiaire d’un tuyau flexible à un tube au bout duquel est fixé un suceur. Le caisson disposant de roulettes, il peut “suivre” l’utilisateur dans ses déplacements. Il existe bien sûr des appareils sans sac, évitant d’avoir à changer régulièrement de sac à poussières jetable.

23

Les chiffres du mois

Fournisseurs 34 %

des Français ont recours au télétravail depuis le début de la crise sanitaire. 56 % des CSP+ et 17 % des CSP-. 14 % le pratiquent deux à trois jours par semaine et 11 %, quatre à cinq jours. 69 % souhaiteraient le pratiquer au moins un jour par semaine. (Source : Ifop) NB : Chiffres publiés avant que trois jours de télétravail ne soient à nouveau obligatoires dès que cela est possible, à compter du 3 janvier. de la confiance des ménages français enregistrée début décembre 2021. La proportion de ménages estimant qu’il est opportun de faire des achats importants s’accroît de trois points. La part des ménages qui considèrent que le niveau de vie en France s’est amélioré au cours des douze derniers mois s’élève de trois points. Les craintes des ménages concernant l’évolution du chômage montent de cinq points. La part des ménages qui considèrent que les prix ont augmenté au cours des douze derniers mois est en hausse de trois points. (Source : INSEE)

(Source : Ipsos)

9 Français sur 10

les brèves

Le groupe Frio rachète Temptech en Norvège

2 points. C’est l’augmentation

33 % des Français ont pris la résolution en 2002 de pratiquer une activité physique régulière (- 4 % vs 2020), 26 % de passer plus de temps en famille (-3 % vs 2020) et 23 % de se réserver de vrais moments de détente (+2 % vs 2020). 55 % déclarent avoir tenu au moins l’une de leurs résolutions de 2021.

24

les brèves

craignent d’être victimes de fraude dans au moins une des situations de paiement. 8 sur 10 redoutent la fraude lors d’un paiement en ligne, depuis leur mobile (79 %) ou un ordinateur (78 %). 54 % craignent d’être victimes d’une fraude en payant en magasin avec un moyen de paiement physique (carte bancaire, mobile…). (Source : ACI Worldwide/OpinionWay)

Journal Market ǀ Février 2022

EDITION BLEUE

Le groupe Frio, connu pour ses marques La Sommelière, Climadiff et Avintage, conforte sa position de leader européen sur le segment de la cave à vin en reprenant la société norvégienne Temptech. Fondée en 2004 et basée à Stokke, en Norvège, Temptech est le premier acteur du marché scandinave, avec 40 000 caves vendues chaque année à travers un réseau de 2 000 distributeurs basés en Norvège, Suède, Danemark, Finlande et dans une quinzaine d’autres pays. Les équipes du groupe conçoivent les produits en interne, avec un savoirfaire en matière de qualité et de design, qui explique leur succès. Elles assurent également leur promotion marketing et leur distribution au sein de réseaux physiques ou en ligne. Temptech connaît une très forte croissance depuis plusieurs années et devrait réaliser un chiffre d’affaires de 15 M€ en 2021. Cette opération réalisée de gré à gré vient conforter la position de leader européen de Frio, en renforçant sa présence en Europe du Nord. Elle offre la possibilité aux actionnaires de Temptech et au management de réinvestir une partie de leurs produits de cession dans le capital du groupe. Cette acquisition

conclut une année 2021 riche en évènements marquants, comme le lancement de la “E-Cellar 185”, première cave connectée au monde. Emmené par Didier Grychta et Xavier Dubreuil, le nouvel ensemble réunit 100 collaborateurs et représente un chiffre d’affaires de 75 M€, dont la moitié à l’international. Soutenu par Azulis Capital, son actionnaire majoritaire depuis 2019, ainsi que par BNP Paribas Développement et Arkéa Capital, Frio ambitionne de poursuivre son développement en Europe, mais également au grand export (États-Unis, Japon), par croissance interne ou externe. « C’est une nouvelle étape importante dans la croissance du groupe Frio », souligne Didier Grychta, président de Frio. « La vision commune que nous partageons avec les équipes Temptech va nous permettre de renforcer encore notre position de leader en Europe sur le marché de la cave à vin, en nous appuyant sur la puissance de nos marques et notre capacité d’innovation. Cette acquisition nous permet aussi d’accélérer le développement en Scandinavie de nouvelles catégories comme le froid professionnel et le froid médical ».

Jean-Pascal Rey, nouveau directeur commercial de Haier Europe Jean-Pascal Rey a été nommé au poste de directeur commercial de Haier Europe en décembre dernier. Il rapporte directement au PDG, Yannick Fierling, et rejoint l’équipe de direction de Haier Europe. Fort d’une solide expérience des ventes, de la R&D, de la fabrication et de la chaîne d’approvisionnement, ainsi que d’une compréhension approfondie des besoins des clients, Jean-Pascal Rey est chargé d’étendre la portée commerciale de Haier Europe grâce à l’offre de produits, tout en élargissant les marchés où l’entreprise est présente. Jean-Pascal

Rey a commencé sa carrière en tant que représentant des ventes dans la branche française de Philips Domestic Appliances, en 1986. En 1989, il a rejoint Whirlpool où, pendant 23 ans, il a occupé des postes à responsabilité croissante, jusqu’à ce qu’il soit nommé vice-président du marketing de la marque et des produits pour la région EMEA, suivi de sa nomination en tant que vice-président commercial mondial des produits, préparation des aliments. En 2012, il a rejoint Somfy pour diriger la division “Maison & Bâtiment”, avant de devenir directeur général adjoint des ventes.

Lors du CES 2022 de Las Vegas, le spécialiste de l’électronique grand public a organisé une série de conférences virtuelles afin de présenter ses dernières nouveautés. Le public a ainsi pu découvrir la technologie AI x IoT, les produits pour équiper la maison connectée, les gammes 2022 de téléviseurs MiniLED et les derniers appareils mobiles. « Chez TCL, nos clients passent toujours en premier », affirme Juan Du, présidente de TCL Electronics. « Tout ce que nous faisons vise à apporter de la valeur aux gens, en améliorant leur quotidien grâce à nos produits et

services. […] Nous espérons que notre technologie créera des solutions aux enjeux du quotidien, pour permettre à nos utilisateurs de passer davantage de bons moments avec leur famille et leurs amis. Chez TCL, nous souhaitons que nos produits et nos services puissent offrir à tous une vie plus sûre et plus saine. Enfin, nous souhaitons inspirer chaque personne et lui donner l’opportunité de suivre ses rêves les plus grands ». C’est ainsi que le Chinois a également dévoilé sa nouvelle promesse de marque : « Inspire Greatness » (“inspirez la grandeur”). « Ce n’est pas uniquement un slogan

marketing », a déclaré Juan Du. « Elle reflète les convictions et l’ambition de TCL pour aider les utilisateurs à travers le monde à poursuivre leurs rêves et atteindre l’excellence ». Enfin, TCL a remporté trois prix : le "Innovation Award of Mini LED Display Technology" pour son téléviseur TCL OD Zero Mini LED 8K TV X925 PRO ; le "Most innovative Award of The Year" pour ses lunettes portables TCL NXTWEAR AIR ; et le "Eye Protection Innovation Award of The Year", qui récompense l’innovation en matière de protection de la vision, pour sa tablette TCL NXTPAPER 10s. Les prix ont été décernés dans le cadre de la cérémonie de remise des prix “Global Top Brands”, sponsorisée par TWICE, l’Asia Digital Group et l’Europe Digital Group, qui s’est tenue le 6 janvier dernier. Les lauréats ont été choisis par un jury d’experts mondiaux et de médias influents.

Journal Market ǀ Février 2022 EDITION BLEUE

les brèves

TCL dévoile ses nouveautés et sa nouvelle promesse de marque

25

Fournisseurs

les brèves

Miele rachète Eurofilters Le fabricant allemand a pris une participation de 100 % dans l’entreprise familiale Eurofilters, fin décembre. Eurofilters, dont le siège social est situé dans la ville belge de Pelt, propose des solutions basées sur le filage aléatoire, comme les matériaux pour les masques de protection et les sacs à poussière. Les deux sociétés entretiennent depuis longtemps une relation commerciale fructueuse, car Eurofilters produit déjà une grande partie des sacs à poussière de Miele. Plus récemment, Eurofilters a également élargi son portefeuille de produits techniques pour les applications médicales. Eurofilters a été fondée en 1977 par la famille Schultink et emploie un peu moins de 160 personnes. La direction est actuellement partagée entre Jan Schultink, PDG, et Frits Schultink, directeur financier. Le site de Pelt s’étend sur environ 35 000 m². « En tant que membre du groupe Miele, notre entreprise est en excellente position pour affronter l’avenir », a déclaré Jan Schultink qui, avec son frère Frits Schultink, se retirera à moyen terme de l’entreprise pour des raisons liées à l’âge.

Seb renforce sa présence en Afrique

les brèves

Le groupe Seb a signé avec Preciber, société familiale détenue au Maroc par Mohammed Berrada et par Precima, un accord ayant conduit à la création de la joint-venture Groupe SEB Maroc, contrôlée à 55 % par le groupe Seb. Créée en 1971, la société Precima, dont Mohammed Berrada est l’un des fondateurs, intervient principalement dans trois domaines d’activité : la fabrication et la distribution d’articles de cuisson tels que des autocuiseurs, sous la marque Express ; la fabrication

26

et la distribution d’articles de gaz ; et la commercialisation de chauffeeaux et chaudières. S’appuyer sur un partenaire local fort tel que Preciber, permettra à Seb d’accélérer le développement de ses ventes au Maroc et de tirer le meilleur parti du fort potentiel de ce marché. Concrètement, Seb Maroc importera et distribuera de façon exclusive les produits du groupe Seb au Maroc (petit électroménager et articles culinaires), et commercialisera les

autocuiseurs de marque Express dans la distribution moderne. Parallèlement, Seb a investi, via Seb Alliance, dans le fonds Cathay AfricInvest Innovation, afin d’identifier des start-ups actives sur le continent africain en cohérence avec sa politique d’innovation. Ce fonds est l’un des plus importants de ce type en Afrique. Après la mise en place d’une co-entreprise en Egypte en 2018, le groupe Seb confirme ainsi sa volonté d’avoir un ancrage fort en Afrique.

Electrolux certifié “Top Employer” Le groupe Electrolux a obtenu la certification “Top Employer”, France et Europe, délivrée par le “Top Employer Institute”. Electrolux explique à cette occasion avoir « à cœur d’accompagner [nos] collaborateurs au quotidien, afin de leur permettre de Journal Market ǀ Février 2022

EDITION BLEUE

s’épanouir pleinement, a fortiori dans ce contexte particulier ». L’entreprise a également été récompensée en Suède, Espagne, Italie, RoyaumeUni, Pologne, Allemagne, Suisse et Autriche. Electrolux s’est distingué dans les domaines de la stratégie

d’entreprise, des valeurs d’éthique et d’intégrité, de l’acquisition de talents et de leadership. Reconnue dans cinq pays ou plus, elle a donc reçu la certification “Top Employer Europe”, pour la quatrième année consécutive.

V-Zug, l’ingrédient secret des Bocuse d’Or 2021 Partenaire officiel aux “Bocuse d’Or”, la compétition culinaire internationale la plus prestigieuse, l’entreprise suisse d’électroménager haut de gamme se félicite d’avoir contribué à hisser le chef français Davy Tissot sur la plus haute marche du podium, huit ans après la dernière victoire française. Lors d’une épreuve de 5h35, le chef s’est retrouvé confronté à 23 illustres chefs du monde entier avec son commis Arthur Debray. La clef du succès de ce type d’épreuve, où les plats sont imposés, réside dans la maîtrise technique et la créativité, acquises au fil d’une préparation qui s’étale sur plus d’un an. Partenaire officiel de la Team France, V-Zug a également mis à disposition ses appareils pour l’entraînement du candidat. Parmi tous les appareils V-Zug utilisés par le chef Davy Tissot lors de sa préparation d’un an couronnée par sa victoire au concours des Bocuse d’Or, trois ont conquis le chef formateur : le four CombiSteamer V6000 45, la table à induction CookTop V6000 I906 FullFlex et le lave-vaisselle AdoraVaisselle V6000.

La marque premium d’électroménager est de retour en télévision, du 17 janvier au 13 février 2022, avec une campagne de marque mondiale « qui met en image sa promesse “Immer

Besser” (“Toujours mieux”) et donne vie à ses valeurs fondamentales : l’excellence artisanale, la qualité, la performance dans le temps, en somme, la quintessence de la durabilité ».

Cette campagne TV a pour objectif d’immerger le téléspectateur dans l’univers Miele. Elle entend réaffirmer les points forts et différenciants qui offrent aux clients de Miele « une qualité en avance sur son temps et un contrepoint important à la culture du jetable ». Le nouveau film publicitaire est visible sur une majorité de chaînes de télévision hertziennes et de la TNT : TF1, France 2, France 3, France 5, C8, W9, TMC, TFX, CStar, 6ter, TF1 Series Films, RMC Sport 2, BFM TV, Canal + Sport, CNews, L’Equipe, LCI, RTL 9, TV Breizh, Ushuaïa TV. Miele était notamment présent en ouverture de programmes comme le JT de 20h de TF1 (17/01), le film du dimanche soir “San Andreas” sur TF1 (23/01), Télématin sur France 2 (17/01) ou encore la Coupe d’Europe de Rugby diffusé sur France 2 (23/01). Miele vise les actifs CSP+ sur la tranche d’âge 35-59 ans. Journal Market ǀ Février 2022 EDITION BLEUE

les brèves

Nouvelle campagne TV de Miele : « Toujours mieux ! »

27

Fournisseurs

innovation

Nouvel aspirateur balai sans fil

“Bespoke Jet One”, le coup de balai de Samsung

innovation

Retour en force sur un marché jusqu’alors quelque peu négligé par le fabricant sud-coréen ! Avec son aspirateur balai sans fil “Bespoke Jet One” qui, grâce à sa station de lavage, dispense l’utilisateur de manipuler directement le réceptacle à poussières, Samsung compte bien se faire une place originale sur le segment porteur du petit électroménager pour le soin des sols. Verdict en mars prochain.

28

L

e 17 janvier dernier, dans le cadre original de “La Suite” (un appartement parisien typique intégré au site événementiel “Lieu Privé”, situé dans le 11e arrondissement de la capitale), Samsung Electronics France, représenté à cette occasion par Monia Fekih (qui vient de rejoindre Journal Market ǀ Février 2022

EDITION BLEUE

le groupe en tant que directrice marketing & communication pour l’électroménager), dévoilait le “Bespoke Jet One”. Avec ce “Bespoke Jet One”, le fabricant coréen mise sur un modèle d’aspirateur sans fil, équipé de sa “Clean Station” et capable de capturer 99,999 % des particules (norme IEC 62885 - International

Electrotechnical Commission), ceci grâce à un système de filtration multicouche à cinq étapes. Plus léger que ses prédécesseurs (par rapport aux moteurs des précédents aspirateurs balais de la marque, le VS9000 et le VS9500), il est équipé d’un moteur Samsung Digital Inverter optimisé, pour un

nettoyage encore plus efficace (une puissance d’aspiration maximale de 210 air watts). « L’hygiène figure aujourd’hui parmi les préoccupations premières des utilisateurs », a déclaré Matthieu Lanier, directeur de la division électroménager chez

« Samsung a conçu un produit disposant d’une grande puissance d’aspiration et doté de fonctionnalités innovantes. »

Inspiré par la vision “Bespoke” de Samsung (“sur mesure”, en anglais), le Bespoke Jet One arbore en effet un design élégant et se décline en trois coloris : “Midnight Blue”, “Misty White” et “Woody Green”. Une fois l’aspirateur posé sur son support, la “Clean Station” citée plus haut utilise la technologie “Air Pulse” pour vider automatiquement le réservoir à poussières (pas de manipulation aléatoire pour l’utilisateur !), sans qu’aucune particule fine ne s’échappe. En parallèle, le support assure également le chargement de l’appareil. Plus précisément, lorsque l’air est aspiré, le cyclone principal sépare les plus grosses particules de poussière, qui sont capturées par un filtre à mailles métalliques. Un microfiltre piège ensuite les poussières fines, puis un filtre à poussières ultrafines retient les micropoussières. La technologie

“Jet Cyclone” génère dans le même temps un chemin d’air qui minimise la perte d’aspiration afin de piéger efficacement les poussières fines collectées par l’appareil. L’ensemble des pièces et des filtres est lavable. Le Bespoke Jet One ne pèse que 1,44 kg (hors “Clean Station”) ; « suffisamment léger », dit la marque, « pour permettre à l’utilisateur de le déplacer partout et de nettoyer toute la maison : le canapé, le dessus des armoires, les stores de fenêtre, ou encore les escaliers ».

« Une fois l’aspirateur posé sur son support, la “Clean Station” vide automatiquement le réservoir à poussières. » En termes de fonctionnalités, le Bespoke Jet One est doté d’un écran LCD qui fournit aux utilisateurs toutes les informations utiles concernant leur aspirateur, comme le niveau d’aspiration et l’autonomie restante de la batterie. L’écran avertit également le particulier si un objet se trouve coincé dans la brosse, ou

en cas d’absence de filtre, et indique la marche à suivre pour remédier à la situation. L’aspirateur dispose d’une batterie de grande capacité, lui permettant d’aspirer pendant 1 heure (au niveau de puissance minimal). Pour les plus pressés, il est ensuite possible de la remplacer par une batterie de rechange (vendue séparément) et d’alterner les charges. Enfin le Bespoke Jet One peut accueillir une version optimisée de la double serpillère motorisée Samsung (accessoire vendu lui aussi séparément). Équipée de deux patins humides qui tournent jusqu’à 100 minutes (en mode humide), celle-ci assure un nettoyage efficace des sols durs. Son réservoir d’eau de 150 ml, facile à nettoyer, permet quant à lui de pulvériser de l’eau pour faciliter le nettoyage. Le Bespoke Jet One de Samsung sera disponible en France à partir de ce mois de mars 2022… On connaissait le dicton « en avril, ne te découvre pas d’un fil ». Samsung invente la maxime « en mars, équipe-toi d’un sans fil ! »  Olivier Harmange Journal Market ǀ Février 2022 EDITION BLEUE

innovation

Samsung Electronics France, par voie de communiqué de presse. « C’est pourquoi Samsung a conçu un produit disposant d’une grande puissance d’aspiration et doté de fonctionnalités innovantes, afin d’offrir aux utilisateurs une expérience de nettoyage optimale. Grâce à leurs performances, les Bespoke Jet One sont des alliés du quotidien. Et leur design leur permet de se fondre dans n’importe quelle pièce de la maison ».

29

Fournisseurs

produits

GEM, PEM, image, son

Les nouveautés des fabricants Que ce soit dans le gros électroménager (GEM), dans le petit électroménager (PEM) ou dans l’électronique grand public, les marques ne ménagent pas leurs efforts pour rendre accessibles les technologies les plus avancées. Avec toujours le même objectif en tête, a fortiori au temps du Covid : répondre aux attentes d’un consommateur qui, à son domicile comme dans ses loisirs extérieurs, veut se faire plaisir. Panorama de début d’année. Audio-Technica : le “total look” sans fil Audio-Technica, célèbre marque audio d’envergure internationale créée en 1962 au Japon, présente ses nouveaux écouteurs sans fil “ATH-SQ1TW”. Leur design original carré, très compact et léger, est disponible dans différents coloris, des teintes classiques à des combinaisons plus originales. Les six finitions sont les suivantes : Liquorice Noir, Popcorn Blanc, Popsicle Bleu marine/rouge, Cupcake, Blueberry myrtille et Caramel. Chaque teinte sélectionnée est en outre déclinée sur le boîtier et le câble de charge, ainsi que sur les embouts d’oreilles, pour un “total look” élégant. L’ATH-SQ1TW entend offrir une excellente qualité sonore grâce à ses transducteurs exclusifs de 5,8 mm, pour un son clair et puissant. Le mode “faible latence” assure un retard minimal et une parfaite synchronisation, pour profiter de la musique, de jeux et de vidéos. Les écouteurs s’activent automatiquement dès qu’ils sont retirés de leur boîtier, prêts pour l’action. Lorsqu’ils sont replacés dans leur boîtier, ils s’éteignent et se mettent en charge automatiquement. Les contrôles tactiles, intégrés aux oreillettes, permettent de lire ou mettre en pause la musique, naviguer entre les pistes, répondre aux appels et ajuster le volume directement depuis les écouteurs, sans avoir à toucher son téléphone. La fonction “Hear-Through” utilise le microphone intégré pour capter les sons ambiants afin que l’utilisateur reste conscient de son environnement pendant l’utilisation des écouteurs.

KitchenAid : le nouveau blender Artisan K150 brise la glace !

produits

L’année 2022 marque le lancement du nouveau blender “K150” de KitchenAid, d’une capacité de 1,4 L, qui vient enrichir la gamme Artisan, comptant déjà le blender K400, le Haute Performance et le SuperBlender. Ces quatre blenders permettent de répondre à des préparations et des besoins différents : de la confection de cocktails, boissons glacées, soupes, smoothies, à la réalisation de préparations plus complexes telles que sauces, pâtes à tartiner, farines, laits végétaux ou encore “raw food”.

30

Le petit dernier de la gamme Artisan affiche les mêmes codes distinctifs que ses aînés : design intemporel identifiable, socle robuste en métal coulé et un bol de 1,4 L gradué en plastique sans bisphénol A. Disponible en cinq coloris, il trouvera très aisément sa place dans tous styles de cuisine. Avec ses trois vitesses, sa touche “Impulsion” et son programme automatique “glace pilée”, le K150 permet de réaliser des boissons glacées, des smoothies, des soupes, mais surtout de piler de la glace en moins de 10 secondes ! Son moteur, d’une puissance de crête de 0,9 CV, est capable de pulvériser rapidement et facilement des fruits et des légumes (même congelés), ainsi que de la glace, pour obtenir des résultats d’une parfaite homogénéité. Journal Market ǀ Février 2022

EDITION BLEUE

La Sommelière : la cave de vieillissement prend un coup de jeune ! La Sommelière, marque du groupe Frio et leader du marché européen de la cave à vin, présente sa dernière création : la cave de vieillissement “Millésime 160”. Conçue pour répondre aux nouvelles préoccupations des œnophiles qui souhaitent mettre en avant chez eux leurs plus belles bouteilles, cette cave à vin veut séduire par son approche moderne et ses finitions premium. Elle permet d’accompagner jusqu’à leur apogée, dans les meilleures conditions, jusqu’à 160 bouteilles. La Millésime 160 concentre toute l’expertise de La Sommelière, spécialiste de la conservation du vin depuis 1993, pour faire vieillir les vins : température précise et constante, hygrométrie contrôlée, absence de vibrations, protection contre les UV, système de filtration et d’aération. Avec un design soigné et moderne, cette nouvelle cave s’intègrera idéalement à la décoration intérieure la plus exigeante. Ses finitions premium (clayettes en bois de hêtre, poignée et plaque de protection cuivrée, écran tactile) sont un savant mélange, alliant tradition et modernité. À propos de modernité : notez la compatibilité de la Millésime 160 avec l’application de gestion de cave à vin Vinotag, développée par La Sommelière. La gestion des vins devient intuitive, puisque le partenariat “Vinotag x Vivino” permet de créer des fiches vins en une simple photo, de découvrir les accords mets et vins, ou encore de commander de nouvelles bouteilles via le magasin en ligne Vivino.

LG Electronics : l’intelligence artificielle au service du beau linge À l’occasion du dernier salon CES de Las Vegas, le Coréen LG Electronics (LG) a présenté un mode de lavage du linge intelligent et simple, avec sa nouvelle solution de lave-linge et sèche-linge, ainsi que la “LG WashTower”. Ces nouvelles solutions de lavage sont équipées du moteur “Direct Drive” à intelligence artificielle (AI DDTM), de la technologie de vapeur LG et d’une série de fonctionnalités censées faciliter l’entretien des vêtements. La technologie AI DDTM de LG permet d’obtenir un programme personnalisé avec détection automatique de la charge, du type de textile et du niveau de salissure d’un vêtement. Elle permet aussi l’ajout de la juste quantité de lessive nécessaire et la sélection d’un programme de lavage adapté pour optimiser le nettoyage (l’AI détecte des textiles tels que le coton naturel et les fibres synthétiques, ainsi que l’épaisseur des tissus). Pour le confort de l’utilisateur, la fonctionnalité “Smart Pairing” transmet des informations du lave-linge au sèche-linge, afin de recommander le cycle de séchage le mieux adapté et éviter les choix approximatifs.

produits

« Ultra-pratique et compacte » selon le fabricant, la nouvelle WashTower et son sèche-linge avec pompe à chaleur “DUAL Inverter”, offrent une alternative optimisée aux lave-linge et sèche-linge empilables classiques. Le lave-linge utilise l’AI DDTM évoquée plus haut, tandis que le sèche-linge utilise la technologie LG pompe à chaleur DUAL Inverter pour réduire la consommation d’énergie, en maintenant une faible température pendant tout le cycle de séchage. Journal Market ǀ Février 2022 EDITION BLEUE

31

Fournisseurs

produits

Liebherr : un nouveau réfrigérateur encastrable qui prend la pose Nouveauté encastrable : le réfrigérateur “IRBSE5120 PLUS BioFresh” de Liebherr. « Solution complète en matière de qualité de conservation, d’utilisation, ainsi que d’aménagement et d’installation » selon son fabricant, cet appareil (niche de 178 cm) s’installe aisément et rapidement, grâce à un système de glissières astucieux, facile à poser, tant par le professionnel que par un bricoleur. Il se compose de rails de fixation (livrés de série), qui permettent de solidariser la porte de l’appareil avec la porte du meuble. L’ouverture de la porte du meuble entraîne celle de la porte du réfrigérateur, qui coulisse le long des glissières. Autre avantage de cette conception : l’adaptation aux colonnes de mobilier de 2 mètres de hauteur, permettant de conserver un espace de rangement au-dessus de l’appareil. Une réponse pratique à la tendance forte du design minimaliste et des lignes harmonieuses, ininterrompues. « Chaque partie prenante du projet sera ainsi séduite », avance la marque : le cuisiniste, l’agenceur et/ou l’architecte pour le respect des codes actuels en matière de design, l’installateur pour la praticité, l’utilisateur pour le résultat esthétique. Pour mémoire, la technologie “BioFresh” (trois tiroirs) triple la durée de conservation. L’hygrométrie de deux tiroirs est ainsi réglable, pour créer une ambiance de stockage idéale pour les fruits et légumes, ainsi que pour les viandes, poissons, charcuteries et fromages.

Panasonic : le LZ2000 monte le son À l’occasion du salon CES de Las Vegas, le Japonais Panasonic a annoncé le lancement de son nouveau téléviseur haut de gamme OLED 2022, le “LZ2000”, disponible en 55, 65 et, pour la première fois, en 77 pouces.

produits

Le LZ2000 offre une expérience de jeu unique, notamment grâce à sa détection automatique des processeurs NVIDIA, sa latence améliorée à 60 Hz et sa prise en charge de la norme HDMI2.1, devenant ainsi le compagnon idéal des consoles de jeu. D’une manière générale, affirme la marque, Panasonic a, pour ce nouveau modèle « redoublé d’efforts, afin d’offrir aux utilisateurs une qualité d’image et de son exceptionnelle, quel que soit le type de contenu, le lieu, voire même le moment, en développant une fonction d’optimisation des nuances d’image basée sur la luminosité ambiante et l’intelligence artificielle ». En outre, la refonte complète des haut-parleurs frontaux offre une toute nouvelle convivialité, permettant de diriger les sons avec précision dans une pièce.

32

Le LZ2000 prend en charge une très large gamme de formats HDR, comme notamment Dolby Vision IQ, Dolby Vision, Filmmaker Mode, HDR10+ Adaptive et HLG Photo (format d’image fixe). Côté son, Le LZ2000 intègre un son directionnel auquel s’ajoute l’ensemble audio 360° Soundscape tout-en-un de Panasonic, capable d’offrir des expériences audios immersives Dolby Atmos. Les multiples haut-parleurs intégrés, orientés vers le haut, vers le côté et vers l’avant, garantissent une véritable scène sonore spatiale. Journal Market ǀ Février 2022

EDITION BLEUE

Philips : c’est l’heure de la soupe ! Le “SoupMaker” de Philips propose cinq programmes permettant de préparer « des veloutés ou des soupes avec morceaux, des compotes et des smoothies sains et savoureux », en quelques minutes. Grâce à sa puissance de chauffe de 1 000 W, au design amélioré de sa lame et à un profil de chauffe optimisé et dédié, ce SoupMaker de Philips permet de réaliser des veloutés en tout juste dix-huit minutes. Le programme “Veloutés crémeux” permet notamment de réaliser des soupes à base de lait, sans inquiétude. L’appareil dispose en outre d’une fonction de mixage manuel supplémentaire pour des résultats optimum, et d’un grand bol de 1,2 litres, soit quatre portions. Si ce SoupMaker propose effectivement cinq programmes pour une polyvalence aussi large que possible, le consommateur peut également l’utiliser comme un blender normal.

Samsung : le froid prend des couleurs

Disponible dans différentes tailles, configurations et couleurs, ce réfrigérateur multi-portes vient ainsi enrichir la gamme Bespoke existante, qui comprend des combinés et une porte (en 45 et 60 cm). Il sera donc disponible en trois et quatre portes et propose des options héritées du Family Hub 2022. Avec un choix de douze couleurs et deux finitions (verre et acier), ce réfrigérateur offre des milliers de combinaisons différentes. Pour aider les utilisateurs à mieux conserver leurs aliments, ce nouveau Bespoke est doté des dernières innovations de la marque coréenne en matière de stockage et de préservation du froid. L’espace boisson et la double fabrique de glace automatique permettent de se servir rapidement en boissons fraîches, tandis que la “FlexZone” maintient les ingrédients à la température optimale pour s’assurer qu’ils restent toujours parfaitement frais.

Journal Market ǀ Février 2022 EDITION BLEUE

produits

Samsung Electronics Co., Ltd. a profité du salon CES 2022 pour dévoiler son premier réfrigérateur multi-portes “Bespoke”. Décliné en versions trois portes, quatre portes et “Family Hub”, il vient enrichir la collection Bespoke de Samsung, au même titre que l’aspirateur-balai sans fil “Bespoke Jet” et la lavante-séchante “Bespoke”.

33

Fournisseurs

produits

Severin : « À vos pâtes, crêpes, partez ! » La nouvelle crêpière inox brossé-noir “CM 2199” de l’Allemand Severin présente une plaque d’un diamètre de 38 cm qui, dit la marque, permet de « réaliser de belles crêpes et galettes “XXL” à garnir généreusement pour les desserts et plats savoureux dignes d’un restaurant : banane/chocolat/chantilly, fruits rouges/ sorbet passion, pommes de terre/jambon de pays/fromage, saumon fumé/crème fraîche/zeste de citron... Ce grand format permet également de préparer plusieurs petites crêpes ou pancakes... afin de combler l’appétit de toute la famille à l’heure du goûter ou du brunch ». L’appareil est fourni avec deux accessoires : un répartiteur pour étaler la pâte de manière homogène, et une spatule pour retourner et plier aisément la crêpe sans la casser. Le revêtement céramique de la plaque est antiadhésif, de manière à ce que la pâte ne colle pas lors de la cuisson. Cette même plaque est en outre amovible, afin de faciliter le nettoyage avec une éponge humide. La puissance – de 1 500 W – et le thermostat réglable “soft-touch”, offrent un dorage parfait. Un bandeau lumineux sur le bouton de contrôle devient rouge lorsque l’appareil est en chauffe et bleu lorsque la température est atteinte. Le cordon électrique s’enroule facilement sous l’appareil, optimisant son rangement.

Technics : un casque qui va faire du bruit Technics, marque audio haut de gamme fondée par Panasonic en 1965 et aujourd’hui filiale de Panasonic Corporation, annonce la sortie, ce mois de février, du nouveau casque circum-aural arceau Bluetooth avec réduction de bruit “EAH-A800”.

produits

S’appuyant sur plus de 50 ans d’expérience dans le domaine de l’ingénierie audio Haute-Fidélité, le nouveau EAH-A800 est conçu pour offrir la qualité sonore supérieure Technics que les utilisateurs ont appris à aimer et à apprécier au fil des années. Il offre également une qualité d’appel supérieure grâce à quatre microphones “Beamforming” et une technologie de réduction du bruit pour transmettre clairement la voix de l’utilisateur à son auditeur.

34

« Non seulement le casque EAH-A800 offre une excellente qualité audio », affirme le fabricant, « mais il répond également à l’évolution des modes de vie, en particulier pour ceux qui se sont adaptés à une nouvelle routine de travail en tout lieu ». Ne captant que la voix de l’orateur, l’EAH-A800 permet en effet une communication vocale claire et nette, même dans les environnements bruyants. De plus, grâce à la technologie de réduction du bruit, il permet aux utilisateurs de s’immerger dans le son, que ce soit en intérieur ou en extérieur. Entre autres fonctions, la fonction “Bluetooth Multipoint” intégrée dans le EAH-A800 permet à l’utilisateur d’être connecté à plus de deux appareils Bluetooth en même temps et de permuter facilement entre les deux sources de son. Ainsi en connectant son PC et son smartphone en même temps aux écouteurs, l’utilisateur peut, par exemple, être en train d’écouter de la musique via son smartphone et recevoir un appel professionnel via son PC… que le EAH-A800 va reconnaître directement et ainsi mettre automatiquement la musique du téléphone en pause pour permettre de répondre à l’appel sur le PC ; une fois l’appel terminé, ils redémarreront automatiquement la musique mise en pause sur le smartphone. Journal Market ǀ Février 2022

EDITION BLEUE

Services

petites Services annoncespetites annonces

USA, Californie, Baie de San Francisco. Extension showroom cuisine / sdb / dressing. Opportunité d'investissement en Californie avec visa à la clé. Fort potentiel de retour sur investissement. French Cabinetry cherche un

V-ZUG, marque premium d’appareils électroménagers innovants et d'une qualité irréprochable, leader sur le marché suisse, recherche :

CONSEILLER.ÈRE PRODUITS ELECTROMENAGER

CONSEILLER.ÈRE EN AGENCEMENT DE CUISINES CONSEILLER.ÈRE CULINAIRE

Dans le cadre de l’ouverture prochaine de notre premier V-ZUG STUDIO en France au cœur de Paris. Retrouvez les annonces sur le site vzug.com / emplois et carrières, et envoyez votre candidature à : [email protected]

ASSOCIÉ / INVESTISSEUR (H/F) pour gérer un 2ème showroom au nord de San Francisco pour des projets très haut de gamme. Très bon niveau d'anglais impératif, 5 ans + d'expérience d'agencement, capable de gérer un showroom, grandes connaissances techniques. Contact : [email protected]

Oui, je m’abonne pour 1 an à JOURNAL MARKET édition BLEUE. 60 € TTC

TARIF France métropolitaine (TVA 20 %)

59,68 € TTC

TARIF France DOM TOM (TVA 8,5 %)

75 €

TARIF Autre pays européen (sans TVA)

Le salon professionnel de la cuisine équipée et de l’aménagement de l’habitat

Tous à vos agendas ! du 31 mars au 3 avril

2023

+ de 120 marques + de 10 000 visiteurs

sadecc.com